Neutralité écornée    Alger: Trois militants du FFS arrêtés    Importation des véhicules en CKD: Une facture de près de 3 milliards de dollars    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Football - Ligue 2: Une flopée de matches décisifs    MC Alger: Kaci-Saïd et Amrouch accusent les joueurs    Division nationale amateur - Est: Le MOC et le CRBOD en arbitres    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Lutte contre l'habitat précaire: Réception de plus de 3.500 nouveaux logements, fin 2019, à Misserghine    Ils seront installés le mois d'avril prochain pour la gestion des plages: Un administrateur et deux élus, dans chaque commune côtière    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    La balle dans le camp des actionnaires    L'Histoire des peuples ne se falsifie pas    Session de formation au profit d'officiers de la police mauritanienne    Ligue des champions    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Partenaire de la Fédération Algérienne d'Escrime : Ooredoo accompagne l'équipe nationale dans la Coupe du monde de Sabre féminin-junior    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Réunion des partis de l'opposition    Deux suspects arrêtés    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un million de palmiers-dattiers pour produire plus de 100.000 tonnes/an
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 11 - 2018

Un projet de plantation de un million de palmiers-dattiers a été retenu dans la wilaya d'Ouargla, en vue d'accroître les capacités locales de production de dattes de plus de 100.000 tonnes/an supplémentaires à l'horizon 2027.
Ciblant une superficie totale de 8.000 hectares à travers différentes communes de la wilaya, ce projet nécessitant un financement global de trois milliards DA, est considéré comme un véritable défi qui fait partie des efforts consentis pour donner un nouvel essor à la filière dattes en Algérie, tout en contribuant à la création de richesse et d'emplois au titre de la compétitivité de l'économie nationale hors hydrocarbures, a affirmé à l'APS le président de la Chambre locale de l'agriculture, Okba Choukri Bouziani.
Une large action de sensibilisation a été lancée avec le concours de la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya d'Ouargla et le Commissariat au développement de l'agriculture en régions sahariennes (CDARS), pour impliquer tous les acteurs concernés, les agriculteurs, les communes et les divers établissements financiers et bancaires, dans la réalisation de ce projet prometteur, a-t-il souligné.
Quelque 150.000 palmiers-dattiers de variétés deglet-nour, ghars et tafzouine, ont d'ores et déjà été mis en terre, depuis mars dernier à ce jour, à travers certains périmètres agricoles, tels que Ahmed Drina (commune de Hassi Benbdallah) et Gassi-Touil (Hassi-Messaoud), a-t-il ajouté. Classée parmi les premières wilayas productrices de dattes, en quantité et en qualité, la wilaya d'Ouargla dispose d'une richesse phoenicicole qui dépasse les 2,6 millions de palmiers-dattiers, dont 2.184.011 palmiers productifs, éparpillés sur une superficie de 24.140 hectares, avec une production moyenne annuelle oscillant entre 1,3 et 1,4 million de quintaux de dattes, selon le même responsable.
La variété deglet nour (datte fine) est produite par 1.432.815 palmiers implantés sur 13.063 ha, alors que les autres variétés principales, à savoir ghars (dattes molles) et degla-beida (dattes sèches), sont produites grâce à un total de 1.183.612 palmiers sur 11.077 ha, a-t-il détaillé.
La phoeniciculture, activité la plus pratiquée encore par la population
Selon M. Bouziani, cet important potentiel économique qui reste encore l'activité agricole la plus pratiquée par la population locale, n'a pas encore trouvé sa bonne place comme un produit phare susceptible d'approvisionner continuellement le marché national et de s'imposer devant la forte concurrence à l'étranger, estimant, dans ce sillage, que le nouveau poste frontalier terrestre algéro-mauritanien devrait donner un «nouveau souffle» à l'exportation de dattes algériennes vers l'Afrique profonde. Les pouvoirs publics accordent un intérêt particulier à cette filière stratégique prenant de nombreuses mesures incitatives en faveur des agriculteurs, notamment l'allègement des procédures administratives d'accès au foncier agricole et la lutte contre les maladies parasitaires affectant le palmier-dattier, dont le boufaroua (un acarien de la famille des tetranychidae) et le myelois (ver de dattes), a-t-il soutenu.
Pour diminuer les contraintes enregistrées sur le terrain en matière de manque de main-d'œuvre qualifiée, notamment les grimpeurs de palmiers, le président de la Chambre locale de l'agriculture a mis l'accent sur la nécessité d'aller vers l'agriculture mécanisée et de multiplier les actions de vulgarisation en direction des producteurs sur la prise en charge de cette richesse à travers l'entretien et le traitement phytosanitaire, en plus de l'encouragement de l'industrie de conditionnement de dattes et la production des dérivés de dattes (miel, sucre de table, confiture, vinaigre, alcool, aliments de bétail et autres).
S'agissant de l'organisation de la filière datte, M. Bouziani a fait savoir aussi que des démarches sont entreprises pour créer une coopérative pour regrouper environ 7.000 producteurs de dattes inscrits à la Chambre de l'agriculture, en saluant les mesures prises par les services de la wilaya pour accélérer le rythme de l'opération relative à régularisation du foncier agricole. Intervenant en application de l'instruction interministérielle N-162 du 13 février 2013 portant redynamisation des dispositifs relatifs au foncier agricole dans les wilayas sahariennes, la démarche vise à lever les obstacles constatées sur le terrain en matière d'accession à la propriété foncière agricole, tout en permettant aux agriculteurs activant au niveau de ces exploitations d'obtenir leurs titres de concession et de bénéficier des dispositifs de soutien de l'Etat à l'activité agricole, a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.