RECLAME PAR LA JUSTICE : Djemai cède sa place à la tête du FLN    DE TIARET, LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS RASSURE : ‘'La ligne ferroviaire, prochainement livrée''    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les employés d'Aigle Azur en Algérie sacrifiés ?    Années du service national et droit à la retraite    Et après ?    Transition toujours mouvementée au Soudan    Le logo officiel présenté aujourd'hui    L'Algérie deuxième, avec 3 or et 1 argent    Les garçons évitent le forfait, les filles toujours dans l'expectative    Slimani passeur décisif    Les partis se positionnent    Béjaïa : le front social en ébullition    Deux morts et deux blessés dans un accident de la route    Pénurie de manuels scolaires    MBC lance une chaîne TV dédiée aux pays du Maghreb    Un festival à Alger pour la promotion des traditions méditerranéennes    Le Sénégal invité d'honneur du 24e Sila    ACTUCULT    L'appel à participation ouvert jusqu'au 15 novembre    "L'oppression nous conduit droit vers une élection illégitime"    Hausse du déficit de la balance commerciale    Suppression de la règle 49/51 : Les Britanniques applaudissent et promettent un programme d'investissement    Une «alliance islamo-nationaliste» pour sauver le scrutin    L'activiste Samir Belarbi arrêté    «Les dernières inculpations des manifestants sont politiques»    Le pétrole en nette hausse    CHAN-2020 : Les 24 joueurs face au Maroc    Belle option pour les Rouge et Noir    Est-il sérieux de parler encore de mobilité ?    Un autre coup de massue pour les Hamraoua    Tébessa: La Protection civile sur le qui-vive    Elections présidentielles: L'Algérie dans une phase cruciale    Attaque contre l'Arabie saoudite: Le pétrole s'affole, les tensions diplomatiques montent    Médicaments: Pour une meilleure traçabilité des Psychotropes    MC Oran: Une défaite qui interpelle    Gestion de l'eau: Les aveux du ministre    Ils seront livrés en novembre prochain: Des instructions pour l'achèvement des 2.800 logements AADL dans les délais    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Bensalah nomme Abderrahmane Bouchahda nouveau DG de l'OAIC    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Pour les passionnés de fantastique    Plaidoyer pour la promulgation d'une loi permettant l'acquisition de tableaux    Stabilité et épanouissement de la nation    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Enquêtes dans les écoles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation: Les élus locaux en pleine campagne électorale
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 12 - 2018

Les élus locaux sont entièrement absorbés par la campagne électorale en prévision du renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation (Sénat), dont le scrutin se tiendra le 29 décembre prochain. Trois candidats, l'un représente les couleurs du parti FLN avec Ahmed Kharchi, le second représente celles du parti HMS avec Abdelghani Messaï et le troisième représente celles du parti RND avec Rabah Filali, sont officiellement en lice pour ce rendez-vous, qui tient en haleine la scène politique locale, même si les coulisses ne laissent presque rien voir de leur frénésie.
De nombreuses réunions sont organisées à travers les communes, par les staffs des candidats concernés par ces élections, pour tenter de mobiliser les rangs propres à chaque camp, et convaincre d'autres indécis, au sein des formations politiques qui n'ont pas engagé de candidats représentant leur propre parti, du choix qui leur ferait gagner une voix. On chuchote que certains mettent le paquet pour détourner ces voix indécises à leur avantage. Mais, il faut le dire, la ‘chkara' ne fait pas trop parler d'elle, comme à l'accoutumée, à la veille de ce rendez-vous. Tout l'enjeu de ces élections réside, en effet, dans ce point précis des voix indécises, car hors de cette incertitude les jeux sont presque faits. Et, ceux qui doivent donner leurs voix ne le feront, certainement pas pour les beaux yeux de tel ou tel candidat, mais en contrepartie de « faveurs » à leur accorder. Pas forcément en monnaie sonnante et trébuchante, car d'autres propositions alléchantes de postes de responsabilités au sein des Assemblées locales élues feraient l'affaire, à merveille si on sait que ces postes vont avec un salaire intéressant. Sur le papier, en matière numérique, le parti FLN peut passer sur ces élections comme un rouleau compresseur avec ses 124 élus locaux, un nombre de loin, de très loin, supérieur aux 75 élus locaux du parti RND (moins 2 exclus des rangs du parti par mesure disciplinaire) et aux 13 élus locaux du parti HMS. « Nous sommes très à l'aise pour ce prochain vote visant le renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation », nous dira M. Moudir Barka, qui assure l'intérim de la Mouhafadha ouest de Constantine, depuis la désignation de l'ex-Mouhafadh et ex-député Ahmed Kharchi en tant que candidat du parti FLN, pour le poste de sénateur. « Notre candidat dominera ces élections, il n'y a aucun doute là-dessus, mais cela n'empêche pas qu'il faut encore rallier d'autres élus locaux à notre cause », avouera notre interlocuteur. Rien n'est jamais gagné d'avance dans ce genre d'évènement, où les calculs ne sont jamais parfaits, pas avant le décompte final des voix le jour ‘J'.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.