Les journalistes appellent l'Etat à agir    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri bientôt devant la justice    Confirmer la mutation du football africain    L'appel des sept    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 11 - 2018

L'entraineur du MC Alger, Adel Amrouch, qui a exercé à l'étranger et notamment en Afrique, est choqué par la réalité du football algérien. Il a d'abord signifié que les joueurs locaux sont loin du niveau requis. Il a estimé que les joueurs locaux disposent de qualités intrinsèques indéniables, mais ils doivent travailler davantage. Amrouch a fait ce constat deux semaines après avoir pris en main l'équipe du MC Alger. Il a même confié que certains joueurs n'ont pas leur place en Ligue 1, compte-tenu de leur niveau technique en dessous de la moyenne. Il rejoint ainsi l'avis du sélectionneur national Djamel Belmadi qui a s'est montré auparavant peu convaincu par le niveau du championnat algérien. Les deux techniciens exerçaient à l'étranger et ont pu constater la différence entre les joueurs évoluant dans le championnat local et les joueurs des championnats étrangers. Cela pose donc le problème de la formation et de développement du football algérien, notamment l'encadrement technique dans les clubs. La responsabilité des joueurs est aussi engagée dans la mesure où plusieurs d'entre eux n'ont pas une hygiène de vie saine et trichent aux entrainements. L'autre aspect ayant choqué Amrouch reste le comportement du public.
Pour sa première apparition avec le MC Alger au stade du 5-Juillet, Amrouch en a entendu des vertes et des pas mûres. Il était choqué par le comportement des supporters. Les sièges arrachés dans les gradins et balancés sur le terrain du 5-Juillet ont sidéré Amrouch. Il a été encore plus surpris quand il a entendu les propos fusant des tribunes du stade du 5-Juillet, mardi dernier lors du match perdu par le Mouloudia contre l'USMBA (1-0). Amrouch a été choqué au même titre que Abdelhak Benchikha qui était retourné en Algérie pour entrainer l'ESS.
Insulté et traité de tous les noms d'oiseaux, Benchikha a été offusqué par les supporters de Sétif. Ces derniers l'avaient touché dans sa dignité, ce qui l'a amené à fuir les stades d'Algérie. Benchikha avait confié qu'il a exercé au Maroc pendant six ans sans qu'il ne soit insulté par le public. En ce sens, Amrouch n'aura rien vu et risque de connaitre le même sort que Benchikha.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.