L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un réseau spécialisé de trafic de documents démantelé
Publié dans La Nouvelle République le 14 - 03 - 2019

La direction générale de la Sûreté nationale marocaine a annoncé hier dans un communiqué l'arrestation de 10 personnes suspectées d'appartenir à un réseau de trafic de documents, des cartes d'identité et des passeports, au profit d'Israéliens n'ayant pas des origines marocaines.
L'agence d'informations du Maroc citant la DGSN a rapporté qu'un réseau de falsification de documents officiels a été démantelé au Maroc par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Or, le réseau en question est spécialisé dans l'obtention de la citoyenneté marocaine puis des cartes d'identité et des passeports avec de nouveaux noms pour des Israéliens, a indiqué la même source. Dix suspects ont été arrêtés dans cette opération du premier genre. Agissant sur la base de renseignements crédibles, la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), les agents de la BNPJ ont procédé pendant ces 72 heures à l'arrestation de 10 personnes impliquées dans un dangereux réseau criminel de falsification de documents officiels dans le but d'obtenir la nationalité marocaine.
D'après ce communiqué cité par le media, les faussaires faisaient de vrais fausses identités marocaines au profit des israéliens et parmi les suspects arrêtés figurent un Marocain de confession juive, trois fonctionnaires de police, un agent d'autorité, un fonctionnaire d'une annexe administrative, une responsable commerciale dans une agence de voyage en plus de trois autres individus soupçonnés d'avoir facilité la commission de ces actes criminels. A –t- on informé de même source. L'objectif du ce réseau démantelé est, selon la même source, de permettre à des Israéliens n'ayant pas des origines marocaines d'obtenir la citoyenneté marocaine, puis les cartes d'identité et les passeports, en contrepartie de sommes d'argent allant de 5.000 à 7.000 dollars américains soit de 4.400 à 6.200 euros.
La direction générale de la Sûreté nationale marocaine a expliqué que ce réseau utilisait des actes de naissance falsifiés pour obtenir des attestations fausses de non enregistrement à l'état civil, dans le but de les inclure dans des dossiers de procès judiciaires pour réclamer l'autorisation d'enregistrement à l'état civil puis obtenir à la fin des actes de naissance avec des identités de Marocains de confession juive», L'enquête est toujours en cours sous la supervision du parquet compétent. Il faut savoir à ce sujet que le code civil marocain autorise de plein droit à tous les Israéliens d'origines marocaines à accéder à la citoyenneté, sous réserve de présenter des actes de naissances authentiques de leurs parents au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.