Enquête au FLN    «Les problèmes sécuritaires n'ont pas empêché l'avancement»    Les ambitions du ministère de l'Agriculture    L'électrique à portée de tous    La mobilité de demain    Baghdad Bounedjah sacré    Tahrat forfait face à la Gambie    Enfin la répartition des tâches !    Le monoxyde de carbone enregistre sa première victime de l'année    Plus de 2 000 enseignants au concours de promotion au grade de professeur principal et formateur    Les localités touchées par la fièvre aphteuse demandent des quotas de vaccins en urgence    La perte, la peur et le mystère des yeux bandés    ACTUCULT    Les écrivains et les écrevisses    Tunisie, Une démocratisation au-dessus de tout soupçon ?    L'Algérie au coeur d'un ouvrage de référence paru à Washington    Hydrocarbures: l'Algérie possède des capacités importantes de production    Zaalane appelle à accorder “la priorité absolue” à l'entretien des routes    Brexit: Que va-t-il se passer après le rejet de l'accord par le parlement britannique?    Le pays est surendetté et en état de faillite : La contestation sociale gagne le Zimbabwe    La CPI lave de tout soupçon l'ex-président ivoirien : Laurent Gbagbo acquitté    Le retour de Boudiaf    Nouvel an amazigh 2969 : La tradition perpétuée en Kabylie    Football - Mercato d'hiver: Une transhumance aux résultats incertains    FAF: Ould Zmirli démissionne pour se consacrer à la politique    Selon des syndicats de l'Education: La grève du 21 janvier inévitable    Grippe saisonnière: Le ministère de la Santé rappelle la nécessité de se faire vacciner    Ballon carré    Importation de blé: Moscou évincera-t-il Paris du marché algérien ?    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    En visite à Alger : Bedoui appelle à la création de délégations au niveau des nouvelles circonscriptions administratives    Un crime odieux pour 200 euros !    Des responsables limogés    Le nœud syrien sera-t-il dénoué sans les USA?    Algérie -Afrique du Sud : Signature d'une feuille de route pour renforcer la coopération économique et commerciale    Ligue des champions (2e J/ Gr.D) Al-Ahly du Caire : Forfait de cinq joueurs égyptiens face à la JS Saoura    Le président du Parlement libéré après avoir été brièvement détenu    Priorité de tous : le bien-être du peuple    10èmes Journées internationales du Marketing Touristique : La "destination Algérie"… le défi de 2019    6 productions en compétition    Un aboutissement de la revendication identitaire    MASCARA : Découverte de 15 bombes artisanales à Maoussa    TIERS PRESIDENTIEL : Report de l'installation des nouveaux sénateurs    FFS : vers le rejet de la présidentielle    Makri candidat ?    Anniversaire ... en prison    L'énigme Hamrouche    CAN-2019 : Le tirage au sort de la phase finale début avril    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 13 - 12 - 2018

Les services du Premier ministre ont formellement démenti, hier, l'information donnée par « certains médias » qui ont indiqué « que la présidence de la République aurait demandé au Premier ministre de ne pas présenter la déclaration de politique générale du gouvernement devant le Parlement ».
Le communiqué du Premier ministère explique que le retard pris dans la présentation de cette déclaration « est dû à un agenda politique et diplomatique très chargé », précisant à titre d'exemple qu' Ahmed Ouyahia « recevra du 16 au 18 de ce mois son homologue de la République de Corée ». Une précision qui répond aux informations publiées sur la date prévue, le 16 décembre donc, de la déclaration de politique générale.
Ce démenti est une réponse à la Une d'El Khabar qui affirmait que « la présidence ‘empêche' Ouyahia de présenter la déclaration de politique générale». Citant des « sources fiables », sans les citer, le quotidien arabophone expliquait que des instructions provenant de la présidence de la République ont été adressées au Premier ministre lui demandant de ne pas présenter la déclaration de politique générale prévue pour le 16 décembre. Pour le journal, cette annulation pourrait s'expliquer par deux scénarios : soit le départ imminent de Ouyahia du gouvernement qui se précise, soit que la prochaine étape a imposé cette option à la lumière de vives discussions sur le report de la présidentielle.
La même source ajoute que la déclaration de politique générale avait été soumise à l'Assemblée populaire nationale, le 15 novembre dernier, et son président, Bouchareb, n'en a reçu qu'un exemplaire, travaillant dessus pour être prêt un mois plus tard.
Pour rappel, la déclaration de politique générale du gouvernement devait permettre à Ouyahia de défendre son bilan depuis sa prise de fonction en remplacement de Tebboune, en août 2017. Constitutionnellement, l'article 98 indique que le gouvernement doit soumettre à l'Assemblée populaire nationale une déclaration de politique générale, chaque année, suivie par un débat sur le travail du gouvernement. Toujours selon l'article constitutionnel, «cette discussion peut donner lieu à une motion de censure déposée par l'Assemblée populaire nationale conformément aux dispositions des articles 153, 154 et 155, et le Premier ministre peut demander à l'Assemblée populaire nationale un vote de confiance ». Si le Parlement refuse ce vote, le président de la République peut, avant d'accepter la démission du gouvernement, recourir aux dispositions de l'article 147, et le gouvernement peut alors soumettre au Sénat une déclaration de politique générale. Pour beaucoup d'observateurs, Ouyahia serait victime de son ambition, prêtée ou avérée, à la succession de Bouteflika.
La dernière sortie médiatique de l'ancien président de l'APN, Ziari, aurait fait plus de mal qu'autre chose au Premier ministre perçu comme l'unique candidat « sérieux » pour briguer la présidence dans le cas où Bouteflika ne se présenterait pas pour un cinquième mandat. D'autres lectures font le lien avec le dossier Bouhadja « chassé» du perchoir de la Chambre basse. Pour le moment, le communiqué des services du Premier ministre est le seul document officiel qui a été publié sur une affaire à suivre évidemment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.