Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





11e Festival national des arts et de la créativité
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 02 - 2019

Les exposants au 11e Festival national des arts et de la créativité, «La main d'or» de Constantine qui s' est poursuivi jusqu'au 20 février au palais de la culture Mohamed Laid El Khalifa, s'accordent à dire que la question de la commercialisation de leurs créations artistiques demeure «une préoccupation majeure».
Pour beaucoup d'artisans, la commercialisation des produits «manque cruellement de visibilité» et à l'exception de quelques expositions épisodiques, l'artisan peine à vivre de son savoir-faire. Interrogé par l'APS à ce sujet, le jeune artisan porcelainier venu d'Alger, Hamid Hadri ne s'en cache pas. «Même si je suis arrivé à tisser ma propre clientèle au fil des nombreux événements artistiques auxquels j'ai participé, aujourd'hui j'ai beaucoup de mal à vivre de ma passion malgré tous mes efforts pour préserver un art authentique». «j'œuvre tant bien que mal de faire découvrir ce legs atavique au plus grand nombre en prenant part à ce genre d'expositions qui a le double mérite de permettre aux artisans de vendre leurs créations et d'offrir aux artistes venus des quatre coins du pays l'opportunité d'échanger des idées et de discuter de leur situation», a-t-il ajouté.
Ce jeune artiste soutient que la solution de ce problème auquel est confronté un nombre incalculable d'artisans nationaux passe inéluctablement par «la relance de l'activité touristique avec pour objectifs de développer et exploiter tout le potentiel économique du secteur». L'artisane Taous Tassine qui excelle pour sa part dans l'art de la dinanderie décorative constantinoise avoue : «je ne possède aucun endroit qui me permette de pratiquer ma profession en toute sérénité» avant de poursuivre «la survivance de mon travail artistique est malheureusement tributaire de la tenue ou non de salons dédiés à l'artisanat que ça soit à Constantine où bien dans d'autres wilayas». Si cette artiste reconnait qu'elle a pu se créer et fidéliser son propre réseau de clients au cours de ses 15 années d'expérience, elle a exprimé le souhait de voir ce genre de manifestations culturelles s'inscrire dans la durée afin que ses pairs puissent écouler leurs produits et travailler davantage à la préservation du patrimoine.
Pour le directeur de la Chambre de l'artisanat et des métiers (CAM) de Constantine, Naceredine Arab a déclaré que la chambre déploie «des efforts considérables» pour la préservation de ces métiers intrinsèquement liés à l'identité algérienne à travers la formation et la mise en place d'une batterie de mesures d'accompagnement. Concernant la question de la commercialisation des produits artisanaux, ce responsable a fait savoir que la CAM œuvre à soutenir les artisans en organisant régulièrement tout au long de l'année des expositions, en plus d'y avoir spécialement consacré un espace à la cité Daksi Abdessselam au profit de près de 65 artisans. M.Arab a aussi évoqué les galeries de l'artisanat situées rue Abane Ramdane à Constantine expliquant que «les portes de ces galeries sont ouvertes à tous les artisans qui s'y relaient pour exposer leurs produits pendant tout un mois».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.