«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les confrontations des promesses des sélectionneurs, qui aura raison ?
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 10 - 2018

Cet après-midi, ce sera l'autre défi que lancera Belmadi à Cotonou. La promesse, tout le monde s'y accroche et tous y croient. La réalité du terrain du stade de l'amitié de Cotonou, lieu de la rencontre de cet après-midi, aura le dernier mot. Les Verts se sentent prêts à revenir avec une victoire qui confirmera cette sacrée réconciliation avec la nation qui commence à donner des signes de confiance.
Ils ne veulent pas laisser passer leur chance et comptent s'appuyer sur la mauvaise expérience pour devenir champions africains. Au lendemain de la victoire, ils ne se sont pas permis un repos, au contraire, ils ont travaillé sur la rencontre, ils ont passé en revue les différentes phases qui ont fait que le match aller soit un bon de départ. Mais cela n'a pas suffi, pas de risques à prendre, il faut confirmer cette valeur retrouvée. Ce ne sera pas facile, mais le pari de gagner, lancé par le sélectionneur, pèse déjà sur les jambes de ses éléments qui ont compris ce message.
Ils ont revu, et peut-être même refait le match sur papier, une manière d'apporter les correctifs aux erreurs tactiques signalées par le sélectionneur «j'ai toujours ces défaites en tête. Je ne veux pas que ça recommence une nouvelle fois, tout ce que nous savons, nous devons oublier les matches de la déception, de l'humiliation, nous devons redonner confiance à notre Equipe nationale. Nous savons tous que nous pouvons le faire, et ce notamment avec un sélectionneur qui communique bien, mesure et analyse un peu nos soucis.
Je ne voudrai pas remettre en cause le travail fait par Madjer, mais chacun a son style et chacun a un discours qui arrive à nous mobiliser...», nous confiait Feghouli après le match de Blida. Alors que la plupart de ses coéquipiers étaient sur un nuage, Belmadi a voulu leur remettre les pieds sur terre «c'est beau ! Mais ce n'est pas fini. C'est tout ce que je peux dire. J'étais content, on a fait quelque chose d'extraordinaire. On a remporté une seconde victoire en très peu de temps. Cela ne veut pas dire que nous n'allons pas accélérer la préparation des prochains matches». Et d'ajouter «on a trois jours et l'objectif, on le connaît, on va tout faire pour être du bon côté parce qu'il y a des années, c'était si terrible et douloureux...»
«Le prochain à Cotonou (Bénin) ne sera pas facile, mais nous devons l'entamer avec le même réalisme et le souci de maintenir ce rythme de victoires. Des changements seront apportés... Sur le terrain, il y aura que ceux qui manifestent des signes de forme et de capacité à aller vers les buts».
La qualité du discours et des messages se font entendre et le climat semble changer de camps pour aller vers un autre terrain celui qui remettra sur rails les Verts. Il est évident que la partie ne sera pas facile, face à une équipe décidée de son côté à récupérer le match en sa faveur pour remonter au classement et espérer prendre le même wagon vers le Cameroun. Cette manière de faire s'est faite remarquer dans la déclaration du sélectionneur béninois, qui promet de faire le résultat tant espéré par la nation. Ce qui s'est passé à Alger va nous permettre de nous engager sur une autre forme de tactique qui puisse nous permettre de remporter la rencontre. Côté du médias La Nation du Bénin : «Les Ecureuils n'auront pas un autre choix que de chercher à prendre leur revanche, les deux matches nuls auxquels ils ont contraint leurs hôtes à rester sur leurs deux exploits...»
En concédant une défaite, les poulains de Michel Dussuyer ne seront plus maîtres de leur destin. Stéphane Sessegnon et ses coéquipiers ont donc la lourde mission, non seulement, de se rattraper, mais aussi de vaincre enfin le signe indien face aux Fennecs, un adversaire qu'ils n'ont jamais battu depuis leur première confrontation qui date de 1983.
Le même média écrira : «Par rapport à la défaite concédée, vendredi 12 octobre dernier, elle ne devrait plus être d'actualité. Ce qui urge, c'est le match de demain. Inutile donc de continuer à pleurer sur le lait renversé. Faisons confiance au sélectionneur national Michel Dussuyer. En homme averti, il en a tiré les grands enseignements qui s'imposent, quitte à procéder aux divers réglages. Il va certainement chercher à revoir le système de jeu et faire les réajustements tactiques indiqués. Ce qui assurera la sérénité au sein du groupe».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.