Rappel à l'ordre    La Russie hostile à toute ingérence extérieure    Des matches risquent de toucher le fond    Mise en vente des billets mercredi    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Suspension des vols pour les avions de type Boeing 737-Max 8 et Boeing 737-Max 9 dans l'espace aérien algérien    Un émissaire de l'ONU exprime son inquiétude face aux manifestations populaires    Des femmes ayant activé dans l'action humanitaire et de solidarité honorées    Médecins et étudiants hier à Alger    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Livraison de 252 camions au MDN    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    «La Société civile en Algérie est inexistante»    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    51e fête du tapis de Ghardaïa    60e Salon international du livre de Québec    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    Ouyahia dément    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Division 2 anglaise : Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Classement ITF Juniors: L'Algérien Rihane, désormais 109e mondial    Fifagate: Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500.000 dollars d'amende    Pétrole : L'AIE s'inquiète de la baisse de production au Venezuela    Bouchareb tente de reprendre la main    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Les précisions du ministère e la Santé    Etudiants et médecins manifestent    Le choix du destin de l'Algérie    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    Tournée de Ramtane Lamamra à l'étranger sur fond de crise interne.. Une internationalisation de fait    La famille de la Santé s'est fortement mobilisée hier.. Marche «blanche» contre le système    FCE.. Le Conseil exécutif se réunira fin mars    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    Ouyahia prépare ses valises    LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    ACTUCULT    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Collectif de la sauvegarde des cimetières de l'Oranie (CSCO): Des démarches pour réhabiliter le cimetière chrétien des cholériques
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 05 - 2018

Dans le cadre de la réhabilitation et la sauvegarde des cimetières chrétiens à Oran, le collectif de sauvegarde des cimetières de l'Oranie (CSCO) compte entreprendre des démarches auprès du ministère de la Culture algérien pour la remise en état du cimetière chrétien des cholériques d'Oran, situé à Ras El Aïn et la tombe du père Clément, le créateur de la clémentine, à Misserghine. Selon le président du CSCO, M. Jean-Jacques Lion, rencontré hier au cimetière chrétien Tamasouhat d'El Hamri lors d'une cérémonie organisée pour rendre hommage au travail du collectif pour la préservation de ces espaces, tous les efforts sont consentis pour mener ces deux opérations avant les Jeux méditerranéens JO 21 et préserver ainsi un patrimoine historique puisque, dira-t-il, "le cimetière des cholériques date du 14ème siècle. C'est dans ce cimetière où a été enterré le consul d'Angleterre durant la présence des Turcs en Algérie. C'est donc un intérêt historique fabuleux. Un patrimoine de sept siècles. C'est un grand pont d'histoire qu'il faut préserver. Il est donc important de le nettoyer et le sauvegarder".
Le président du CSCO a expliqué que le sujet a déjà été abordé avec le maire d'Oran qui a été favorable au projet mais rien ne peut se faire sans l'aval du ministère de la Culture. C'est la mission qui a été confiée, selon M. Jean-Jacques Lion, au collectif pour la concrétisation de ce projet. "On travaille aussi pour la réhabilitation de la tombe du père Clément à Misserghine", a indiqué le président du CSCO. "Il s'agit de l'inventeur de la clémentine, devenue un patrimoine mondial". Concernant le cimetière chrétien d'El Hamri, M. Jean-Jacques Lion a expliqué que l'objectif de cette visite à Oran est "de voir le travail qui a été fait et qui a consisté en la restauration du carré 25, le plus dégradé du cimetière. On a établi un protocole, on a essayé de mettre ce plan avec l'accord du directeur des pompes funèbres et le maire d'Oran". Il a précisé que "tout l'assainissement a été réalisé dans les temps en faisant une déviation des écoulements des eaux usées qui passaient dans le cimetière et s'infiltraient dans les tombes".
Pour le président du CSCO, il est prévu aussi d'autres projets pour la réhabilitation des cimetières en Oranie et pour le regroupement des cimetières dans la wilaya de Mascara. Il a souligné que "le problème est d'avoir suffisamment de subventions pour pouvoir développer une action de grande envergure et tout ramener sur Mascara. Pour ne plus avoir de problème avec ces petits villages et lever la pression sur ces communes qui ont un grand projet de logements sociaux". Pour finaliser ce dossier de la sauvegarde des cimetières, un projet soutenu par la Provence-Alpes-Côtes d'Azur (PACA), une réunion est prévue mercredi prochain entre le président du CSCO et le ministère des Affaires étrangères français. Le but est de préserver ces espaces qui ont fait objet pour certains d'actes de vandalisme et regrouper d'autres qui sont en voie de disparition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.