Comment faire du Bouteflika sans Bouteflika    Référendum sur la constitution en Egypte : Un plébiscite pour renforcer le pouvoir d'Al Sissi    Foyers de rougeole à Jijel : Rush sur les centres de vaccination    On vous le dit    Jijel : Des aigles retrouvés morts dans la nature    Décès de l'historienne Annie-Rey Goldzeiguer    Réconciliation historique    Musique : Amgud ula ahriq nouvel album d'Idir Akfadou    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Football - Ligue 1: Des enjeux énormes pour tout le monde    Ligue 2: Le RCR hors course, l'ESM et l'ASMO en panique    UAFA - Incident entre Raouraoua et Bahloul: La FAF réagit et exige des excuses    Tizi Ouzou, Bouira: Imposantes marches pour le printemps berbère    Une mascarade de plus au détriment de l'intérêt national    Le choix des armes    51 morts sur les routes en une semaine    Pour réclamer leur dû auprès de l'APC d'Oran: Des entreprises privées, chargées des démolitions des habitations protestent    Plusieurs quartiers et cités ciblés par l'opération: Vers la réhabilitation des façades de 433 immeubles    Rencontre des Fédérations de wilaya, aujourd'hui, à Alger: L'UGTA à l'heure du changement    128 millions de mètres cubes: Situation rassurante des réserves en eau    RND: Des dizaines de militants demandent le départ de Ouyahia    Le quart de rôle de Bensalah    Grande-Bretagne : L'hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    En soutien aux revendications du Hirak populaire : Les avocats poursuivent le boycott des audiences    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    Transition politique : Me Brahimi plaide pour la mise en place d'une commission souveraine    Création de zones de pêche réglementées : Pour une exploitation durable de la ressource halieutique    Bourses : L'Europe finit en légère hausse avant le week-end de Pâques    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    CAN-2019 (préparation): Algérie - Mali le 16 juin à Abu Dhabi    FAC : L'AG élective fixée pour le 27 avril    13 présumés auteurs de crimes et délits interpellés    Légère baisse des importations    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    Ould Abbès obtient l'autorisation    Forte explosion et tirs dans le centre de Kaboul    Un 39e anniversaire particulier    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    La semaine du titre pour le Barça ?    Papicha sur la croisette    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La FAF a-t-elle le temps de se reconstruire ?
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 03 - 2019

Les langues se délient autour des 730 milliards de centimes et du 1 million d'euros laissé par la précédente équipe de la Fédération algérienne de football.
Le monde sportif algérien s'interroge sur ce qui a été réalisé depuis l'élection du nouveau président, en l'occurrence Kheireddine Zetchi. Deux années viennent de s'écouler et, le bilan n'est toujours pas présenté. Serait-il une «feuille morte» ? s'interroge un ex entraineur d'un club de division nationale 1. Les promesses qui devaient pousser l'instance nationale de football vers le changement, continuent d'accuser un sacré retard à tous les étages des ligues. La machine tourne au ralentit. L'arbitrage qui devrait être l'élément moteur est mis à l'index par les gestionnaires des différents clubs. Zetchi leur avait promis de sanctionner les mauvais élèves du sifflet et de les faire remplacer. Amère constat des clubs qui dénoncent la persistance du phénomène.
«On a vraiment peur de jouer au football, ce n'est pas l'envie qui nous manque, mais comment préparer une rencontre avec un arbitrage qui décide du vainqueur ? Ils vont nous dire que nous sommes en train de dénigrer l'arbitrage, c'est faux, c'est une amère réalité du terrain, mis à part deux ou trois qui sont sincères, les autres jouissent lorsqu'ils font écraser la rencontre à leur pied...dans quel pays un club demande à ce que X arbitre n'officie pas sa rencontre ? Du jamais vue, sauf chez nous, en Algérie, on n'en a marre, nous sommes dégouté et nous ne faisons confiance à personne. Nous devons tous réagir afin que ces personnes qui sabotent le foot dégagent...»
La force des mots ne manque de faire fragiliser. «Le couple Amalou-Ghouti a montré ses limites durant les deux dernières saisons. La violence gangrène toujours notre sport roi. La FAF et la LFP piétinent les règlements». L'affaire des licences non octroyées aux clubs endettés est l'exemple frappant. «S'accordant les prérogatives de la CRL et de la commission de discipline, le Bureau fédéral a instruit la LFP d'interdire les licences aux clubs ayant plus d'un milliard de centimes de dettes», fait remarquer un confrère.
«Le recrutement de Djamel Belmadi serait le seul point positif, outre le ratage qui a fait perdre un temps fou à l'Equipe nationale par la nomination d'Alcaraz et de Madjer, lesquels ont plongé la sélection dans un coma plus profond que celui dans lequel elle se trouvait avant l'arrivée de Zetchi», caricaturise un média. Il était comme l'homme qui allait instaurer une confiance de relance du football national. Venant d'un club ou il avait réussit à le faire imposer en championnat et une course vers le sommet, en l'occurrence le PAC. Les présidents de clubs veulent un changement au niveau des commissions. Ils veulent du sang neuf et semblent de plus en plus embêtés par cette situation qui bafoue les principes élémentaires du football national. Zetchi aura-t-il le temps de revoir sa copie ?
De tout balayer et mettre en place de nouveaux mécanisme qui puissent servir cette discipline et non pas le contraire. La saison s'efface, et il ne reste que très peu de temps pour le président de la FAF pour corriger les erreurs commises par ses membres incapables, semble-t-il, de tenir compte des expériences des professionnels. Le professionnalisme, justement, qui peut nous en dire deux mots ? Qui peut expliquer pourquoi les promesses du président ne sont pas respectées. Est-il pris au piège ? Par qui ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.