Man City : Sterling aurait également pris sa décision    Gouvernement-walis: un cadre de concertation pour améliorer la gestion des collectivités locales    Appel à consacrer davantage d'études historiques au parcours du cheikh Larbi Tébessi    Un fichier du produit national fin prêt dans six mois    Les anciens walis de Skikda, Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine, placés en détention provisoire    Gouvernement-Walis: concrétiser la nouvelle feuille de route pour la relance de l'investissement et le développement local    Slimani dans l'équipe type de France Football    Appel à l'ouverture d'un dialogue entre syndicats et ministère de l'Education nationale    L'Algérie s'emploie "activement" à trouver une solution à la crise libyenne    LOGEMENT : Vers l'unification du Fichier national    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Vers la création prochaine de 7 pôles d'excellence    AIR ALGERIE : Grève sans préavis du personnel naviguant    CORONAVIRUS : Les Algériens rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    BECHAR : Saisie de plus de 2708 comprimés de psychotropes    BATNA : Deux éléments de soutien aux terroristes appréhendés    Karim Younes: un Médiateur de la République pour veiller au respect des droits des citoyens    Enquête : après Anis, son épouse    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 18ème journée    Nouveaux tirs de roquettes près de l'ambassade américaine à Bagdad    Les discussions entre Doha et Riyadh «suspendues»    Le club des magistrats algériens rend hommage au peuple    D'importantes décisions attendues    Marche et rassemblement hier à Tizi Ouzou    Les Canaris décidés à reprendre la seconde place !    Le Targui    À tout jamais…    Mahour Bacha précise    Le derby de toutes les souffrances !    Foncier économique : nécessité d'un cadre juridique global pour l'octroi des assiettes    L'Algérie après Bouteflika vue par Benjamin Stora    Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement    Le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Les éleveurs qui ratent cette vaccination se mettront face au risque    Les 2 300 recalés obtiennent gain de cause    Alors que les affaires de contrebande connaissent une légère baisse, les crimes et délits en hausse    Les résidents dénoncent un promoteur immobilier    L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    31 civils tués par la coalition saoudienne au Yémen    ACTUCULT    Vent divin de Merzak Allouache : un discours sur la vie, l'amour, la mort et le djihad armé    "Tighremt", premier quotidien national en langue amazighe    La crème des humoristes africains sur la scène de Cotonou    Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA    Vive les vieux ! Tahya la gérontocratie !    Brèves    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kaci-Saïd : "Le MCA devait négocier le transfert de Bendebka"
Il est parti pour une somme dérisoire à um-salal
Publié dans Liberté le 28 - 01 - 2020

De telles faveurs suspectes constituent en vérité un abus d'autorité et une dilapidation de biens sociaux de la société SSPA-MCA.
Après le départ de Farouk Chafaï gratuitement au club saoudien de Damac en raison d'une clause dans son contrat qui lui offre un bon de sortie en cas de sollicitation de l'étranger, c'est au tour du capitaine Sofiane Bendebka de lui emboîter le pas. En effet, à la fin du match de Coupe d'Algérie contre le WA Boufarik, Bendebka a décidé de quitter le MCA faisant valoir la même clause.
En réalité, Bendebka avait déjà préparé le terrain quelques jours auparavant lors de son séjour à Dubai où il a négocié avec les dirigeants d'Um Salal où évolue déjà son coéquipier Ayoub Azzi. Bendebka part pour une somme dérisoire, environ 800 millions de centimes (il a cédé l'équivalent de trois salaires). La résiliation du contrat a été officialisée hier.
Pourtant dans le contrat signé entre les deux parties en juillet 2017 et notamment dans l'avenant signé par l'ex-président Laadj, il est clairement stipulé que le MCA devait bénéficier financièrement d'un éventuel transfert de Bendebka à l'étranger. À l'époque, c'est Kamel Kaci-Saïd qui présidait aux destinées du MCA. Il livre son témoignage à Liberté.
"Quand Bendebka avait signé au MCA en été 2017, je n'avais pas encore la délégation de signature, mais c'est moi qui ai négocier avec lui et son ancien club, le NAHD, pour le rachat de sa lettre de libération. Nous avons payé au prix fort cette lettre de libération. Nous lui avons donc fait signer un contrat de trois ans. Jamais, au grand jamais, il n'a été question qu'il quitte le MCA vers l'étranger sans indemnités.
C'est inadmissible. C'est à la direction du MCA de négocier le transfert", dit-il. Et d'ajouter : "À l'époque, si mes souvenirs sont bons, le club qui devait avoir Bendebka devait payer une certaine somme en devises et prendre en charge un stage du MCA à l'étranger." Pour rappel, Sakhri avait inclus une telle clause dans le contrat de Chafaï.
Comment peut-on du coup accepter de signer un tel contrat qui ne défend que les intérêts d'une seule partie ? La direction du MCA a-t-elle accepté une telle démarche sans en tirer profit ? Autant de questions qui doivent tarauder l'esprit du conseil d'administration du MCA, présidé par Nacer Almas, et qui devraient aboutir logiquement à une enquête.
En effet, de telles faveurs suspectes constituent en vérité un abus d'autorité et une dilapidation de biens sociaux de la société SSPA-MCA. Dans une déclaration à Liberté, l'ancien directeur sportif du MCA, Omar Ghrib, avait accusé Fouad Sakhri d'avoir changé les clauses du contrat de Chafaï.
"Personnellement, j'ai été étonné de découvrir que Farouk Chafaï est parti gratuitement vers le club Damac. J'ai été tout aussi étonné de découvrir également son salaire au MCA qui est de 350 millions. Mais je tiens à préciser que je n'ai rien à voir avec de telles modalités de contrat. C'est vrai, c'est moi qui étais derrière la venue de Chafaï au MCA, car j'ai estimé que le club avait besoin d'un renfort dans l'axe de la défense.
Je me suis entendu avec lui sur la signature de son contrat, mais pas avec de telles clauses", confie Omar Ghrib. Et d'ajouter : "Je vais être franc avec vous, j'ai proposé un salaire de 250 millions à Chafaï pour un contrat de deux ans. Il ne m'a jamais parlé de cette condition qui le libérera de son contrat gratuitement si un club étranger venait à le solliciter.
Je ne suis pas fou pour engager un joueur et le laisser partir sans contrepartie au bout de six mois, c'est pour moi de l'amateurisme. Jamais, au grand jamais, il n'a été question donc de cette clause hallucinante. Maintenant, il faut savoir que dix jours avant la signature de Chafaï au MCA, j'ai quitté mon poste.
Il faut donc voir avec ceux qui lui ont proposé un nouveau contrat et les interroger sur leurs réelles motivations, car pour moi les clauses du contrat ont été visiblement changées." À noter que pour le départ d'Ayoub Azzi, Fouad Sakhri avait affirmé en conférence de presse que le MCA avait bénéficié d'une indemnité de transfert sans en révéler le montant.

SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.