Syndicat national des magistrats: Des élections régulières, garantes de la légitimité populaire    Présidentielle du 12 décembre : Révision exceptionnelle des listes électorales dès ce dimanche    USA: La Fed baisse son taux directeur, la suite reste incertaine    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    L'impasse iranienne met en lumière un fossé croissant entre l'UE et les Etats-Unis    Match amical Algérie - Colombie : La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Supercoupe d'Algérie de hand : Le CRBBA (messieurs) et le GSP (dames) vainqueurs    Incident de Oued Rhiou: Le parquet de la République ouvre une enquête    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    Apple dévoile 3 nouveaux iPhones et un nouvel iPad    14 postulants ont retiré les formulaires de souscription    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Les nouveaux walis délégués installés    Horreur à Oum El-Bouaghi    Des contrats gaziers à long terme prochainement renouvelés    7e Festival du melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    L'Algérie 4e en Afrique et 38e au niveau mondial    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    MCO : Suite à la suspension de CEO... Les Hamraoua en colère !    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La communication au service de la lumière
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 03 - 2019

Amel Djenidi, directrice des études à l'Ecole nationale de conservation et de restauration des biens culturels, sise à Dar Essouf en pleine Basse-Casbah, est à l'initiative des désormais très connus «samedis de Dar Essouf» qui seront ensuite déclinés en «samedis du patrimoine», qui se tenaient depuis le 14 octobre 2017 jusqu'au 5 mai 2018.
On notera ainsi que cette gente dame au dynamisme vivifiant invitait et invite encore et toujours de grosses pointures universitaires sur des thèmes liés à l'art, l'histoire et le patrimoine nord-africain. Dorénavant, ces fameux samedis auront lieu à l'Ecole Supérieure des Beaux-arts d'Alger dès 10h, avec notamment des thématiques aussi diverses que par exemple «Issiakhem, l'homme, l'artiste», présentée par Djamila Kabla, nièce de l'artiste. «Terrorisme international et destruction du patrimoine culturel», «Méthodes d'évaluation d'un musée : cas du Musée des arts et traditions populaires», proposée par Nora Bouhamidi de l'Institut d'archéologie et conservatrice du musée ATP. Avec aussi la «Restauration de la mosaïque in situ», présentée par le Dr Mohamed Cherif de l'Institut d'Archéologie, ainsi que «l'Influence du patrimoine sur l'imaginaire esthétique communiquée par le Dr Ridha Djemaï de l'Université de Mostaganem».
Un autre sujet intéressant était le «Patrimoine paysager d'Alger entre histoire et conservation : cas du jardin Marengo», proposée par le Dr Mohamed Abdelaziz Mettalaoui de l'Université Paris Diderot. Toujours dans cette évocation protéiforme du patrimoine, le Pr Nacéra Benseddik de l'ENCRBC a communiqué sur la thématique d'«Au pays d'Augustin. Nouvelles traces du christianisme antique». On aura aussi apprécié les secrets de la «Constitution d'une collection : le musée des Beaux-arts d'Alger» narrée par Amel Djenidi de l'ENCRBC, ainsi que le «Patrimoine culturel et conflits armés» sous l'égide de Dr Sabah Ferdi du CNRA. Quant à Aida Menouer de l'Ecole du Louvre, elle a abordé le thème de «La conservation et la restauration des peintures». «Béjaia : capitale des lumières»
a été aussi un thème important abordé par le starissime Dr Abderrahmane Khelifa qui a ensuite laissé le champ à la fameuse séquence historique en plongée dans «Le cœur d'Alger à l'époque ottomane» présentée par le Dr Ismet Touati du CNRPAH. La suite de ces aventures lumineuses au cœur du savoir a été assurée à partir du 17 novembre 2018, à l'ESBA, sachant que l'ENCRBC devait déménager à Tipasa, au Centre d'archéologie arabe, c'est donc depuis quelques mois que les conférences ont lieu désormais à l'Esba, avec un cycle qui a commencé sur El Mahroussa, «Alger la bien gardée» que le Dr Abderrahmane Khelifa a bien voulu commenter dans sa communication. Autre sujet, autre approche avec l'architecte Mounjia Abdeltif de l'EPAU qui nous as parlé d'«El Djazair l'andalouse».
La transition vers les oasis de la porte du désert nous ont aussi mené à connaitre l'«Histoire sociale du costume féminin de Bou-Saada» évoquée par le Dr. Barkahoum Ferhati du CNRPAH, tout cela pour arriver aux actions culturelles entreprises par le Professeur Denis Martinez, dans l'intitulé «A peine vécues : trois actions picturales expérimentales entre 1986-1987» (Denis Martinez), réalisée le 23 février 2019 au sein de l'Esba d'Alger en présence d'un public nombreux.
Les actions de communication et de conférences thématiques pointues initiées par Amel Djenidi, restent un baume au cœur qui révèlent à juste proportion le niveau intellectuel et la portée du savoir, une denrée pas aussi rare que cela, qui nous fera dire… «et pourtant, elle tourne !» pour préciser que cette immense nation, n'est point venue du hasard des choses, ni d'ex-nihilo avec toutes les promesses du possible qui ouvrent des perspectives immenses, il reste encore d'autres événements prévus entre mars et juin 2019. Nous attendons cela avec toute la patience…de la sagesse.
«Les samedis de Dar essouf», rencontres, conférences, débats, les samedis à 10h00 Esba, Entrée libre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.