Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Explosion de joie sur fond de révolution
Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 21 - 07 - 2019

Le coup de sifflet final de la rencontre qui a opposé l'équipe nationale à l'équipe sénégalaise, avant-hier soir, venait à peine d'être donné que l'angoisse, qui s'est emparée des millions de supporters des Verts durant tout le match, a cédé la place à une grandiose explosion de joie dans les rues de Tizi Ouzou.
Le trophée n'avait pas encore été remis au capitaine d'équipe, Riyad Mahrez, qu'il était déjà quasi impossible de se frayer un chemin en ville. Avec l'impressionnant nombre d'écrans géants placés sur les places publiques et dans la plupart des quartiers de la ville, la rue était, à vrai dire, déjà occupée tout le temps qu'a duré cette rencontre. Ajouté à cela les cafés, les bars et autres magasins que les nombreux occupants ont vite fait de quitter au sifflet de l'arbitre pour transformer en joie et en euphorie le stress généré par les interminables assauts sénégalais, fort heureusement infructueux, subis par les Verts, notamment durant la seconde partie de la rencontre. Ainsi, en deux temps trois mouvements, une marée humaine a envahi le centre-ville qui a d'ailleurs été vite recouvert par un nuage de fumée provoqué par les feux d'artifice et autres fumigènes qui éclataient par milliers. Des scènes de liesse jamais vues depuis la qualification de l'Algérie aux huitièmes de finale du Mondial-2014. Dans certains cas, la joie était tellement intense qu'elle frôlait l'hystérie. D'immenses embouteillages n'ont pas tardé à se former tant la chaussée a été littéralement investie par les piétons qui, drapés dans le drapeau national ou l'étendard amazigh, allaient et venaient dans tous les sens. Il y avait surtout des hommes, mais pas seulement. Les femmes et les enfants étaient au rendez-vous pour partager la joie de cette célébration qui n'a, toutefois, pas tardé à prendre les allures d'une manifestation, lorsque les supporters commençaient à scander les mêmes slogans déjà entendus durant la marche qui a eu lieu quelques heures auparavant dans ce même centre-ville de Tizi Ouzou. Ainsi d'ailleurs, au fameux "One, two, three, viva l'Algérie", on collait à chaque fois un "Gaïd Salah dégage", "Bensalah dégage" ou "Système dégage". Au centre-ville, tout comme à la Nouvelle-Ville, les supporters scandaient également inlassablement "Nehiwna el îssaba, nweliw Labes" et encore d'autres slogans souvent scandés dans les marches populaires depuis le 22 février. C'est dire que le sport et la politique se sont joyeusement côtoyés jusqu'au petit matin, donnant ainsi tout son sens au concept de "la révolution du sourire". Une situation qui, à vrai dire, était prévisible avec tout ce qui s'écrit sur les réseaux sociaux. De nombreux slogans inscrits sur des pancartes brandies lors de la marche du 22e vendredi laissaient également facilement deviner à quel point la frontière entre la révolution populaire en cours et le football était ténue. En effet, sur de nombreuses pancartes, on pouvait lire des messages qui mêlaient intelligemment politique et football, à l'instar de celui-ci : "Merci l'équipe nationale de football civile et non militaire."

Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.