Maroc : Des milliers de jeunes manifestent pour la dignité    Gagner du temps    Prévu ce mercredi à Alger: Rassemblement annoncé des chercheurs permanents    Skikda: La carrière de la cimenterie de Hadjar fermée par des travailleurs    Pour un changement radical: Après les marches, des «feuilles de route»    Bedoui va-t-il ou non constituer son gouvernement ?    Equipe nationale: La préparation reprend sans Belaili    Violence dans les stades: Des mesures draconiennes s'imposent    FAF: Kheireddine Zetchi défend son bilan    Chlef: 500 arbustes plantés    Aïn Témouchent: Trois morts et 2 blessés dans un glissement de terrain    Plus de 650 morts, un désastre humanitaire    115 morts dans l'attaque d'un village    Maduro accuse Guaido de «comploter pour son assassinat»    11 000 officines touchées par une pénurie de 370 médicaments    Benmihoub recommande d'aller vers la transition avant le 28 avril    Algérie Poste poursuit l'opération d'acquisition des TPE    Les dates des trois derniers matchs fixées    Séparation à l'amiable entre Koulkheir et la JSS    La FAF a-t-elle le temps de se reconstruire ?    Plusieurs partis font des propositions    Les Assemblées populaires communales se joignent au mouvement    2 narcotrafiquants arrêtés et 52 kg de kif saisis à Ghardaïa    Une collecte prévisionnelle de 200 000 quintaux de céréales    Les atteintes à l'urbanisme en hausse    Ouverture du festival du printemps    Musique afro-américaine : John Lee Hooker    Le parcours du chahid Mustapha Benboulaïd revisité par des écoliers    Les décrets publiés au JO    Sit-in des avocats à Alger : Le corps de la justice exige "le respect de la Constitution"    Malgré une croissance en panne : Publicis signe un bénéfice record    Sahara occidental: La 2ème table-ronde se termine sans avancées    Golan syrien occupé: Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    11 morts, dont 1 vice-ministre, dans une attaque des shebab    USA: La Fed ne prévoit plus de hausse de taux en 2019    Hausse inexpliquée des prix des fruits et légumes : Les ménages désemparés    29 suspects arrêtés à Alger    Colère contre Benghabrit    Selon l'ONS : L'inflation à 4,1% sur un an en février 2019    Le FLN s'entre-déchire    Le FFS se fissure    Nouvelle pièce théâtrale à l'affiche à Oran    Alors que Mihoubi est partant.. Abdelkader Bendamèche à la tête de l'Aarc    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    L'association El Rahma au chevet des femmes    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    Les «hommes» du ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plusieurs réserves levées
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 01 - 2019

Plusieurs réserves émises par la Commission de visionnage du Centre national d'études et de recherches sur le mouvement national à propos du film «Ben M'hidi» de Bachir Derrais ont été levées, a fait savoir samedi à Tizi-Ouzou, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.
«Plusieurs réserves émises sont en train d'être prises en charge et le passage à l'étape d'exploitation du film est en bonne voie», a souligné M. Mihoubi. Il a dans ce sens ajouté : «il est temps de mettre fin à cette polémique qui ne bénéficie ni au cinéma ni à Ben M'hidi que nous ne devons pas laisser otage de ces polémiques sans intérêt». S'exprimant lors d'un point de presse à l'occasion du premier coup de manivelle du film «Si Mohand Ou M'hand» à Djamaa N'Saridj, (25 km à l'est de Tizi-Ouzou), M. Mihoubi a expliqué que les ministères des Moudjahidines et de la Culture n'ont rien à avoir dans ce «différend artistique entre la commission de visionnage et le réalisateur».
Les deux ministères qui financent le film, a-t-il précisé, «ont juste demandé au réalisateur qui a voulu imposer une vision particulière, le respect du scénario initial convenu entre les deux parties». Le Centre national d'études et de recherches sur le mouvement national qui a la charge de suivre les films et documentaires traitant de la guerre de libération nationale (1954-1962) avait émis des réserves sur le contenu du film et le traitement. S'agissant du film sur Si Mohand Ou M'hand, du réalisateur Ali Mouzaoui, le ministre a indiqué que son département mettra tous les moyens nécessaires, logistiques et financiers pour la réalisation de ce projet qui, a-t-il dit, participe au travail de «sauvegarde de la culture et de la mémoire historique de l'Algérie».
Dans le même sillage, Il a estimé que «le legs de Si Mohand Ou Mhand, qui a laissé son empreinte dans chaque coin du pays, mérite de bénéficier de l'intérêt des chercheurs et des historiens». Pour sa part, M. Mouzaoui a considéré que la réalisation de ce film «consacre le couronnement d'une volonté politique de promotion de la culture amazighe et d'une soif culturelle de production", soulignant que "Si Mohand Ou Mhand a été un communicateur qui a porté la voix et la détresse du peuple algérien».
Le ministre qui a visité plusieurs projets relevant du secteur de la culture comme le cinéma Djurdjura et le théâtre de verdure qui seront livrés au courant de cette année, a relevé «le dynamisme culturel» qui caractérise la wilaya de Tizi-Ouzou, appelant les élus locaux à «accompagner cette dynamique qui rayonne au-delà de ses frontières et du pays».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.