Questions sans réponses    Facebook s'invite à la présidentielle    Makri sensible à l'option    50 millions de dollars de services numériques exportés    L'Algérie manque de cadres dans le commerce international !    Création d'une agence de régulation    Le maréchal dira-t-il me voilà ?    «Le plan de partition de la Syrie n'est pas nouveau»    Mohammed Bensalmane en quête d'alliés et de contrats en Asie    Le temps des regrets    Rien ne résiste au NC Magra    «La nature de la demande syndicale a changé»    Deux amateurs de parapente meurent accidentellement au cours d'exercices    Un assassin sous les verrous    Création de l'orchestre symphonique de la ville d'Oran    Les Constantinois renouent avec le cinéma    Tikoubaouine à la conquête de la capitale du chaâbi    Chlef : L'annexe d'athlétisme fermée devant les participants aux championnats de wilaya    Division nationale amateur - Ouest: La JSMT maintient la pression sur l'OMA    Conférence internationale sur la sécurité: La fracture de l'Occident    Allez-y tout doucement Messieurs !    Le ras-le-bol    Prescription des traitements d'oncologie innovants: Le ministère de la Santé revoit sa copie    Anem: Près de 400 cadres demandeurs d'emploi placés en 2018    Le Complexe olympique de Belgaïd aborde sa dernière ligne droite: Le poids des «aberrations» du passé et des «fausses» réserves    RC Relizane: Latrèche démissionne, Beldjilali limogé    80ème anniversaire de la Guerre civile espagnole: Oran, pour un hommage aux réfugiés républicains    Le terroir algérien à l'honneur: Une semaine gastronomique de la ville d'El Oued à l'hôtel Royal    Commémoration de la Journée du Chahid    La révolution algérienne, un exemple pour la liberté des peuples    Les droits de l'Homme infiltrent nos prisons    La France domine la compétition, l'Algérie au tableau des 32    La double confrontation CRB - NAHD au stade du 5-Juillet    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Le système actif à Oran, Alger et Annaba    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au jeudi 4 avril 2019    «Si on venait à mourir, défendez nos mémoires» (Didouche Mourad)    Un terroriste arrêté à Alger    L'or perd-t-il de son éclat ?    L'opposition cherche toujours un candidat    Chine : Les prix ralentissent, la crainte d'une déflation monte    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    Selon Moscou : Un coup d'Etat militaire au Venezuela devient une priorité des USA    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    17 millions de dinars dérobés !    Horreur à Haouch El Makhfi    14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand la mémoire fait défaut
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 01 - 2019

En optant pour le vieux stade du 20-Août 55 pour accueillir le choc des 8es de finale de la Coupe d'Algérie qui opposera le NAHD au MCA, avec son grand public, dans un derby alléchant, les organisateurs nous ont ressuscités un douloureux souvenir qui remonte à 36 ans en arrière que nul n'est censé d'ignorer.
En effet, c'était dans ce même stade, à l'occasion du même débat programmé le 26 novembre 1982, pour le compte de la 7e journée du championnat, quand plusieurs vagues de nos jeunes supporters issus de plusieurs quartiers algérois et des régions voisines, ont emprunté tôt dans la matinée d'un certain vendredi le chemin du vieux stade du Ruisseau pour passer un agréable après-midi footballistique. Excités par l'idée d'être témoins de l'entrée en lice des nouveaux mondialistes d'Espagne, à l'instar de Madjer, Fergani, Bencheikh et d'autres figures emblématiques, le public présent en masse, n'avait, en aucun cas, imaginé que ce rendez-vous tant attendu se transformerait en une fin tragique qui demeure le pire cauchemar dans les annales du football national.
Ayant assisté au match d'ouverture entre l'OM Ruisseau et la JSD Jijel qui évoluaient en division inférieure, plusieurs dizaines de nos supporters avaient du mal à se procurer une place en milieu de cette foule record, si nombreuse qu'il a fallu exploiter la toiture des tribunes pour pouvoir suivre le match. Sous bonne influence des encouragements, les joueurs du Doyen et leurs homologues des Sang et Or, faisaient enfin leur apparition sur la pelouse, suivie des chants des deux galeries dans un climat d'harmonie spectaculaire.
Mais soudain, un gros bruit de fissure jaillit de nulle part et de partout au même temps, sans comprendre réellement ce qu'il venait de se passer, huit personnes ont péri sur le champ, selon le communiqué officiel et plus que treize selon le témoignage des rescapés et pour cause, le toit du virage Sud qui était plein à craquer s'est effondré, causant plusieurs pertes humaines et des centaines personnes grièvement blessées dont ceux qui portent à ce jour, les séquelles. Un drame qui aurait pu être évité si le match s'était tenu au stade 5-Juillet. Hélas, 36 ans plus tard, la commission d'organisation de la coupe a malheureusement décidé de maintenir ce même derby dans ce même stade vieux comme le monde, entouré des quartiers populaires de Belouizdad, et ce, malgré la disponibilité du stade 5-Juillet. Le plus grave, c'est de programmer un match pareil un mercredi, soit un jour de semaine à 15h.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.