Enseignement supérieur : examen de la coopération bilatérale avec les Emirats arabes unis    Ligue 1 : Tayeb Mahyaoui nouveau président du MC Oran    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Journées nationales du costume algérien sous le thème "Mon costume, ma mémoire, ma culture"    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Chlef: Le nouveau procureur général installé    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    Défis et impératifs des urgences    Les cas de Covid-19 en recul    Tlemcen: Motos et quads sous surveillance    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Commerce extérieur: Tebboune veut une évaluation de l'accord avec l'UE    Constantine: Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    Le SNJ réagit à la lourde condamnation du journaliste Khaled Drareni    3 ans de prison pour Drareni, Belarbi et Hamitouche 2 ans de prison, dont 4 mois ferme    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    Plus de 13 ha de forêt consumés par le feu    Les chemins de wilaya réhabilités    Un kilomètre de lignes électriques endommagé    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    Tebboune ordonne l'accélération des enquêtes et la sanction des auteurs    L'Espagne exprime la volonté de développer la coopération avec l'Algérie    "Je ne quitterai Nice que pour un grand club"    Décés de la comédienne Nouria Kazdarli a l age de 99 ans    La mosquée Sidi Ghanem n'a subi aucun dégât    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    Start-up: le Fonds de financement opérationnel dès la semaine prochaine    Sortie de promotions d'officiers de l'ESDAT de Reghaïa    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    ALGERIE-ESPAGNE : Le ministre espagnol de l'Intérieur reçu par le président    Rachid Belhout n'est plus    C'est le jour de vérité !    Les révélations glaçantes de sa famille    13 relaxes et une condamnation avec sursis    Parler mais en silence et si possible en langue nationale    L'entraineur zeghdoud donne son accord de principe au nahd    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vulgariser le jargon médical auprès du grand public
Publication de quatre nouveautés aux éditions ENAG
Publié dans Liberté le 06 - 07 - 2020

L'actualité livresque vient de s'enrichir d'un éventail d'ouvrages médicaux publiés aux éditions de l'Entreprise des arts graphiques (Enag) au titre de l'exercice 2020.
Au nombre de trois ouvrages catégorisés dans la spécialité neurochirurgie et d'un livre dans la branche neurologie, ces "Atlas" se veulent des outils pédagogiques pour les étudiants en médecine mais aussi un instrument pour la vulgarisation auprès du grand public.
En effet, trois ouvrages sont signés par la neurochirurgienne Bekralas Houria sous la direction du professeur Mohamed Djenas, qui exerçait en qualité de chef du service de neurochirurgie à l'hôpital Mustapha-Pacha.
Pour le premier livre, il s'agit de l'Hydrocéphalie : "L'hydrocéphalie correspond à l'accumulation de quantités excessives de liquide céphalorachidien, ce qui provoque une dilatation des ventricules cérébraux et/ou une augmentation de la pression intracrânienne", est-il expliqué dans la préface.
S'ensuit le livre inhérent à L'Hémorragie méningée : "L'hémorragie méningée correspond à l'irruption de sang dans les espaces sous arachnoïdiens, le plus souvent après une rupture d'anévrisme", est-il mentionné en introduction.
Illustré d'imageries cérébrales et d'IRM, l'illustration est suivie de légendes mais aussi de pronostics de ce membre fondateur de "Réunion de concertation pluridisciplinaire" (RCP) de neuro-oncologie adulte au Centre hospitalier universitaire Mustapha-Pacha.
Le troisième numéro intitulé Les Métastases cérébrales renseigne sur les métastases cérébrales qui "sont très fréquentes" chez les malades atteints de cancer.
S'agissant du "traitement neurochirurgical", les professeurs Leklou Hakim, Djelaoui Mohamed et Morsli Abdelhalim apportent la médication qu'il faut pour les épilepsies partielles pharmaco-résistantes : "La décision chirurgicale est adoptée ou récusée après discussions multidisciplinaires où le rapport bénéfices-risques est soigneusement pesé", lit-on dans l'introduction dite "historique". Et à la lecture de ces ouvrages scientifiques, le lecteur en sait un peu plus sur le jargon médical, dont lésion, métastase, biopsie...
Autant d'énoncés qui n'indiquent quelquefois rien de concret ou de palpable, mais qui peuvent être "source d'angoisse inutile", note une étude parue dans British Dental Journal (The BDJ) du 7 janvier 2018, qui préconise : "Les médecins doivent adapter leur vocabulaire et délaisser le jargon médical car il brouille la communication avec les patients."

LOUHAL Nourreddine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.