Le Président Tebboune regagne Alger après une visite de travail en Egypte    Visite du Président Tebboune en Egypte : activer les mécanismes de concertation et de coordination    Faki: "l'UA et ses partenaires se mobiliseront pour soutenir le Mali" dans sa transition    Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    CAN: Mahrez répond aux critiques après l'élimination de l'Algérie    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Les notaires en colère    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Danger sur les non-vaccinés    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Des juges qui ont le vertige...    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Coupe arabe, un silence qui devient sonore
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 12 - 2021

Le retour sur la scène footballistique de la Coupe arabe est un événement salué par les nations arabes qui veulent faire de cette 10e édition, un espace qui suscite une très forte audience, à même de capter des annonceurs.
Dans la foulée, une question se pose. Cette compétition qui se tient au Qatar, arrivera-t-elle à secouer le marché de la sponsorisation pour générer de nombreuses recettes commerciales au profit des nombreuses fédérations nationales ? Sauront-elles saisir cette opportunité pour soigner leur image par leurs résultats sportifs, leur notoriété des joueurs, l'historique de l'équipe et le classement FIFA. Ce qui définit en partie le niveau d'activation et de valorisation financière d'une équipe. Des rêves, que des rêves des sélectionneurs pour lesquels le football est aujourd'hui un vecteur de la diplomatie économique et sportive. A titre d'exemple, les investissements planifiés pour l'organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar sont d'ores et déjà estimés à 156 Mds€.
Prochaines sorties, prochaines surprises
En attendant, les premiers résultats tombent et avertissent que la suite ne sera pas facile. Les duels seront passionnants avec des avants-goûts annonciateurs des prochains événements, en l'occurrence la Coupe d'Afrique des nations 2022 et le Mondial Qatar 2022.
La première équipe à se faire remarquer est la Tunisie qui assomme la Mauritanie (5 – 1). L'Algérie étouffe le Soudan (4 – 0), dans l'attente du match de ce samedi face au Liban à 14h. Le Maroc quant à lui cloue la Palestine par un 4-0, le Qatar lui gagne (1-0) mais sans convaincre devant Bahreïn. La Jordanie bloque au bas du classement l'Arabie Saoudite (1-0), les EAU surprennent difficilement la Syrie (2-1), et enfin l'Egypte échappe aux Libanais par un score de 1-0.
Préserver des structures universelles
Cette première page de cette coupe «correspondent des défis : préserver les valeurs du jeu, rétablir l'incertitude du résultat sportif aujourd'hui de plus en plus déterminé dans les compétitions de clubs par les budgets de ces derniers, défendre l'universalité face à une tendance à l'élitisme qui risquerait de faire du football une copie de la NBA, renforcer la gouvernance du football par la FIFA (agents, contrôle des transferts, lutte contre le dopage, protection des mineurs et des clubs formateurs), s'adapter aux évolutions technologiques sans perdre la dimension humaine du jeu, notamment pour l'arbitrage, préserver des structures universelles assises sur des fédérations nationales face aux tentatives de fracturer cette universalité sur des bases privées ou régionales, poursuivre les programmes de développement et de construction d'infrastructures et de terrains de jeu». C'est ce que déclara dans une interview FIFA M. Jérôme Champagne, ancien directeur des relations internationales de la FIFA.
Préserver cette compétition
Un bref survol de ce qui caractérise cette dixième Coupe arabe, après une absence de 9 années, et devrait trouver auprès de l'instance internationale de football, le même intérêt qu'elle accorde aux autres compétitions. Il serait dommage qu'elle ne soit pas, parce qu'un tel retour tant souhaité par les nations arabes, ne peut que confirmer l'intérêt qu'elle lui accorde. Reconnaître un tel événement, c'est vouloir aller vers le renforcement des missions de la FIFA, dont la régulation du football mondial car comme le tenait à le souligner, J. Champagne «l'universalité des règles est essentielle. Sans elle, le footballeur serait comme le voyageur à travers le monde face aux prises électriques, toujours à la recherche d'un adaptateur». Parfaitement juste, et en ouvrant d'autres fenêtres qui donnent sur le paysage footballistique, on remarquera que les problèmes actuels du football ne sont pas régionaux mais mondiaux et seules des solutions mondiales permettront d'y remédier.
Il faudrait attendre les statistiques FIFA concernant cette compétition pour connaître le nombre de téléspectateurs, nombre de pages consultées sur le site internet FIFA... pour situer la place qu'occupe une telle manifestation sportive arabe. Il s'agit, estiment les spécialistes, de mettre en valeur l'image de l'équipe nationale des différentes nations. Prétendre «améliorer la qualité du jeu et des compétitions», «proposer aux gens ce qu'il y a de mieux», «se concentrer sur les grandes compétitions». Tout cela veut dire vendre du haut de gamme et du spectacle, en titularisant les internationaux qui savent le faire lors des compétitions européennes. Mais attention, avertit, l'international Dahleb «la Coupe arabe peut surprendre les observateurs, par leur qualité et par la révélation de nouveaux joueurs des différentes sélections arabes».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.