Une nouvelle génération des démocrates    «Le parti a atteint amplement ses objectifs»    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    La rupture?    Des blocages partout    «C'est criminel!»    Ramtane Lamamra : «Le séminaire a donné une vision claire de l'avenir»    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Les votes les plus curieux    Hazard de retour en Belgique?    Kjaer absent au moins 6 mois    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    L'Epic mis aux oubliettes    Le coup de maître de la Bmpj    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Hommage aux maîtres artisans disparus    Les mises en garde de Tebboune    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Benbouzid se prononce    7 décès et 185 nouveaux cas en 24 heures    Le Président palestinien aujourd'hui à Alger    Une qualification et des interrogations    L'alliance militaire entre le Maroc et Israël est "malsaine"    Une vision claire de l'avenir    «La bureaucratie est devenue un ennemi juré de la Nation»    Le CNDH appelle à la révision de la loi    L'ancien journaliste du Quotidien El-Moudjahid Rachid Semad n'est plus    Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Renouveau industriel, l'appétit grandissant de l'Algérie    Maroc : Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Plusieurs routes coupées dans certaines wilayas du pays    Du 24 au 31 mars 2022    Plaidoirie pour le tourisme saharien    Coupe arabe Fifa-2021 (Gr D/2e j): l'Algérie et l'Egypte passent en quarts    Coupe de la CAF (2e tour prélim./additionnel): JS Saoura-Heart Of Aok (Ghana) se jouera sans public    Tenue dimanche d'une réunion du Conseil des ministres    Huit délégués du médiateur de la République remerciés    Un autre procès attend Mira Moknache à Akbou    FLN-RND, la guerre de tranchées    Le Festival national de la poésie melhoun revient à Mostaganem    Cherfa exclut tout retour à ce système    Le quota de l'Algérie passera à 972 000 b/j    Les Canaris toujours en confinement à Zéralda    Une exposition sur Charles de Foucauld, avant sa prochaine canonisation à Rome    Dans une conjoncture particulière: Mahmoud Abbas demain à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La pomme de discorde
Les agriculteurs victimes de l'opération de lutte contre la spéculation
Publié dans Liberté le 27 - 10 - 2021

Dommage collatéral. L'Union nationale des paysans algériens dénonce l'"amalgame" fait entre les véritables agriculteurs professionnels et les spéculateurs indélicats. Elle appelle les autorités à distinguer entre les opérateurs qui pratiquent le stockage organisé et agréé et ceux qui le font à des fins de spéculatives.
Les adhérents de l'Union nationale des paysans algériens (UNPA) dénoncent le "harcèlement" dont sont victimes les agriculteurs dans l'exercice de leurs activités, d'agents contrôleurs, chargés de débusquer les auteurs d'actes de spéculation.
"Nous attirons l'attention sur certaines tentatives de harcèlement de vrais producteurs professionnels sous prétexte de la lutte contre la spéculation. Ces agriculteurs exercent leurs activités de production et utilisent en toute légalité les structures de stockage agréées ou conventionnées avec des organismes de contrôle relevant du ministère de l'Agriculture et du Développement rural (Madr)", indique l'UNPA dans un communiqué qui a sanctionné les travaux de la réunion organisée lundi dernier au siège de la Chambre nationale d'agriculture.
"Ces pressions ont eu un impact négatif sur la production et le rendement agricoles et entaché le métier d'agriculteur au sein de l'opinion publique nationale", déplorent les responsables de l'UNPA.
Toutefois, ils accueillent avec satisfaction l'intervention du Premier ministre et du ministre de l'Agriculture et du Développement rural visant à mettre fin à cet amalgame entre les véritables agriculteurs professionnels et les spéculateurs indélicats en donnant des instructions sur la nécessité de distinguer entre les opérateurs qui pratiquent le stockage organisé et agréé et ceux qui optent pour la spéculation.
"Nous renouvelons notre soutien absolu au gouvernement dans la lutte contre la spéculation et sa criminalisation par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune ainsi que les mesures prises dans ce cadre", soulignent, néanmoins, les responsables de cette organisation qui réitèrent leur engagement pour une meilleure coordination entre eux et leurs partenaires ainsi que les autres structures relevant des ministères de l'Agriculture et du Commerce.
Le secrétaire général de l'UNPA a loué, faut-il le rappeler, la mesure gouvernementale. "Les agriculteurs n'ont jamais été des spéculateurs et cette décision va contrer tous ceux qui œuvrent en vue de la poursuite de l'importation des produits agricoles de large consommation", a-t-il affirmé lors d'une réunion tenue dimanche dernier à Chlef.
L'Union des paysans estime qu'"il faut protéger la profession contre les intrus et les pseudo-agriculteurs tel que l'a souvent rappelé le ministre de l'Agriculture".
Par ailleurs, les dirigeants de l'Union en appellent aux pouvoirs publics pour accompagner de manière plus efficiente l'agriculteur sur le terrain et l'aider à surmonter les difficultés ayant trait à la sécheresse, les pertes considérables enregistrées à cause de la double crise économique et sanitaire, la hausse des tarifs des intrants, des pesticides, l'inefficacité du système de régulation du marché, l'instabilité des prix des produits agricoles...
Autant de contraintes auxquelles font face notamment les "petits fellahs qui assurent 70% de la production agricole nationale et qui, malheureusement, subissent, impuissants, le diktat des spéculateurs", constate encore l'UNPA.
Les adhérents de l'Union se disent également mobilisés pour contribuer à la concrétisation de l'objectif de la sécurité et de la souveraineté alimentaires et la diversification économique de l'Algérie.
Pour cela, l'Union des agriculteurs se dit ouverte à tous les partenaires des autres secteurs dont les collectivités locales, les autorités judiciaires et sécuritaires, la société civile ainsi que les associations œuvrant pour la protection des consommateurs.
L'autre point abordé par l'UNPA dans son communiqué a trait aux avantages et autres facilitations accordées par le président de la République pour la céréaliculture qu'elle juge bénéfiques pour les agriculteurs. Elle souhaite, cependant que ce soutien soit élargi aux autres filières telles que l'élevage, la production laitière, la volaille, les fruits et légumes, les dattes...

B. Khris


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.