Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc se prépare à l'exploration minière illégale au Sahara occidental
L'Observatoire international Western Sahara Resource prévient
Publié dans Liberté le 19 - 07 - 2021

Le Maroc va creuser 2400 m2 de sol au Sahara occidental occupé, dans le cadre d'une exploration minière illégale, a prévenu l'Observatoire international Western Sahara Resource Watch (WSRW), rappelant que le statut juridique de ce territoire non autonome ne permet pas, en vertu du droit international, d'effectuer de tels travaux d'exploration.
"L'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) du gouvernement marocain a publié un document d'appel d'offres sur son site Internet révélant un projet d'exploration minière au Sahara occidental", a déploré WSRW dans un rapport publié sur son site internet.
L'observatoire chargé du suivi de l'exploitation des ressources naturelles au Sahara occidental occupé précise que, "l'appel d'offres prévoit de creuser 2400 m2 de sol, sous la forme de 800m de tranchées, chacune de 3 m de profondeur et un mètre de large".
Dans ce contexte, WSRW rappelle que "le Sahara occidental est sous occupation étrangère illégale par le Maroc, et ce dernier n'a pas le droit, en vertu du droit international, d'effectuer de tels travaux d'exploration".
L'ONHYM fait référence à l'emplacement de la fouille comme étant dans les Provinces du Sud en référence au territoire du Sahara occidental sur lequel "l'ONU, la Cour internationale de justice, la Cour de justice de l'UE et l'Union africaine (UA) rejettent les revendications du Maroc".
Dans un précédent rapport, Western Sahara ressource Watch avait écrit que les rapports de Metalex suggèrent que la société poursuit son partenariat avec l'ONHYM, indiquant qu'"il n'est pas clair pour l'ONG s'il existe une relation entre le programme de creusement de tranchées décrit dans l'appel d'offres et le partenariat de l'Office marocain avec la société canadienne Metalex". WSRW précise, en outre, qu'"une carte de l'Office marocain des hydrocarbures et des mines datant de janvier 2021 révèle qu'il a deux autres projets dans la même partie du Sahara occidental".
l'ONG souligne que "les travaux seront réalisés dans l'une des quatre zones proposées dans la partie sud du Sahara occidental occupé, au sud-sud-est de Dakhla, à 95 km de Guerguerat". "L'ONHYM prendra la décision finale sur la zone exacte à explorer, après avoir obtenu les approbations nécessaires de l'armée marocaine", ajoute la même source.
L'Office marocain des hydrocarbures et des mines, poursuit WSRW, "a écrit dans un communiqué le 26 janvier 2021 que ses principales activités d'exploration minière au cours de la période 2021-2023 s'articuleront autour des zones les plus prometteuses pour les métaux précieux, les métaux de base et les roches et minéraux industriels, en Provinces, Anti Atlas, Haut Atlas et Oriental".
L'Observatoire rappelle également qu'en janvier 2020, l'Office marocain a publié des dépliants promotionnels pour l'exploration minière dans 6 endroits de la même zone et que les documents résument l'historique des forages, la situation géologique, les possibilités de permis et les infrastructures sur chaque site alors que certains font également référence à l'étude aéroportée réalisée par la société canadienne Sander Geophysical précédemment citée par l'ONG.
R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.