Décès de Kheddad: le PCF rend hommage à un "Homme d'honneur et de fidélité"    Man City : Mendy présente ses condoléances à Guardiola    Zeroual fait don d'un mois de sa pension de retraite    Benbouzid prône le scanner thoracique pour le dépistage du Covid-19    Sahara occidental: Désignation d'un nouvel émissaire au menu de la réunion du Conseil de sécurité    Coronavirus : 103 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès en Algérie    Tribunal de Koléa (Tipasa) : report du procès de Karim Tabou au 27 avril    LE MINISTRE BELHIMER AFFIRME : Les professionnels de la presse concernés par le confinement    Soufiane Djillali accable l'ancien président Bouteflika    Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    SUSPENDUE DEPUIS 22 MARS : Reprise de l'activité de contrôle technique des véhicules    Extension du confinement : nouveaux horaires de travail pour les agences de la BNA    Extension du confinement : travail à mi-temps chez les assurances    Covid-19: Aboul el-Gheit avertit contre une propagation parmi les Palestiniens détenus    BIR EL-DJIR (ORAN) : Arrestation de 9 personnes pour incitation à la violation du confinement    Coronavirus : Abdelkader Bensalah fait don d'un mois de son salaire    L'Athletico Madrid cible Mandi    L'Inter Milan rêve toujours de Messi    Abdelouaheb Fersaoui condamné à une année de prison    Larbi Ounoughi installé dans ses nouvelles fonctions de P-dg de l'ANEP    Colla (Bordj Bou Arréridj) : Les enfants autistes livrés à eux-mêmes    L'institut Cervantès d'Algérie lance un concours de photographie    Coronavirus: plusieurs facilitations fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Qui veut saborder le projet de fabrication de respirateurs ?    Un député français saisit le procureur de Paris    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    3 personnes interpellées    Le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 8 mois de prison ferme    Plusieurs pépites disponibles en un clic !    …CULTURE EN BREF …    Une fresque poétique sur un père et sa fille    Centre de regroupement des équipes nationales d'Aghribs : Le projet à l'arrêt depuis une année    CS Constantine : L'entraîneur égyptien Khaled Ghanim convoité    Du confinement sanitaire au «confinement médiatique»    MO Constantine (DNA-Est) : Un parcours exemplaire    Impact du COVID-19 sur le marché pétrolier en Afrique : Des pertes colossales et des risques latents    Moyen-Orient : L'Iran exhorte l'UE à s'opposer aux sanctions américaines    Cisjordanie occupée : Les colons profitent du confinement pour annexer des terres palestiniennes    On vous le dit    Acheminés par des avions de l'ANP: Une première commande d'équipements de protection réceptionnée    Vers une remontée des prix du pétrole ?    LA MUE HUMAINE    La couronne, la bavette et la muselière    Tlemcen: La culture se met au virtuel pendant le confinement    L'ENIE se lance dans la fabricationde respirateurs artificiels    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA
L'hommage a été organisé par l'association 3e Millénaire et l'Onda
Publié dans Liberté le 17 - 02 - 2020

Les planches du Théâtre national algérien (TNA) ont abrité samedi dernier un émouvant hommage à ces deux artistes, organisé par l'Association du 3e millénaire.
Pour le lancement de son cycle d'hommages aux personnalités de la sphère culturelle algérienne, le choix de l'Association du 3e millénaire s'est porté samedi dernier sur Maâzouz Bouadjadj, le chantre du chaâbi de la ville de la Salamandre à Mostaganem et l'aède d'Alger Abderrahmane El-Koubi. Soit deux artistes issus de deux générations différentes, dont Maâzouz Bouadjadj qui a côtoyé Amar Lachab, Hassen Saïd, Rachid Souki et El-Hachemi Guerouabi (1938-2006). Quant à Abderrahmane El-Koubi, il a subi l'influence d'Omar Mekraza (1924-1986) et avait pour mentor le cheikh Abdelkrim Dali (1914-1978) au conservatoire municipal d'Alger. "Au-delà de la gratitude due à l'itinéraire de l'artiste, l'optique est d'évoquer la femme et l'homme de l'art où qu'ils soient afin qu'ils ne tombent pas dans l'oubli", a déclaré Sid Ali Bensalem, président de l'Association artistique et culturelle du 3e millénaire.
Donc, et au-delà de la reconnaissance au duo de virtuoses du mandole, l'aveu de gratitude se veut aussi l'acte de pérenniser le patrimoine culturel traditionnel qu'a initié l'Onda (Office national des droits d'auteur et droits voisins) "au carrefour de la création et du talent", a-t-on su de son directeur général Abdelhamid Cherdoud.
À deux, nos "maîtres" ont fait leur entrée sur la scène de l'opéra Mahieddine-Bachtarzi au son de la folklorique zorna, des t'biblet (tambourins) et sous les hourras qui fusaient du cénacle d'artistes dont le "chaâbiste" Abdelkader Chercham et la comédienne Nawel Zâatar, aux côtés de ses homologues Mustapha Ayad, l'humoriste Ahmed Kadri dit "Krikèche", Rabah Lechea et Djamel Bounab, venus pour y donner l'accolade à leurs alter ego avec lesquels ils ont si tant à partager.
Et c'est aux notes de Touchiat gh'rib, interprété par l'orchestre placé sous la direction du joueur de "tar" Benazizi Krimo, qu'a débuté le tour de chants d'une pléiade d'artistes, dont Hakim El-Ankis, qui a égayé l'auditoire des éternels standards, à l'instar de l'indémodable Tchaourou âaliya, de son paternel Boudjemâa Mohamed Arezki dit El-Ankis (1927-2015).
Et à y prêter l'oreille, celle du mélomane y décèle le confort de l'harmonie de l'orchestre, où les notes des banjoïstes Fateh Akili et Mohamed Moussaoui dit Mimidou créent l'idéale osmose avec les cordes du qanoun de Mabrouk Hamaï et du violoniste Hamid Mokrane. Autre harmonie, celle du clavier où pianotait le duo Boualem Benzerouk-Fayçal Maalem, au son de la derbouka de Brahim Aggad, qui ont amplifié les indétrônables Ya qalbi kheli el hal et Mel h'bibi malou, qu'a interprétées la diva Nadia Bouchama dite Nardjess, à laquelle ont succédé sur les planches Samir Toumi et l'inévitable Abdelkader Chaou.
Du reste, la distinction honorifique ainsi que la médaille du mérite et le Burnous du terroir ont été remis, avec des bouquets de fleurs et autres cadeaux, par Sid Ali Bensalem, Abdelkader Bendamèche, le directeur de l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) et le comédien Mustapha Ayad, en reconnaissance à l'apport de ces grands artistes à la culture algérienne et au patrimoine musical. Et au finish, Abderrahmane El-Koubi a gratifié l'assistance de sa qaçida Ya baba lahnin, en hommage à son père.


Louhal Nourreddine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.