Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'avocat de Blida libéré hier
sous La pression de ses confrères
Publié dans Liberté le 25 - 02 - 2021

L'avocat du barreau de Blida incarcéré la semaine dernière a été libéré, hier. La pression de ses confrères a fini par porter ses fruits. En effet, plusieurs barreaux ont appelé aussitôt leurs confrères à une grève.
L'action n'était pas vaine, puisque l'objectif principal a été atteint. Une action suivie par les barreaux d'Alger, de Blida, de Tizi Ouzou, de Biskra, de Sétif, d'Oran, de Béjaïa... Cet acte de dénonciation et de solidarité avec l'avocat détenu a fait réagir les magistrats.
La réaction de ces derniers n'a pas ramené les robes noires à de meilleurs sentiments. Au contraire, les propos tenus par Issad Mabrouk ont exacerbé la situation, poussant plusieurs barreaux à répondre d'une manière virulente au président du Syndicat national des magistrats, qualifiant ses propos de "provocateurs et d'insultants".
Le mouvement des avocats ne s'était pas limité uniquement à une seule journée de protestation. En effet, ils ont boycotté les activités de plusieurs juridictions durant toute une semaine.
La grève du 23 février décidée par l'Union nationale des barreaux d'Algérie (UNBA) a été dépassée pour aboutir à une protestation d'une semaine, poussant les autorités judiciaires à accéder favorablement à la principale revendication des robes noires, à savoir la libération de l'avocat incarcéré.
Même si l'affaire de l'incarcération de l'avocat de Blida semble n'avoir aucun lien avec son activité professionnelle, la réaction de ses confrères ne s'est pas fait attendre.
Ainsi, au-delà de la "raison" pour laquelle l'avocat a été arrêté, la corporation a décidé de monter au créneau et d'imposer son point de vue, à savoir "pas d'atteinte à la défense". Le jour de l'incarcération de l'avocat, soit mercredi dernier, un mouvement de protestation a eu lieu au tribunal de Blida.
L'affaire qui aurait, selon des ouï-dire, pour origine "une histoire personnelle" a failli se transformer en une action politique qui ne visait pas moins que la tutelle. Des slogans hostiles au ministre de la Justice, garde des Sceaux ont été scandés par des avocats à Blida.

M. MOULOUDJ


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.