RND : Seddik Chihab accentue la pression sur Ouyahia    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Installation des Commissions de candidatures et de recours    Médaille d'or pour l'Algérien Ameur sur 10 000 m marche    L'Algérien Sahnoune qualifié aux JO-2020    Pour une commission de transition et une transparence des élections    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Crise politique et crise de nerfs    Paëlla    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Manchester City-Tottenham acte 3    Masques spécial peaux grasses et sèches    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    LETTRE D'UN HARAGUE CHERCHANT AILLEURS LA DIGNITE    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    En bref…    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Les tentatives ciblant la stabilité de l'Algérie ont néchoué et vont encore échouer    Sonatrach augmente la production de carburants    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les déboires des riverains continuent
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 03 - 2019

Les habitants d'Oued Sefaa, relevant de la commune d'Oued Djemaa, montent au créneau pour dénoncer ce qu'ils appellent l'irrégulière alimentation, de leur cité en eau potable.
Depuis plusieurs années, nous sommes desservis en eau deux fois par semaine, avoue une représentante des habitants. Il s'agit, selon notre interlocutrice, d'une injustice qui ne dit pas son nom. En période caniculaire, les besoins en consommation d'eau potable de la population ont tendance à doubler, voire a triplé, a-t-elle tenu à préciser. Une situation partagée également, dira-t-elle, par les habitants des cités voisines. Nous avons tenté, ajouta-t-elle, d'exiger la révision de la distribution que nous estimons particulièrement pénalisante, mais en vain. Certaines familles nombreuses sont contraintes de recourir à la location des camions citernes pour combler le déficit du précieux liquide insuffisamment réparti au niveau de cette populeuse cité, poursuit-elle. Nous ne voulons surtout pas de promesses, mais d'actions concrètes allant dans le sens d'une amélioration certaine de la situation qui prévaut actuellement à Oued Sefaâ, a-t-elle ajouté. Pour en savoir plus sur cette situation, il nous a été impossible de joindre par téléphone les responsables de la SEACR. En attendant des jours meilleurs, les déboires des habitants d'Oued Sefaâ continuent. A ce problème d'eau potable, s'ajoute celui des moyens de transport qui pose encore et toujours problème.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.