Vingt P/APC de Béjaïa refusent l'organisation de ce scrutin    Quelles leçons tirer du fort taux d'abstention aux dernières législatives ?    «Le marché pétrolier est resté équilibré»    Frais d'engagement des clubs    Le GSP au championnat arabe    Aarab Elyes nouvel entraîneur-adjoint    Real Madrid: Le clan Zidane fait une grande annonce pour son avenir !    C'est fait à Annaba    Lancement à partir de Batna de la campagne nationale de prévention des risques des inondations    Espace pour préserver son histoire    Un roman inédit de Françoise Sagan en librairie    FORMATION PROFESSIONNELLE : Les CFPA sensibilisent les jeunes    LES PLANTEURS (ORAN) : 500 familles relogées d'ici la fin de l'année    AFFAIRE SAID BOUTEFLIKA, TOUFIK, TARTAG ET HANOUNE : Ouverture du procès aujourd'hui    Djaballah sera-t-il candidat à la présidentielle ?    Plus de 250 nouveaux professeurs en renfort    Un trafiquant de psychotropes condamné à 18 mois de prison    La FAF reçoit l'ambassadeur d'Argentine    Réforme ou manœuvre électoraliste ?    Vers la fermeture de l'usine Renault    Vers l'interpellation des chefs de parti sur le "hirak"    Le pirate qui avait sillonné le ciel algérien arrêté    Plus de 2,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence    Et maintenant ?    Un vendredi sur son 31    3 remèdes au miel pour traiter naturellement la grippe    Un incendie détruit une école primaire    L'indépendance de la justice, parent pauvre du système    Imminent changement à la tête des médias publics    La prophétie de Benflis    Pour la mise en place de stratégies d'enseignement de l'art dramatique et de traduction des textes théâtraux    Les Misérables de Ladj Ly, candidat de la France pour les Oscars    Le gouvernement français veut jouer la transparence    Karoui autorisé lors du deuxième tour    Indices    Béjaïa : Les manifs continuent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    JS Kabylie : Le CRB et Horaya en ligne de mire    Berraf réagit aux accusations    Sonatrach: Des contrats gaziers à long terme renouvelés dans les prochains mois    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Au 1er semestre 2019 : Hausse de près de 5% de la production industrielle publique    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 03 - 2019

Les Nations unies vont présenter au gouvernement yéménite et aux rebelles Houthis un nouveau plan pour le retrait des combattants de la ville de Hodeida, a déclaré mardi le médiateur de l'ONU pour le Yémen Martin Griffiths.
Le principe de ce redéploiement avait été approuvé dans le cadre d'une trêve conclue en décembre en Suède. Lors de nouvelles négociations en février, les deux parties avaient convenu de redéployer en deux temps leurs combattants en dehors de trois ports, dont celui de Hodeida, et loin de zones vitales pour l'aide humanitaire, mais ce redéploiement ne s'est toujours pas matérialisé sur le terrain. "Après des discussions constructives avec les deux parties, il y a un progrès important vers un accord de mise en œuvre de la première phase" de ce redéploiement, a déclaré Martin Griffiths. "Les détails opérationnels vont être présentés aux parties" pour approbation "rapidement", a-t-il précisé, sans donner de date pour le début du redéploiement, qui marquerait un premier pas vers un apaisement des tensions. Selon des diplomates onusiens, les rebelles Houthis ont refusé de se retirer des ports comme le prévoyait la première phase de l'accord par crainte que des forces liées à la coalition menée par l'Arabie saoudite en soutien du gouvernement se saisissent des installations portuaires. M. Griffiths a déclaré qu'il espérait une "rapide validation du plan" et s'est montré confiant qu'un accord mènerait à un règlement politique de la guerre, qui dure depuis 2015. Mais les Nations unies se sont montrées prudentes quant au succès futur de cet accord. "Je ne veux pas avoir l'air trop confiant" sur ce sujet, a déclaré le porte-parole Farhan Haq. "Sur la question de savoir si les retraits vont effectivement avoir lieu, cela reste à voir. Nous avançons un pas après l'autre", a-t-il ajouté. Depuis mars 2015, le conflit opposant le gouvernement soutenu par une coalition dirigée par l'Arabie saoudite aux rebelles Houthis a fait quelque 10.000 morts, selon un bilan partiel de l'Organisation mondiale de la santé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.