Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un steward d'Air Algérie arrêté à Paris
IL ETAIT EN POSSESSION D'UNE SUBSTANCE PROHIBEE
Publié dans Liberté le 21 - 09 - 2021

Une membre d'équipage du vol AH-1123 assurant la liaison entre l'aéroport de Paris vers Constantine a été arrêté, samedi dernier, par la police française à l'aéroport d'Orly. Membre navigant commercial de son état, précise la compagnie Air Algérie, le mis en cause a été appréhendé au moment de son passage au scanner corporel à ondes millimétriques.
Après deux alertes du scanner, cet individu a été arrêté par la police alors qu'il allait rejoindre la zone d'embarquement pour le vol retour vers Constantine. Selon Air Algérie, la fouille de ce membre d'équipage a abouti à la découverte d'une "substance prohibée".
Et si notre source ne précise pas la nature de cette "substance prohibée", la compagnie nationale s'est réservé » le droit de se constituer partie civile dans cette affaire qui risque d'éclabousser d'autres personnes et plusieurs complicités, tant en France qu'en Algérie.
Sachant que la brigade antistupéfiants de la police française a déjà diligenté une enquête judiciaire pour déterminer les responsabilités des uns et des autres dans ce trafic, les services de la police algérienne pourraient, dans les prochains jours, être sollicités dans le cadre de la coopération bilatérale au chapitre de la lutte contre le crime organisé et transfrontalier.
Pour le moment, précise la même source, "Air Algérie a entamé des mesures administratives et conservatoires à l'encontre du navigant mis en cause prévues par son règlement intérieur, à savoir l'arrêt de vol et la suspension de la relation de travail". Mais que voulait "importer" de France ce navigant ?
Si la compagnie nationale reste prudente, préférant attendre les résultats de l'enquête de la police française pour révéler la nature de cette "substance prohibée", il faut rappeler que par le passé, des stewards de la même compagnie avaient été appréhendés en possession de drogues dures, notamment la cocaïne.
En 2011, ce sont neuf trafiquants de cocaïne, dont des stewards qui avaient été arrêtés par la police judiciaire. En 2013, un artiste et chanteur avait profité de sa qualité de steward à Air Algérie pour introduire de la cocaïne à partir du Mali et d'Espagne.
Les années suivantes ont également enregistré plusieurs tentatives d'introduction de drogues dures sur le sol algérien. Une chose est sure, ce nouveau scandale promet des révélations, alors que la compagnie nationale peine, à l'instar des compagnies du monde, toutes impactées par la pandémie de la Covid-19, à redécoller après près de deux ans de crise sanitaire.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.