Le FLN «rejoint» le mouvement populaire    Refus des visas pour les Algériens    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    A propos de l'acheminement gratuit du gaz vers la France    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Manifestations populaires et perspectives    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Le GSP bat Prisons du Kenya et passe en quarts    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Saisie de plus de 1.800 comprimés psychotropes    Les déboires des riverains continuent    Première section de formation pour les enfants autistes    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Lamamra maintient le cap    Dylan Bronn forfait face à l'Algérie    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    Célébration du 19 mars à El Tarf.. Plusieurs projets inaugurés    Baisse de la facture d'importation des collections CKD.. Quel impact sur les prix ?    Eliminatoires Coupe d'Afrique des Nations 2019.. Mobilis fidèle aux Verts    1e journées du court-métrage de Ain Kebira.. «Kayen Ouela Ma Kanech» remporte le 1er prix    600 milliards de dollars : Mellah accuse Ouyahia    SOUTIEN DU RND A LA CANDIDATURE DU PRESIDENT : Ouyahia corrige son porte-parole    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Le torchon brûle entre Mellal et la FAF    La 51e édition de la Fête du tapis reportée sine die    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    Bouteflika s'obstine, Gaïd Salah prêche la sagesse patriotique    La mobilisation ne faiblit pas: Blouses blanches et étudiants investissent la rue    Lamamra rencontre Lavrov: Moscou appuie la feuille de route de Bouteflika    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fonds documentaire de Djemâa Djoghlal et Amar Nagadi
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 02 - 2019

Le fonds documentaire des deux intellectuels défunts Djemâa Djoghlal et Ammar Nagadi seront remis dimanche prochain aux bénéficiaires lors d'une cérémonie à Alger, a appris mercredi l'APS des mandataires légaux, Saddok Kebairi et Salah Laghrour.
Le fonds documentaire, rapatrié en mai 2018 en Algérie, appartenait à la sociologue algérienne et grande figure du féminisme algérien Djemâa Djoghlal, décédée en novembre 2016 à Paris, dont une partie lui a été léguée de son vivant par l'auteur de nombreux écrits sur l'Aurès et sur la culture berbère Ammar Nagadi, mort le 1er décembre 2008. Pour rappel, Ammar Nagadi, symbole incontournable du militantisme culturel dans la région des Aurès, avait fait un don de 3500 livres de sa bibliothèque personnelle à la sociologue. Emballé dans 137 cartons, le fonds englobe plus de 7000 livres, des plans, des affiches et des cartes postales anciennes.
Aux côtés de livres de grands auteurs, tant Français qu'Algériens, ayant traité le sujet de la colonisation, dont Pierre Vidal-Naquet, Charles Robert Ageron et Mohammed Harbi, des correspondances militaires inédites et des archives datant du début de la période coloniale française et d'autres se rapportant à la guerre de libération, ce fonds constituait la bibliothèque personnelle de la sociologue qui était en libre accès à plusieurs chercheurs, doctorants et étudiants algériens et étrangers. En plus des livres, le fonds renferme également 5 000 cartes postales, une cinquantaine de vieux plans sur les villes d'Algérie et d'anciens manuscrits et livres rares. Le bénéficiaires de ce fonds sont les universités de Batna et de Khenchela et le Centre des archives nationales, ont précisé les mandataires légaux qui souhaitent que les vœux des donateurs soit «respecté» par les institutions concernées en mettant le fonds à la disposition des chercheurs, universitaires, étudiants et public intéressé par la mémoire collective.
Dans un entretien accordé à l'APS en novembre 2013, Djemâa Djoghlal avait déjà annoncé son intention de faire don de son fonds documentaire sur l'histoire et la culture algérienne. «Sans fausse modestie, je n'ai pas un grand mérite même si ce fonds représente 25 ans de sacrifices en tous genres», avait confié cette native de Khenchela et cousine du chahid Abbas Laghrour, qui a quitté l'Algérie à l'âge de 5 ans pour rejoindre son père en France où il était militant très actif au sein du Front de libération nationale (FLN), soulignant que c'est l'histoire familiale qui l'a mise dans le «chaudron mémoriel».
Une année avant son décès, elle a ouvert sa bibliothèque aux animateurs du site de la bibliothèque numérique amazighe (www.asadlis-amazigh.com) qui ont pu numériser 200 ouvrages dont certains sont très rares et mis en ligne en accès libre. Dans le détail, la défunte avait prévu, dans son acte qui restera «inchangeable», selon les mandataires, une donation de livres listés pour l'Université de Batna, une autre pour l'université de Khenchela et pour le Centre des archives nationales une version numérique des documents, ainsi que des documents papiers, cartes postales, manuscrits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.