Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Un acte inacceptable estime Abdelaziz Rahabi    30e vendredi du Hirak: Appel au départ de tous les symboles de l'ancien système    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Portes ouvertes sur la CASNOS    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    La préservation des acquis de la révolution, priorité des Tunisiens    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Assemblée générale extraordinaire le 17 septembre    «Boudaoui est bourré de talent»    Réda Benbaziz (-63 kg) dominé par l'Ouzbek Adu Raimov    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Alger, Constantine, Annaba plus exposées aux inondations que d'autres villes du pays    Baisse de 60 % du taux de mortalité de la mère parturiente    Après adoption par les deux chambres des deux textes de loi organique relatifs à l'Autorité en charge des élections et au régime électoral: Place à ...    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    Les startups favorisées    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Le marché de Tidjelabine rouvre ses portes    Le tour de vis du gouvernement    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    Borussia Mönchengladbach: Bonne prestation de Bensebaini face à Cologne    L'autorité des élections reflète-t-elle les articles de la Constitution ?    TISSEMSILT : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    NUIT DE DELUGE A ALGER : La capitale avait ses avaloirs bouchés    LES MEDECINS DENONCENT L'INSOUCIANCE DES RESPONSABLES : Un ‘'abattoir'' à l'hôpital de Mostaganem    Six soldats émiratis tués dans une collision de véhicules militaires    Un 15e penalty sifflé    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 4ème journée    La DJS prête à louer le stade Zabana le jour des matchs    Deux collines illuminées par des milliers de manifestants    Détermination plus forte    Vers de fortes tensions sur le marché de la devise    Des milliers de Soudanais dans les rues    ACTUCULT    Julien Clerc célèbre ses 50 années de carrière à L'Opéra d'Alger    "Bee Home" ou la culture dans la convivialité    Plaisir du grattage et pizza anti-cancer au menu    LDC (2e tour – aller) JS Kabylie – Horoya Conakry (19h30) : Assurer la qualification à Tizi Ouzou    Comment la stratégie israélienne contourne le blocage libanais en se portant vers l'est de L'Euphrate    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le nouveau marché de gros s'anime
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 12 - 2018

À la satisfaction des nombreux producteurs et de la population d'une région connue pour sa vocation essentiellement agricole, le nouveau marché de gros Magsetifel SPA a ouvert enfin ses portes, après une inauguration qui remonte pourtant au 30 avril 2017, sans que cette imposante structure, dont la conception répond aux normes internationales, grâce à un investissement de l'Etat de plus de 3 milliards de dinars, puisse jusque-là tourner à plein régime.
Une ouverture d'autant plus attendue quand on sait que Sétif à toujours été une région de mandataires, qui faisaient la fierté de la région et parcouraient le territoire national pour se retrouver à décharger leurs camions dans ces vastes locaux alors implantés à proximité de l'actuel marché central. Beaucoup de vieux Sétifiens se souviennent encore de ces mandataires, Samai, Baba, Lakhdar dit «le gros», Saâd Taleb, Rachid Salhi, pour ne citer que ceux-là, qui faisaient la réputation de cette profession et côtoyaient dans leurs échanges fréquents leurs «homologues» de la Mitidja, de l'Est et de l'ouest du pays, pour que Sétif préserve cette renommée et puisse même s'alimenter en primeurs.
Des traditions aussi vieilles que le temps qui ont été hélas affectées par les comportements de certains vendeurs de fruits et légumes, exerçant chacun à sa juste mesure et surtout à ses justes intérêts. Dans ce contexte, l'exemple de l'ancien marché de gros El Fadjr est plus que révélateur. Un marché qui aura fait son temps et qui ne pouvait de ce fait continuer à trouver place au cœur d'une ville qui connaît une croissance urbaine rapide et un trafic routier intense.
Un marché au top 4 africain
C'est précisément pour pallier toutes ces contraintes et aller dans le sens des traditions fortes entretenues par cette région que l'Etat a consenti un investissement d'envergure pour la réalisation d'un nouveau marché de gros, doté de toutes les commodités et dont la zone d'influence s'étale sur 7 wilayas (Sétif, Bejaïa, M'sila, Bordj Bou Arréridj, Jijel, Batna et Mila) en dehors de bien d'autres dont les mandataires transitent aussi par ce marché de Sétif classé désormais au Top 4 africain après ceux de Casablanca, Ismaïlia et Johannesburg. Aussi, la décision du wali de procéder à la fermeture de l'ancien marché El Fadjr n'a pas été sans susciter un sentiment de satisfaction parmi ces professionnels et la population, sachant que des facilités financières ont été introduites pour permettre aux locataires remplissant les conditions de transférer leurs activités vers le nouveau marché de conception moderne et doté de 287 carreaux, dont la superficie varie entre 50 et 100 m2.
Pas moins de 16 hectares extensibles constituent le terrain d'assiette de cette structure qui relève de l'EPE Magros-SPA, sous tutelle du ministère du Commerce. Une nouvelle infrastructure où 1.800 emplois directs sont appelés à être créés et qui, en plus de ses 6 halls, est dotée de toutes les commodités, et prochainement d'une poissonnerie et d'une plateforme logistique destinée à l'exportation. Une grande infrastructure ouverte sur l'échangeur sud de l'autoroute Est-Ouest et la RN 28 pour une fluidité assurée et un flux important de marchandises de 500.000 tonnes de marchandises par année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.