Belmadi cherche les remplaçants de Chita et de Benzia.. Le milieu, un chantier ouvert    Volley-Championnat d'Afrique (dames).. Bonne entame du GS Pétroliers    Bouteflika veut imposer sa conférence nationale    MINISTERE DE LA DEFENSE : Ahmed Gaïd Salah en visite de travail à la 3e Région Militaire    PREMIERE SESSION DE L'APW : Le dossier des affaires sociales en débat    POUR DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS A L'ADE BOUHADJAR : Arrestation de trois fonctionnaires à El Tarf    NOUVEAU GOUVERNEMENT : Le CNES refuse de participer aux consultations    Une AG extraordinaire pour baliser le terrain à l'Hyproc    Un staff technique collégial pour terminer la saison    La Mekerra en quête de 18 points pour éviter le purgatoire    L'Union européenne trouve un accord provisoire sur une protection des lanceurs d'alerte    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Tebboune, le retour ?    Marches et rassemblements des blouses blanches mardi    Des taches brunes sur tout le visage : que faire ?    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    La crise actuelle en Algérie    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    El-Bayadh: Les trois derniers martyrs du 19 mars 1962    Formation du nouveau gouvernement    Les fidèles tués dans les mosquées de Christchurch étaient âgés de trois à 77 ans    Cinq conventions signées entre la BASTP et des PME    Ligue des champions (6e et dernière journée)    Le bleu de la mer à Cap-Djinet    Suivi permanent des projets publics    La cité des 58 logements, un quartier aux multiples problèmes    Le MC Oued Tlelat à trois points du rêve    Le football national doit faire dans l'optimisme    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Initiatrice du projet «Past Forward Architecture»    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in    Cela doit se concrétiser pour le bien de la Patrie    Casino : Le groupe livre des prévisions à trois ans fraîchement accueillies    Sahara occidental: Les accords UE-Maroc violent la jurisprudence de la CJUE    Acte 18 des "gilets jaunes": Violences et scènes d'émeutes, pillages et saccages à Paris    La France a-t-elle "perdu" l'Afrique de l'Est au profit de la Chine?    Tarik Chenafa, un miraculé algérien    Exhumation d'un charnier de Yézidis victimes de l'EI    Bourses L'Europe salue les nouvelles sur le front du commerce et du Brexit    Chine : Pékin ne laissera pas son économie dérailler, dit Li    Vent de fronde au FLN    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation: Les élus locaux en pleine campagne électorale
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 12 - 2018

Les élus locaux sont entièrement absorbés par la campagne électorale en prévision du renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation (Sénat), dont le scrutin se tiendra le 29 décembre prochain. Trois candidats, l'un représente les couleurs du parti FLN avec Ahmed Kharchi, le second représente celles du parti HMS avec Abdelghani Messaï et le troisième représente celles du parti RND avec Rabah Filali, sont officiellement en lice pour ce rendez-vous, qui tient en haleine la scène politique locale, même si les coulisses ne laissent presque rien voir de leur frénésie.
De nombreuses réunions sont organisées à travers les communes, par les staffs des candidats concernés par ces élections, pour tenter de mobiliser les rangs propres à chaque camp, et convaincre d'autres indécis, au sein des formations politiques qui n'ont pas engagé de candidats représentant leur propre parti, du choix qui leur ferait gagner une voix. On chuchote que certains mettent le paquet pour détourner ces voix indécises à leur avantage. Mais, il faut le dire, la ‘chkara' ne fait pas trop parler d'elle, comme à l'accoutumée, à la veille de ce rendez-vous. Tout l'enjeu de ces élections réside, en effet, dans ce point précis des voix indécises, car hors de cette incertitude les jeux sont presque faits. Et, ceux qui doivent donner leurs voix ne le feront, certainement pas pour les beaux yeux de tel ou tel candidat, mais en contrepartie de « faveurs » à leur accorder. Pas forcément en monnaie sonnante et trébuchante, car d'autres propositions alléchantes de postes de responsabilités au sein des Assemblées locales élues feraient l'affaire, à merveille si on sait que ces postes vont avec un salaire intéressant. Sur le papier, en matière numérique, le parti FLN peut passer sur ces élections comme un rouleau compresseur avec ses 124 élus locaux, un nombre de loin, de très loin, supérieur aux 75 élus locaux du parti RND (moins 2 exclus des rangs du parti par mesure disciplinaire) et aux 13 élus locaux du parti HMS. « Nous sommes très à l'aise pour ce prochain vote visant le renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation », nous dira M. Moudir Barka, qui assure l'intérim de la Mouhafadha ouest de Constantine, depuis la désignation de l'ex-Mouhafadh et ex-député Ahmed Kharchi en tant que candidat du parti FLN, pour le poste de sénateur. « Notre candidat dominera ces élections, il n'y a aucun doute là-dessus, mais cela n'empêche pas qu'il faut encore rallier d'autres élus locaux à notre cause », avouera notre interlocuteur. Rien n'est jamais gagné d'avance dans ce genre d'évènement, où les calculs ne sont jamais parfaits, pas avant le décompte final des voix le jour ‘J'.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.