Le CNES exprime son total soutien à la cause palestinienne et dénonce les crimes sionistes à El-Qods    Anniversaire de la création du Front Polisario: la lutte se poursuivra jusqu'au recouvrement de la souveraineté sahraouie    Rassemblements de soutien des partis politiques et de la société civile avec les Palestiniens    Plus de 730 commerçants mobilisés pour la fête de l'Aïd el-Fitr    «Repêchage» de listes électorales    Seuls 16% du programme national achevés    Des entreprises mises en garde par Tebboune    Libye : après le conflit fratricide, la paix est-elle de retour ?    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    «Il n'y a aucune mise à l'écart de joueurs et personne ne me dicte mes choix»    Sablés aux beurre, amandes et noisettes    Le désarroi des parents d'élèves    Bilan de la vaccination contre le Covid-19    15 000 livres pour les zones d'ombre    Démocratie en construction ?    Appel à plus de soutien aux réfugiés sahraouis    Creusement continu du déficit budgétaire    Retour de l'homme du professionnalisme    7 décès et 184 nouveaux cas    Permis de construire pour le centre de formation    Rabah Karèche passera l'Aïd derrière les barreaux    Pour la libération des détenus    L'instruction du dossier de Lounès Hamzi reportée    La mauvaise leçon    Les souscripteurs dans l'expectative    Convention de partenariat et de coopération entre le ministère des affaires religieuses et les SMA    Prémices d'un retour à la case départ    REVISION À LA HAUSSE DES PENSIONS DE RETRAITE    Jean-Claude Fournier revient avec deux ouvrages historiques    "Comptabilité générale et analyse financière", de Mohamed Zaâtri    Réconciliation des téléspectateurs avec les productions algériennes    Education nationale: Calendrier des examens de fin de cycle pour les trois paliers    Faire des prochaines élections un "moyen pour le changement"    Bouira : Situation alarmante au barrage Koudiet Asserdoune    Ahmed Hafsi. Moudjahid à Skikda : L'humilité d'un brave    USM Alger: La confiance retrouvée    La force est à la loi    Boukadoum s'entretient avec son homologue iranien    Zidane peste contre l'arbitrage    La Seor perd 240 millions de dinars    Salah vers le PSG?    Ibra sort blessé à 5 semaines de l'Euro    L'Iran confirme les pourparlers avec l'Arabie saoudite    Des candidats indépendants encombrants    Une «révolution» à ne pas rater    Hirak : la nouvelle donne    «N'oublions pas l'ombre des massacres du 8 mai 1945»    «Je suis engagé pour mon devoir...»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'école El-Falah offre plus de 500 repas par jour
Solidarité durant le ramadhan à Chlef
Publié dans Liberté le 19 - 04 - 2021

Pour la vingtième année consécutive, l'école privée El-Falah de l'établissement de Moulay Atba Benatba, dans la wilaya de Chlef, continue toujours d'offrir les repas du f'tour aux démunis à l'occasion du mois sacré. Situé au centre de la ville et contrairement aux années précédentes où il servait le f'tour sur place, l'établissement en question assure, cette fois-ci, des repas complets à emporter (chorba ou hrira, salade verte, plat de résistance avec viande ou poulet, bourak, une bouteille de limonade, une autre d'eau minérale, de la zelabia ou du kalb elouz). "Nous assurons la distribution de pas moins de 500 repas complets et chauds par jour au profit des familles démunies, des sans-abris, des pauvres et des citoyens de passage aussi. Cette année, nous avons opté pour des repas à emporter plutôt que de servir sur place, car, nous avons répondu positivement à la demande des familles et de toutes les personnes démunies avec lesquelles nous sommes régulièrement et à longueur d'année en relation.
C'est pour une histoire de discrétion et d'intimité que ces derniers nous ont proposé cette formule", explique Moulay Atba Benatba, le propriétaire de l'établissement à l'origine de cette action de solidarité qu'il prend en charge financièrement depuis deux décennies déjà. "Venir en aide aux personnes et aux familles qui sont vraiment dans le besoin, ne doit pas se limiter uniquement au mois de Ramadhan", affirme-t-il. "Les services administratifs compétents de la wilaya qui disposent de fichiers et de statistiques en ce qui concerne les citoyens qui sont vraiment dans le besoin doivent leur assurer soutien et assistance en permanence et non occasionnellement. Ils doivent impérativement trouver des solutions définitives à leur situation sociale qui se complique davantage au fil des ans", estime M.Atba Benatba rencontré devant son établissement où ses employés servaient les dizaines de familles qui attendaient chacune son ton tour à moins d'une heure avant la rupture du jeûne en ce début du mois de Ramadhan.
AHMED CHENAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.