Covid-19 : Rapatriement des Algériens bloqués en Turquie dans deux ou trois jours    Président Tebboune : l'Algérie a été la première à prendre les mesures contre le coronavirus    Coronavirus: Une aide de 130 millions USD proposée à l'Algérie par la BM et le FMI    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Ouverture d'un compte courant postal de solidarité pour les dons    L'Algérie face à un casse-tête    Des sanctions prévues…    9 nouveaux décès et 132 cas supplémentaires    Griezmann interrogé sur la polémique Benzema/Giroud    L'infrangible lien…    Le Président de la République s'entretient par téléphone avec son homologue turc    Les feuilles de l'automne    COVID-19 : Ouverture d'un CCP de solidarité pour les dons    UNIVERSITE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES D'ALGER : Reprise des cours le 5 avril via une plateforme numérique    COVID-19 EN ALGERIE : 716 cas confirmés et 44 décès    Une décharge doit être signée avant l'application de la chloroquine !    Aïcha Zinaï claque la porte du CNDH    Propagation du covid19-ANP: des instructions sur les dispositions préventives    Un navire battant pavillon des Iles Marshall impliqué dans le pillage des richesses sahraouies    Ligue 1: le joueur a besoin d'au moins trois semaines pour reprendre la compétition    Sahara Occidental: 139.000 t de poissons congelés exportés illégalement par le Maroc en 2019    Lancement des premières journées virtuelles du court métrage    Coronavirus: Feghouli fait un don pour un hôpital d'Istanbul    Le report des jeux méditerranéens d'Oran officialisé    Pétrole: le prix du Brent en hausse grâce à la reprise de la demande chinoise    Vers une contribution financière et matérielle de la FAF    "L'état de santé de Karim Tabbou s'améliore"    Le gouvernement parie sur la solidarité    Déclaration    TV-6 de l'EPTV récupère des journalistes de Dzair TV    Une exposition virtuelle en temps de confinement    Une ode aux victimes de la décennie noire    Un bébé succombe au Covid-19 aux Etats-Unis    L'Italie espère de bonnes nouvelles la semaine prochaine    En difficulté: Les entreprises demandent l'aide de l'Etat    Bouira: Livraison de 4.900 quintaux de blé aux minoteries    A L'OMBRE DES MURS    LFP - Arrêt des compétitions: De redoutables conséquences pour les clubs    GMS Mercedes-Benz à l'arrêt    Hyundai GMI Al Djazair fermé temporairement    Zoubida Assoul parle de l'état de santé de Tabbou et Nekkaz    Covid-19 : Contribution financière du groupe parlementaire RND au Conseil de la Nation pour endiguer la pandémie    Covid-19 : un lot de 10.000 livres remis aux résidants des hôtels de confinement    N'ASSUME SES MISSIONS Aïcha Zinaï claque la porte du cndh    Musique- Bob Dylan : Sortie d'une nouvelle chanson    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté
Des jeunes l'ont transformé en Beuverie
Publié dans Liberté le 22 - 02 - 2020

Rien que ça ! Des jeunes désœuvrés ont transformé l'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia en une beuverie où ils s'adonnent à leurs vices en toute quiétude.
Depuis un certain temps, des riverains se plaignent de cette situation qui ne cesse d'ailleurs d'attirer d'autres groupes de jeunes. Dès la fermeture des bureaux administratifs de la daïra et des autres services de l'ancienne caserne, des jeunes se mettent à converger par groupes vers cette cour. À la tombée de la nuit, une ambiance des plus douteuses se met en place. En l'absence d'endroits de loisirs et de lieux pouvant les accueillir, ces jeunes n'ont plus que cet espace à investir pour veiller la nuit. "On ne nous laisse plus tranquilles, ils n'ont aucun respect pour nous, ils nous causent beaucoup de désagréments, au point où il est devenu impossible pour nous de nous réunir en famille", témoignent des habitants.
Proférant des obscénités tout en se mettant à danser au rythme de la musique de leurs portables, ces jeunes sont devenus une source d'inquiétude et de désagrément. "Nous nous sommes plaints auprès de l'ex-chef de daïra, celui-ci nous a tout simplement dit qu'il ne peut rien faire pour eux, car ce sont des jeunes qui ne trouvent pas où aller", indiquent les mêmes interlocuteurs. Dans une ville dépourvue de moyens de distraction et de loisirs, qui ferme de surcroît aux premières heures de la nuit, c'est vers cet espace que ces jeunes se dirigent. Signe de cette présence non rassurante est que l'endroit est toujours jonché de bouteilles de boissons alcoolisées, qui s'accumulent devant le siège d'une administration de souveraineté. Même la route menant à cette daïra est devenue impraticable. "On dirait qu'il n'y a aucun responsable qui passe par ici", s'indigne-t-on le plus souvent à la vue de l'état lamentable de cette route, témoin d'une ville livrée à son triste sort.

Amor Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.