Un terroriste capturé à Bouira    Un dangereux terroriste arrêté à Bouira    Un projet de 4.000 logements au profit de la wilaya    Mermouri menace d'exproprier les porteurs de projets hôteliers «traînards»    Aïn Naâdja reliée à la place des Martyrs    110 rapports sous scellés    La cyberpaix menacée    Le numérique fait son entrée dans les banques    Daesh en Libye dans le viseur russe    Kaouane plaide pour la formation des journalistes    115 000 enfants soldats ont été libérés depuis l'an 2000    16 000 migrants ont été rapatriés dans leurs pays d'origine en 2017    Des duels indécis pour boucler la phase aller    Mise en place du statut type du club sportif amateur    Adieu l'ami!    La FA demande des explications à Mourinho    Plus de 1.800 arrestations dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants    Les universités en grève pour 3 jours    Hasbellaoui mise sur la nouvelle carte de santé    Le petit Ramzi toujours recherché    Mohamed Aïssa rencontre son homologue saoudien    La contestation toujours...    Ouyahia en visite à Reggane    «Le retard dans la réalisation des logements est inadmissible à Ain Temouchent»    Norredine Sâadi nous quitte    1re édition des journées de poésie populaire de Mecheria    Dans les œuvres fantastiques    Source d'inspiration    Une intelligence artificielle découvre un nouveau système solaire    Une nouvelle momie découverte en Egypte    Un vrai tournant dans notre révolution    Début du championnat interclub    Transfert de l'ambassade américaine à El-Qods    Le diplomate Madjid Bouguerra nommé ambassadeur de l'année    L'ES Sétif et le MC Alger fixés sur leurs adversaires    Man United : Mourinho veut Mesut Özil    Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda » (audio-vidéo)    Ahmed Achour n'est plus : un témoin du sport algérien est parti    Le P/APW de Sidi Bel Abbès installé sans les élus du FLN et de TAJ    Coopération : Bedoui s'entretient à Berlin avec son homologue allemand    ASL Airlines France ouvre deux lignes vers Oran pour l'été 2018    En dépit d'une conjoncture économique difficile : Citibank optimiste pour l'avenir du marché algérien    Carnet politique 23    Les Palestiniens, futures victimes du rapprochement entre Israël et l'Arabie Saoudite    Brèves...    Lycéens et collégiens manifestent pour tamazight    Louisa Hanoune charge les partis du pouvoir    Manga Old School : les rois oubliés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelles manifestations indépendantistes à Barcelone
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 09 - 2017

Des milliers de manifestants indépendantistes étaient massés aux abords du bâtiment de la vice-présidence catalane à Barcelone dans la nuit de mercredi à jeudi, alors que les opérations policières pour empêcher un référendum d'autodétermination interdit s'étaient multipliées.
Les manifestants ont fait leur détermination à ne pas bouger en scandant : Cette nuit nous la passerons ici!» aux alentours de minuit, alors que d'autres promettaient de ne pas faire «un pas en arrière». Les manifestants bloquaient les accès au siège de la vice-présidence et du département d'Economie, et une grande confusion régnait vers 1h00 du matin (23h00 GMT) sur le sort d'agents de la garde civile chargés de perquisitions sur place, qui n'étaient toujours pas sortis. «Certaines personnes qui voulaient partir n'ont pas quitté les lieux parce que nous n'avons pas voulu», a dit de son côté l'un des leaders de la manifestation, Jordi Sanchez, qui dirige une des principales associations indépendantistes, l'Assemblée nationale catalane (ANC). Selon Jordi Cuixart, président d'Omnium, une autre organisation séparatiste organisatrice de la manifestation, une douzaine de gardes restaient à l'intérieur. Les manifestations avaient commencé mercredi dans la matinée quand s'est répandu la nouvelle de l'arrestation de 14 hauts responsables du gouvernement catalan, en parallèle à une vague de perquisitions dans plusieurs bâtiments de l'exécutif régional. Le gouvernement catalan, dirigé par des séparatistes, est décidé à organiser coûte que coûte un référendum d'autodétermination le 1er octobre en dépit de son interdiction par la Cour constitutionnelle. De son côté le gouvernement espagnol a promis de tout faire pour qu'il n'ait pas lieu. Mercredi, la garde civile a d'ailleurs saisi près de 10 millions de bulletins de vote, à Bigues, dans un entrepôt à 45 km au nord de Barcelone. La veille, elle avait saisi 45.000 convocations d'assesseurs pour les bureaux de vote. Face à ces opérations, les indépendantistes ont décidé de descendre dans la rue pour réclamer le droit de voter, dénonçant la «repression» de l'Etat espagnol «totalitaire». Les séparatistes sont majoritaires - en sièges - au Parlement régional depuis septembre 2015. Mais les Catalans sont partagés presque à parts égales sur l'indépendance.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.