L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    "Il faut le protéger ainsi que tous les innocents"    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Le tournant    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Van de Beek, ça coûte cher    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Le temps des décomptes    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une instance chargée du développement des zones frontalières sera créée prochainement
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 10 - 2018

Intervenant au centre international des conférences, Noureddine Bedoui a indiqué qu'il avait l'intention de proposer au Gouvernement la création d'une instance nationale chargée l'aménagement et du développement des zones frontalières.
«Nous allons proposer au Gouvernement et par conséquent au président de la République la création d'une instance nationale chargée de l'aménagement et du développement des zones frontalières», a indiqué M. Bedoui dans une allocution prononcée lors de la clôture de la rencontre nationale sur l'aménagement et le développement des zones frontalières. Bedoui devait ajouter que la proposition de la création de cette instance figure parmi les recommandations les plus importantes issues de cette rencontre organisée par le ministère de l'intérieurs sous le haut patronage du président de la République. «Cette instance englobera tous les secteurs ministériels tout en associant les élus locaux au niveau national et local», a précisé M. Bedoui.
Après avoir exprimé sa satisfaction quant aux résultats et recommandations de la rencontre nationale de deux jours à laquelle ont pris part plus de 400 participants, le ministre de l'Intérieur a fait savoir que cette rencontre «sera désormais annuelle et se tiendra l'année prochaine dans une des wilayas frontalières». M. Bedoui a annoncé la création d'une «commission interministérielle pour le suivi des recommandations de la rencontre et la mise au point des mécanismes de leur mise en oeuvre», soulignant son souci à «réunir les conditions favorables à l'investissement dans les wilayas frontalières». Evoquant les recommandations de la rencontre, le ministre a indiqué qu'elles répondaient aux «aspirations des citoyens sur la bande frontalière à une vie descente» et prenaient en compte le «lancement d'une dynamique de développement et l'amélioration des conditions de vie des citoyens afin que les régions frontalières puissent être des pôles de développement économique et des avant-gardes actifs pour faire face aux différentes menaces qui guettent la sécurité et la stabilité de l'Algérie».
Le ministre a mis l'accent sur l'importance de «la responsabilité des élus locaux, des cadres des différents secteurs et des opérateurs économiques pour relever les défis du développement de ces régions, ce qui exige l'intensification des efforts de tout un chacun». Lors de sa rencontre avec les présidents des Assemblées populaires communales (APC) des wilayas frontalières, le ministre avait annoncé la mise en place, dans les jours à venir, de mécanismes et moyens à même de concrétiser ce programme", ajoutant qu'«il existe des aspects procéduraux et juridiques pour sa concrétisation, mais il y a également des priorités que nous devons prendre en charge prochainement». Il a estimé que «grâce à ce programme, ces communes seront pionnières dans différents secteurs eu égard à leurs spécificités et aux ressources qu'elles recèlent».
Soulignant avoir rencontré, dimanche matin, le premier ministre, Ahmed Ouyahia, M. Bedoui a réitéré l'engagement du Gouvernement à accompagner les présidents des APC des wilayas frontalières du Sud, affirmant la forte volonté politique du président de la République et du Gouvernement de promouvoir ces communes pour qu'elles soient à la hauteur des aspirations de la population, tout en s'attachant à la mise en œuvre des décisions issues de cette rencontre. Après deux jours de débat et d'examen, les participants à cette rencontre ont recommandé plusieurs mesures afin de promouvoir les wilayas frontalières, dont la suggestion d'une instance nationale chargée du développement de ces régions et d'impliquer les élus locaux et la société civile dans les opérations de développement, outre l'organisation des espaces et la réhabilitation sociale et économique durable des zones frontalières, appelant, également, à la mise en place d'une plateforme sous la supervision des walis pour soutenir et accompagner les investisseurs au niveau des zones frontalières de manière à accéder facilement aux projets définis en lançant le mécanisme d'annonce des projets d'investissement destinés aux opérateurs économiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.