Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Ligue des champions.. Sergio Ramos s'explique après la polémique concernant son carton jaune    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Première forte mobilisation dans la rue contre le 5e mandat    Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar.. 39 orpailleurs arrêtés    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    UN VEHICULE VOLE A MOSTAGANEM, RETROUVE A RELIZANE : Les 04 voleurs placés sous les verrous    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    Le jeune arrête à BBA libéré    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    Pas de campagne pour Belkhadem et Saâdani    Les assurances de Temmar    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    Abdelmalek Sellal s'emploie à banaliser le 5e mandat    Les faux dilemmes de Benflis et Hanoune    Ernesto Valverde prolongé    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Gare routière est : Un policier assassiné dans un bus    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Le premier Salon national du miel se déroulera cette année    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Saisie de 1, 260 kg de kif traité    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Israël en plein doute sur son invincibilité militaire
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 11 - 2018

La crise politique qui a éclaté en Israël à l'annonce de l'acceptation par Benyamin Netanyahu de l'accord de cessez-le-feu avec le Hamas et les autres factions de la résistance palestinienne activant à partir de la bande de Ghaza a pour toile de fond la révélation qu'a été pour ce pays qu'il n'est pas aussi invulnérable que prétendu aux ripostes des Palestiniens à ses provocations. Celle qu'Israël a eu à subir lors des récents bombardements effectués par son aviation sur Ghaza a en effet démontré l'inanité de la capacité du fameux parapluie sécuritaire qu'est le « dôme de fer » à préserver le territoire israélien du déluge de missiles expédiés par la résistance palestinienne qui en l'occurrence a prouvé qu'elle dispose d'un arsenal de guerre qui lui permet de faire payer cher la récidive des agressions de l'armée sioniste.
Le doute ronge désormais en Israël quant à la suprématie militaire du pays qui l'autorisait à agresser sans grand risque les Palestiniens ou des pays voisins. Si la massive et imparable riposte des Palestiniens de Ghaza l'a conforté, ce doute s'est insinué au constat que sur les autres fronts où l'Etat sioniste se croyait en situation d'agir militairement sans grand risque pour son armée et sa population, la chose est devenue indéniablement périlleuse pour lui. Les politiques et les militaires israéliens ont beau continuer à bomber le torse et à clamer que l'Etat sioniste est encore capable de frapper qui il veut, où il le veut, la réalité pour eux est qu'ils sont obligés d'en rabattre en sachant qu'ils exposent désormais leur pays à des ripostes dont, «dôme de fer» ou pas, il n'est plus à l'abri.
C'est cette réalité qui fait que depuis quelque temps l'aviation israélienne ne s'aventure plus à intervenir en territoire syrien et à violer systématiquement l'espace aérien libanais. Ce qui a fait comprendre aux citoyens israéliens que les ennemis que les opérations de leur aviation sont censées avoir affaiblis militairement ont au contraire renforcé leurs capacités de dissuasion et de riposte. La crise politique que cela a fait éclater au sein de la coalition gouvernementale israélienne est révélatrice du désarroi qu'ont ses protagonistes à reconnaître qu'ils sont responsables de la situation de vulnérabilité dans laquelle Israël se retrouve. Leur seule posture consiste à se l'imputer mutuellement et à rivaliser dans la surenchère de promesse pour faire retrouver à l'Etat sioniste sa suprématie militaire sur ses ennemis.
Autant dire que quelle que soit la combinaison d'alliance que fera émerger en Israël la crise politique qui le secoue, cet Etat n'est pas prêt à en finir avec l'arrogante et belliqueuse stratégie de règlement des conflits qui l'opposent aux Palestiniens et à son environnement régional. Sauf qu'il n'ignore plus que cela aura pour lui un coût insupportable pour une finalité au succès aléatoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.