Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Ligue des champions.. Sergio Ramos s'explique après la polémique concernant son carton jaune    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Première forte mobilisation dans la rue contre le 5e mandat    Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar.. 39 orpailleurs arrêtés    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    UN VEHICULE VOLE A MOSTAGANEM, RETROUVE A RELIZANE : Les 04 voleurs placés sous les verrous    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    Le jeune arrête à BBA libéré    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    Pas de campagne pour Belkhadem et Saâdani    Les assurances de Temmar    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    Abdelmalek Sellal s'emploie à banaliser le 5e mandat    Les faux dilemmes de Benflis et Hanoune    Ernesto Valverde prolongé    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Gare routière est : Un policier assassiné dans un bus    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Le premier Salon national du miel se déroulera cette année    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Saisie de 1, 260 kg de kif traité    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 11 - 2018

L'intervention du député du Rassemblement national pour la démocratie (RND) devant la séance plénière de l'Assemblée populaire nationale n'a pas laissé indifférent les représentants de la société civile et les partis politiques de la wilaya de Khenchela. Ces derniers interpellent le président de la République lui demandant d'intervenir afin de lever le «blocus» sur les projets dans cette région.
Pour rappel, le parlementaire du mouvement du Rassemblement national pour la démocratie a jeté un pavé dans la mare lors de son intervention devant la séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN). Le député en question a brossé un tableau noir sur la situation économique et sociale qui prévaut dans la wilaya de Khenchela indiquant que les 80% des projets sont gelés. La wilaya de Khenchela et selon plusieurs représentants de la société civile est l'une des plus pauvres à travers le territoire national. Nos interlocuteurs ont ajouté que des milliers de jeunes sont des «hitistes», c'est-à-dire sans emploi. A travers leurs représentants, les habitants de cette contrée ne mâchent pas leurs mots et trouvent que cette région a beaucoup donné pour le pays que ce soit dans le passé ou à l'heure actuelle et ne méritait pas, selon eux, cette «Hogra». Ecoutons M. Aït Zaouche : «La première balle lancée durant la Révolution a été tirée ici à Khenchela où des milliers de nos parents et de moudjahidine se sont sacrifiés pour l'indépendance du pays», a-t-il fait savoir.
Ce dernier devrait enchaîner, indiquant qu'après l'indépendance, les habitants de cette région ont été toujours les premiers à défendre la sérénité et la sécurité du pays et à répondre favorablement à l'appel de ceux qui nous gouvernent. A ce sujet M. Aït Zaouche nous a invité de jeter un coup d'œil sur l'ensemble des élections et des référendums pour constater que la wilaya de Khenchela a été toujours parmi les premières en ce qui concerne le taux de participation. Poussant un grand soupir, M. Aït Zaouche a ajouté : « Saviez-vous que grâce à ses habitants, la wilaya de Khenchela est la seule région du pays où le terrorisme n'a pas pu s'implanter dans les années 1990 ? Nos moudjahidine ont été contraints de reprendre encore une fois les armes pour assurer la sécurité et la sérénité de la région et du pays. Les quatre coins de la région ont été quadrillés et aucun groupe terroriste n'a réussi à s'infiltrer ni dans les douars, ni dans le chef-lieu de wilaya». Ses habitants méritait mieux que cette désastreuse et lamentable situation sociale et économique.»
Plusieurs autres représentants de la société civile ont réagi au scandale des projets gelés. Ces derniers ont indiqué qu'ils s'inquiètent de cette situation économique qu'ils jugent très alarmante. Nos interlocuteurs ont indiqué que des milliers de familles ne trouvent pas de quoi s'acheter un sachet de lait ou de subvenir aux besoins de leurs enfants. Le Président du Rassemblement pour la démocratie (RR) a indiqué que contrairement aux autres régions du pays et même aux wilayas limitrophes, la wilaya de Khenchela, et depuis plus de 30 ans, n'a jamais bénéficié de projet économique permettant d'absorber le nombre inqualifiable de chômeurs dans cette région. «Excusez-moi, je suis obligé de mesurer mes propos. Il s'agit des milliers de sans emploi et non pas de chômeurs.
Le qualificatif de «Chômeur» est donné à un salarié qui a perdu son emploi et qui perçoit mensuellement les indemnités de chômage. Ce n'est pas le cas des milliers des jeunes, moins jeunes et des adultes qui n'ont jamais trouvé du travail», a indiqué le président du RR. Le Docteur Djebaili devait ajouter qu'il a l'intention de voir la wilaya de Khenchela d'avancer au lieu de reculer et sur l'ensemble des plans.
Ecoutons, le docteur Djebaili : «Je ne vois pas pourquoi les wilayas limitrophes à savoir Batna, Tébessa et Oum El Bouaghi ont bénéficié du nouveau projet ferroviaire alors que la wilaya de Khenchela a été exclue ? » Pourquoi, les wilayas que je viens de citer disposent-ils d'un aéroport et non pas la wilaya de Khenchela ? Pourtant, elle disposait dans les années 1970 d'une gare ferroviaire et d'un aéroport avant qu'ils ne disparaissent». Le président du Rassemblement pour la République souhaite que l'intervention du président de la République est plus que nécessaire pour réhabiliter cette région révolutionnaire, a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.