Atlético : Diego Costa manquera à l'appel face au Bayern    PLF: la commission des finances réclame davantage de mesures pour sauver les entreprises    Procès en appel d'Ali Haddad : les plaidoiries de la défense se poursuivent    Sacchi et Capello évoquent la performance de Bennacer !    Première séance pour Benrahma avec West Ham    OPEP+: Attar insiste sur le respect des engagements pour rééquilibrer le marché    Cancer du sein: un nouveau centre à Alger pour accompagner les patientes    Le projet de l'amendement constitutionnel institue un nouvel Etat fier de son identité et ouvert sur le monde (Hafsi)    Energie: le taux national d'électrification a atteint plus de 98% à fin 2019    VIANDES BLANCHES : Prise de mesures pour un approvisionnement stable du marché    BIR EL-ATER (TEBESSA) : Réception en 2021 de l'évitement de la mine de phosphate    NAAMA : Découverte d'une bombe datant de l'époque coloniale    Gérald Darmanin dimanche prochain à Alger    Le destroyer américain fait une escale au port d'Alger    RENCONTRE SUR LE PROJET D'AMENDEMENT CONSTITUTIONNEL : La fédération nationale de la société civile sensibilise les citoyens    RASSEMBLEMENTS DE CAMPAGNE REFERENDAIRE : L'autorisation tributaire de l'application du protocole sanitaire    Abdelkader Zoukh aujourd'hui devant le tribunal de Tipasa    Les réserves de change passeront sous la barre des 50 milliards de dollars    LAGHOUAT : 03 morts et 06 blessés dans un accident à Aflou    DISTRIBUTION DE LOGEMENTS A MASCARA : Opération d'envergure à l'occasion du 1er novembre    RENTREE SCOLAIRE : Oudjaout insiste sur le respect ‘'strict'' du protocole sanitaire    Référendum constitutionnel : Talaie El Hourriyet décide de participer et appelle ses militants à faire prévaloir l'intérêt du pays    Fédération subaquatique (FASSAS): deux candidats pour le poste de président et 11 pour le bureau    Deux policiers enlevés par des membres d'un parti    Violences intercommunautaires dans le fief d'un candidat    Soudani rejoue huit mois après    Guardiola encense Mahrez    Le MC Saïda toujours interdit de recrutement    La CAF propose différentes options pour les 3e et 4e journées    La rue réclame la réforme de la monarchie en Thaïlande    A servi et peut servir encore!    Onze hirakistes relaxés à Mostaganem    Quand les partis du pouvoir ignorent les gestes barrières    "Nous n'allons pas reconfiner à nouveau"    Lilia Salemkour sur le podium    La gendarmerie intercepte un groupe de harragas    Tala Amara n'a pas oublié son fils    "Héliopolis" de Djaâfar Gacem en compétition    Plaidoyer pour une Algérie en phase avec la marche du monde    Aux enchères de Christies, 10 millions de dollars pour un recueil de Shakespeare    Vers la création d'une commission consultative de la culture    150 milliards de centimes pour relancer l'activité    Les associations religieuses appelées à contribuer à la consolidation du patriotisme    Fonds de commerce «invalide» !    Vente de psychotropes: La nouvelle stratégie fait des vagues    Asphyxie au monoxyde de carbone : 7 personnes secourues    «Monsieur propre»    Tiaret: Un thé à la «Place Rouge»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le niveau de l'eau en baisse significative
Barrage d'El-Mahouane (Sétif)
Publié dans Liberté le 24 - 09 - 2020

Il n'est pas écarté de recourir à une restriction dans la distribution de l'eau potable.
D'une capacité de plus de 146 millions m3, dont pas moins de 55 millions m3 doivent être destinés à l'approvisionnement en eau potable de huit communes de la wilaya de Sétif dans le cadre du système Est des grands transferts d'eau, à savoir Sétif, El-Eulma, Aïn Oulmène, Aïn Arnat, Aïn Abessa, Guidjel, El-Ouricia et Mezloug, le barrage d'El-Mahouane enregistre une baisse de son niveau d'eau. Une situation qui inquiète plus d'un.
Des pêcheurs du barrage ont indiqué à Liberté qu'ils ont constaté une baisse significative, au point où le pompage à partir du barrage d'Ighil Emda de Kherata, au nord de la wilaya de Béjaïa, semble être à l'arrêt. Selon certaines indiscrétions, le niveau du barrage ne dépasse pas les 8 millions m3.
De quoi assurer l'approvisionnement des communes précitées pendant un mois au maximum. "Je pense que l'eau distribuée ces dernières semaines est puisée du fond du barrage. La couleur est jaunâtre. Pis encore, on sent une odeur qui n'est pas normale", nous dira Salim, un habitant de la cité Merrouche-Kaddour, au nord du chef-lieu de la wilaya de Sétif.
Et d'ajouter : "J'ai contacté le laboratoire de l'ADE, cependant les responsables soutiennent mordicus que l'eau est régulièrement contrôlée et la qualité est bonne." Par ailleurs, la programmation du nettoiement d'un réservoir de 200 mille m3 à la cité 500-Logements, annoncée dimanche dernier par la cellule de communication de l'ADE sur sa page facebook, a été, selon les commentaires, très appréciée par la population. Simple coïncidence ou confirmation des soupçons des abonnés ? La réponse sera connue incessamment.
Pour connaître la réalité de cet imbroglio, nous avons tenté de contacter les responsables du barrage, en vain. Il est à rappeler que le pompage qui s'est arrêté l'année dernière pendant plusieurs mois à cause de l'opposition de citoyens de la localité de Snadla, dans la localité d'Ighil Emda, empêchant les responsables et les agents du barrage d'accéder aux pompes, a perturbé pendant plusieurs mois l'approvisionnement en eau potable.
La situation qui a inquiété et les responsables de l'ADE et les citoyens n'a connu son épilogue qu'après l'intervention de la gendarmerie nationale. Le barrage, entré en service le 8 mai 2018, tourne depuis une année à pleine vitesse, cependant le niveau de l'eau reste très insuffisant pour assurer un approvisionnement normal.
Selon certaines indiscrétions, il n'est pas écarté de recourir à une restriction dans la distribution dans les prochains jours. Rappelons que la distribution au niveau de plusieurs communes de la wilaya, notamment les agglomérations les plus importantes, a connu une amélioration significative, cependant ce manque est vu tel un grain de sable dans le mécanisme.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.