Justice : Mandat de dépôt contre Saïd Bey et mandat d'arrêt contre Habib Chentouf    Le bal des hypocrites    La rue applaudit les décisions    Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak    Création d'une instance indépendante chargée d'organiser les élections : Début de la rencontre de concertation sur les mécanismes    Corruption : Report pour la semaine prochaine de l'affaire du sénateur Boudjouher Malik    Argent détourné en Algérie : M. Djillali Hadjadj chiffre à près de 60 milliards de dollars les sommes détournées    Le baril "accompagne" le Hirak    Huawei innove dans la gestion des flux de passagers    Le fromage Bouhezza en fête    Hi-Tech : Samsung pourrait devenir fournisseur d'Orange en 5G    Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite    Sri Lanka : Des attentats font plus de 160 morts le jour de Pâques    La contestation suspend les discussions avec l'armée    Libye: Tripoli toujours sous la menace armée, avancée des troupes du GNA    Washington met fin aux exemptions    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Hazard au Madrid, c'est déjà fait!    Le Barça vole au secours de Coutinho    Yacine Chalel à la 5e place    Sport : Quand le vent du "Hirak" souffle sur le sport algérien    Championnats d'Afrique U18 et U20 : 13 médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Des débuts prometteurs    Istimara et recours, quelle issue?    Plus de peur que de mal    Tizi-Ouzou : Réhabilitation de la station climatique de Tala Guilef    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    Bouchetta Soulimane expose "El Djazair"    Les frères Kouninef arrêtés    L'Algérie a atteint 1,5 % en 2018    Bensalah maintient le cap    L'horreur à Alger !    Retrait du permis de conduire : détails de la nouvelle procédure    Qui succédera à Ould Abbès    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    La semaine de la langue espagnole    Championnat d'Allemagne.. Belfodil 6e meilleur buteur    Effondrement d'un immeuble à la Casbah.. Quatre morts et des blessés    Course au titre.. L'USMA toujours maitre de son destin mais…    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 196 interventions en 72 heures !    Treize médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Célébration du Mois du patrimoine à Médéa    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une école de qualité, un important défi pour l'Algérie à l'horizon 2035
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 11 - 2018

Le Directeur général de la pédagogie au ministère de l'Education nationale, Farid Benramdane, a fait savoir mercredi à Alger que le défi le plus important auquel fait face le secteur de l'éducation à l'horizon 2035 était d'atteindre une école de qualité.
«L'Ecole algérienne qui se basait auparavant sur l'enseignement de quantité tend aujourd'hui atteindre la qualité en formant des élèves jouissant d'un enseignement qualitatif conformément aux normes internationales», a relevé M. Benramdane lors d'une conférence-débat organisée par l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG) sous le thème «L'école algérienne à l'horizon 2035 : situations, enjeux et défis». A ce propos, le même responsable, a rappelé que l'étude effectuée par le ministère de l'Education nationale en 2015 en se basant sur les copies d'examens des élèves (langue arabe, langue française et mathématiques) avait permis de recenser 500.000 fautes.
Il a souligné, dans ce sens, l'importance du traitement pédagogique, une approche qui a été adoptée par le ministère de l'Education après avoir constaté ce grand nombre d'erreurs, ajoutant que la correction de ces fautes dès le début aura un «effet positif» sur l'école algérienne. M. Benramdane a mis en avant, aussi, «la nécessité de passer de l'enseignement traditionnel à la diversification des méthodes d'apprentissage en bénéficiant, notamment, des expériences des pays pionniers en la matière à l'image de la Corée du Sud qui a su réformer son système éducatif à travers une seule génération».
Selon M. Benramdane, ce programme international destiné aux élèves âgés de 15 ans, tend à évaluer leur capacité à résoudre les problèmes rencontrés au quotidien, en utilisant leurs connaissances et savoir-faire acquis dans trois domaines bien déterminés: l'écrit (la lecture), les mathématiques et les sciences, et à exprimer clairement leurs avis à l'égard de ces difficultés.
Concernant la compétition de la moyenne mondiale de mathématiques, l'Algérie «a obtenu 360 points, alors que la moyenne mondiale est de 490 points, contre 376 points pour les sciences pour une moyenne mondiale de 493 points», a-t-il poursuivi, ajoutant «ce qui nous importe à l'heure actuelle ce n'est pas le classement mais plutôt la méthodologie et la manière d'améliorer le niveau d'enseignement en Algérie, conformément aux objectifs nationaux répondant aux constantes nationales». Revenant au volume horaire, l'intervenant a rappelé que de 2004 à 2014 les cours se sont étalés sur 22 semaines, alors que la moyenne mondiale varie entre 34 et 36 semaines, expliquant ce fait par «les mouvements de grève enregistrés dans le secteur durant la dernière décennie, soit l'équivalent de deux années de cours perdues».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.