APN : Loukal met en avant l'importance de l'amendement de la loi organique relative aux lois de Finances    Belmadi : «Cela fait un bon moment que je suis le parcours de Spano-Rahou, Halaïmia et Zorgane»    Man City : Mahrez toujours remonté contre Leicester    Belmadi évoque le retour de Soudani en sélection    Crise en Bolivie: Morales se réfugie au Mexique, une présidentielle avant le 22 janvier    Asphyxie au monoxyde de carbone à Constantine: hausse du nombre d'interventions des secours    10e Fica : trois courts métrages projetés à Alger    FP: les recommandations comme feuille de route pour améliorer la performance des établissements    CNAC de Sétif: financement depuis janvier dernier de 122 projets    L'UE prolonge les sanctions contre le gouvernement de Maduro    L'UE octroie 55 millions d'euros d'aide humanitaire    Les états de l'OCI saisissent la Cour internationale de justice    Présidentielle : les soutiens encombrants de Tebboune    Le portrait du président Chadli parmi les objets jetés    Chlef: affectation d'un quota supplémentaire de 1.000 logements    Le docteur Mohamed Boughlali de retour chez les Verts    Les Chipolopolo à pied d'œuvre à Alger    Où se jouera le derby MCA-CRB ?    Une femme se plaint d'y être inscrite à son insu    La Turquie commence à renvoyer des terroristes étrangers    Les écoles primaires paralysées hier    Quelques conseils pour garder longtemps vos ongles de reine    Trois Palestiniens tués et 470 blessés en octobre    Réquisitoire imparable contre l'amnésie officialisée    Ateliers de formation cinématographique    De précieux manuscrits médiévaux divisent l'Islande et le Danemark    Une année de réclusion avec 6 mois de sursis à l'encontre de 21 détenus pour atteinte à l'unité nationale    Festival international de danse contemporaine: l'Algérie, l'Egypte, le Maroc et la Tunisie à l'honneur    Mascara: Deux frères tués dans un accident de la route    Le boulimique penchant de l'exécutif Bedoui à s'attaquer aux sensibles dossiers    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed: Ouverture du procès des 42 détenus du Hirak    Contrôle des changes: La note de la Banque d'Algérie fait toujours jaser    DTN : nouveaux staffs des sélections nationales de jeunes: De surprenantes désignations    Bouira: Une bouteille de gaz butane explose, un blessé grave    26 wilayas au salon des arts plastiques    Le courroux des producteurs    Marché pétrolier international Le panier de l'Opep établi à 61,98 dollars le baril    Les équilibres généraux et l'organisation de l'économie Des contraintes et des exigences pour la prochaine étape de développement    Le directeur général d'"Al Salam Bank " affirme : " Des prêts bancaires " Halal " seront accordés aux souscripteurs du programme LPA "    Plusieurs axes routiers fermés à la circulation    Projet de loi sur les hydrocarbures Sonatrach continuera à développer le conventionnel    Les manifestations se poursuivent    Para-athlétisme/Mondiaux-2019: L'Algérie provisoirement 5e au classement    Elections législatives : L'Espagne retourne aux urnes dans un climat crispé    Six mois de prison requis contre "Spécifique"    Création d'un fichier national des hooligans    Cinéma : 10e Fica: projection de "Fatwa", un film dénonçant la montée de l'extrémise en Tunisie    Oum El Bouaghi : signature d'accord pour la gestion de deux salles de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Profil : Amel Djenidi poétesse conférencière
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 03 - 2019

Pour la deuxième édition consécutive, le prix l'olivier d'or du meilleur long métrage, n'a pas été attribué par le jury du festival culturel national annuel du film amazigh, clôturé, lundi à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.
On notera ainsi que cette gente dame au dynamisme vivifiant invitait et invite encore et toujours de grosses pointures universitaires sur des thèmes liés à l'art, l'histoire et le patrimoine nord-africain. Dorénavant, ces fameux samedis auront lieu à l'Ecole Supérieure des Beaux-arts d'Alger dès 10h00, avec notamment des thématiques aussi diverses que par exemple «Issiakhem, l'homme, l'artiste», présentée par Djamila Kabla, nièce de l'artiste ; «Terrorisme international et destruction du patrimoine culturel» ; «Méthodes d'évaluation d'un musée : cas du Musée des arts et traditions populaires», proposée par Nora Bouhamidi de l'Institut d'Archéologie et conservatrice du musée ATP. Avec aussi la «Restauration de la mosaïque in situ», présentée par le Dr Mohamed Cherif de l'Institut d'Archéologie, ainsi que «l'Influence du patrimoine sur l'imaginaire esthétique communiquée par le Dr Ridha Djemaï de l'Université de Mostaganem.
Un autre sujet intéressant était le «Patrimoine paysager d'Alger entre histoire et conservation : cas du jardin Marengo», proposée par le Dr Mohamed Abdelaziz Mettalaoui de l'Université Paris Diderot. Toujours dans cette évocation protéiforme du patrimoine, le Pr. Nacéra Benseddik de l'ENCRBC a communiqué sur la thématique d'«Au pays d'Augustin. Nouvelles traces du christianisme antique». On aura aussi apprécié les secrets de la «Constitution d'une collection : le musée des Beaux-arts d'Alger» narrée par Amel Djenidi de l'ENCRBC, ainsi que le «Patrimoine culturel et conflits armés» sous l'égide de Dr. Sabah Ferdi du CNRA. Quant à Aida Menouer de l'Ecole du Louvre, elle a abordé le thème de «La conservation et la restauration des peintures».
«Béjaia : capitale des lumières» a été aussi un thème important abordé par le starissime Dr. Abderrahmane Khelifa qui a ensuite laissé le champ à la fameuse séquence historique en plongée dans «Le cœur d'Alger à l'époque ottomane» présentée par le Dr. Ismet Touati du CNRPAH. La suite de ces aventures lumineuses au cœur du savoir a été assurée à partir du 17 novembre 2018, à l'ESBA, sachant que l'ENCRBC devait déménager à Tipasa, au Centre d'archéologie arabe, c'est donc depuis quelques mois que les conférences ont lieu désormais à l'Esba, avec un cycle qui a commencé sur El Mahroussa, «Alger la bien gardée» que le Dr. Abderrahmane Khelifa a bien voulu commenter dans sa communication. Autre sujet, autre approche avec l'architecte Mounjia Abdeltif de l'EPAU qui nous as parlé d'«El Djazair l'andalouse».
La transition vers les oasis de la porte du désert nous ont aussi mené à connaitre l'«Histoire sociale du costume féminin de Bou-Saada» évoquée par le Dr. Barkahoum Ferhati du CNRPAH, tout cela pour arriver aux actions culturelles entreprises par le Professeur Denis Martinez, dans l'intitulé «A peine vécues : trois actions picturales expérimentales entre 1986-1987» (Denis Martinez), réalisée le 23 février 2019 au sein de l'Esba d'Alger en présence d'un public nombreux. Les actions de communication et de conférences thématiques pointues initiées par Amel Djenidi, restent un baume au cœur qui révèlent à juste proportion le niveau intellectuel et la portée du savoir, une denrée pas aussi rare que cela, qui nous fera dire… «et pourtant, elle tourne !» pour préciser que cette immense nation, n'est point venue du hasard des choses, ni d'ex-nihilo avec toutes les promesses du possible qui ouvrent des perspectives immenses, il reste encore d'autres événements prévus entre mars et juin 2019. Nous attendons cela avec toute la patience…de la sagesse.
«Les samedis de Dar essouf», rencontres, conférences, débats, les samedis à 10h00 Esba, Entrée libre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.