Le scandale de la semaine : Excès de violence sur un supporter lors du match MCA – USMBA    Nous sommes vivants    Tizi Ouzou : Mise sous tension de deux nouvelles lignes électriques    Interruption momentanée du trafic autoroutier à El Affroun et El Khemis sur l'axe Alger-Oran aujourd'hui et demain    L'opposition critique le PLF 2019 qui ne prévoit pas de mesures pour «l'amélioration de la situation économique»    En bref…    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    Moto : La «der» de Dani Pedrosa    Ligue 2 : Impérative victoire pour la JSMB    Lalmas au Top 10 des icônes oubliées du foot africain    De l'amour, de la passion et du… chocolat naturel    Azazga : Caravane de sensibilisation sur les fléaux sociaux    Alerte au massacre des renards à Mila    Tout un programme pour l'Algérie    Daïkh Miloud : Je suis né artiste peintre…    Une pièce spéciale en hommage à Abdelkader Alloula    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    «Elle devrait se développer en partenariat avec des équipementiers internationaux»    Votre week-end sportif    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    La VAR à l'algérienne : mode d'emploi    L'Arabie Saoudite tente de reprendre les choses en main    Ould-Abbès passe la main    La démission surprise d'Ould Abbès    Des chiffres qui inquiètent    Presbytie, quels sont les signes ?    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Hanoune clashe les partisans du 5e mandat    Zombies-Land !    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    Trois jours d'examens et contrôle continu: La nouvelle formule du bac en 2020    Tlemcen: L'alimentation en gaz naturel renforcée    Constantine - Grippe saisonnière: Les stocks de vaccins épuisés en moins d'un mois    Quarante blessés à l'issue du match MCA-USMBA: Enquête sur une vidéo de supporter tabassé par des policiers    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le pétrole, toujours    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Bouteflika convoque le collège électoral    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les confrontations des promesses des sélectionneurs, qui aura raison ?
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 10 - 2018

Cet après-midi, ce sera l'autre défi que lancera Belmadi à Cotonou. La promesse, tout le monde s'y accroche et tous y croient. La réalité du terrain du stade de l'amitié de Cotonou, lieu de la rencontre de cet après-midi, aura le dernier mot. Les Verts se sentent prêts à revenir avec une victoire qui confirmera cette sacrée réconciliation avec la nation qui commence à donner des signes de confiance.
Ils ne veulent pas laisser passer leur chance et comptent s'appuyer sur la mauvaise expérience pour devenir champions africains. Au lendemain de la victoire, ils ne se sont pas permis un repos, au contraire, ils ont travaillé sur la rencontre, ils ont passé en revue les différentes phases qui ont fait que le match aller soit un bon de départ. Mais cela n'a pas suffi, pas de risques à prendre, il faut confirmer cette valeur retrouvée. Ce ne sera pas facile, mais le pari de gagner, lancé par le sélectionneur, pèse déjà sur les jambes de ses éléments qui ont compris ce message.
Ils ont revu, et peut-être même refait le match sur papier, une manière d'apporter les correctifs aux erreurs tactiques signalées par le sélectionneur «j'ai toujours ces défaites en tête. Je ne veux pas que ça recommence une nouvelle fois, tout ce que nous savons, nous devons oublier les matches de la déception, de l'humiliation, nous devons redonner confiance à notre Equipe nationale. Nous savons tous que nous pouvons le faire, et ce notamment avec un sélectionneur qui communique bien, mesure et analyse un peu nos soucis.
Je ne voudrai pas remettre en cause le travail fait par Madjer, mais chacun a son style et chacun a un discours qui arrive à nous mobiliser...», nous confiait Feghouli après le match de Blida. Alors que la plupart de ses coéquipiers étaient sur un nuage, Belmadi a voulu leur remettre les pieds sur terre «c'est beau ! Mais ce n'est pas fini. C'est tout ce que je peux dire. J'étais content, on a fait quelque chose d'extraordinaire. On a remporté une seconde victoire en très peu de temps. Cela ne veut pas dire que nous n'allons pas accélérer la préparation des prochains matches». Et d'ajouter «on a trois jours et l'objectif, on le connaît, on va tout faire pour être du bon côté parce qu'il y a des années, c'était si terrible et douloureux...»
«Le prochain à Cotonou (Bénin) ne sera pas facile, mais nous devons l'entamer avec le même réalisme et le souci de maintenir ce rythme de victoires. Des changements seront apportés... Sur le terrain, il y aura que ceux qui manifestent des signes de forme et de capacité à aller vers les buts».
La qualité du discours et des messages se font entendre et le climat semble changer de camps pour aller vers un autre terrain celui qui remettra sur rails les Verts. Il est évident que la partie ne sera pas facile, face à une équipe décidée de son côté à récupérer le match en sa faveur pour remonter au classement et espérer prendre le même wagon vers le Cameroun. Cette manière de faire s'est faite remarquer dans la déclaration du sélectionneur béninois, qui promet de faire le résultat tant espéré par la nation. Ce qui s'est passé à Alger va nous permettre de nous engager sur une autre forme de tactique qui puisse nous permettre de remporter la rencontre. Côté du médias La Nation du Bénin : «Les Ecureuils n'auront pas un autre choix que de chercher à prendre leur revanche, les deux matches nuls auxquels ils ont contraint leurs hôtes à rester sur leurs deux exploits...»
En concédant une défaite, les poulains de Michel Dussuyer ne seront plus maîtres de leur destin. Stéphane Sessegnon et ses coéquipiers ont donc la lourde mission, non seulement, de se rattraper, mais aussi de vaincre enfin le signe indien face aux Fennecs, un adversaire qu'ils n'ont jamais battu depuis leur première confrontation qui date de 1983.
Le même média écrira : «Par rapport à la défaite concédée, vendredi 12 octobre dernier, elle ne devrait plus être d'actualité. Ce qui urge, c'est le match de demain. Inutile donc de continuer à pleurer sur le lait renversé. Faisons confiance au sélectionneur national Michel Dussuyer. En homme averti, il en a tiré les grands enseignements qui s'imposent, quitte à procéder aux divers réglages. Il va certainement chercher à revoir le système de jeu et faire les réajustements tactiques indiqués. Ce qui assurera la sérénité au sein du groupe».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.