Golan occupé.. Les habitants du Golan dénoncent Washington    Eliminatoires CAN 2019 U23 (match aller).. Guinée Equatoriale 0 Algérie 0    ligue 1.. Lamine Kebir : «L'USMA a toujours son destin entre les mains»    Journée internationale des forêts.. Près d'un million d'arbres ont été plantés en Algérie    Festival «lire en fête» à Khenchela.. Grande affluence    Tébessa.. Deux bombes artisanales détruites    En amical hier à Paris.. La JSK s'incline face au Red Star (1-0)    JOURNEE NATIONALE DE L'AVOCAT : Nouvelle marche pour le respect de la volonté populaire    TRANSFORMATEURS ELECTRIQUES DEFECTUEUX : Un danger pour les citoyens de Tiaret    PROTECTION DES VEGETAUX : Nouvelle alerte au mildiou à Ain Nouissy et Hassi Mamèche    Les différentes logiques du pouvoir de 1963/2019    MASCARA : Saisie de comprimés de psychotropes à Baba Ali    MOUVEMENT POPULAIRE : Bouabdellah Ghlamallah insiste sur l'unité nationale    La nuit a toujours peur du soleil    MINISTERE DE LA CULTURE : Abdelkader Bendamèche nommé directeur de l'AARC    Trucs et astuces    Un seul mot d'ordre : «Système dégage»    Pas de communication    Benzia et Slimani s'entraînent hors du groupe    Les 4 samedis    Rencontre avec une «bleue» des marches    «Libérez la télévision»    Intempéries: Des inondations et des routes coupées    CHU d'Oran: Lancement des travaux de rénovation du réseau AEP    Conflit OM-JSK: La FAF appelle les deux présidents à la sagesse    Chlef: Le commerce informel fait toujours parler de lui    Aéroport Ahmed Benbella: Saisie de 108 cartouches de cigarettes    Alors que les manifestants contestent toute ingérence étrangère: Paris émerveillée, Moscou prudente    Mohamed Mebtoul à Médiapart: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»    Blida: Collision entre un bus et deux camions, 1 mort et 11 blessés    La Ligue arabe dénonce la saisie des recettes d'impôts par l'occupant israélien    La solution de classe mondiale pérenne et performante pour l'efficacité énergétique des bâtiments AIRIUM    Prenez votre envol avec la technologie intelligente de LG    La FNAI alerte contre des transactions immobilières douteuses    Tizi Ouzou au rendez-vous    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    La Guinée Bissau croit en la qualification    L'Algérie décroche 37 médailles dont 9 en or    Contrat de partenariat entre la Fédération algérienne et BP jusqu'en 2020    Meeting du Front El Moustkbal à Aïn Temouchent    Une autre étape du processus du règlement du conflit    Une production d'oeuvres sur fond de contestations    Une "conférence nationale" en avril pour dresser une "feuille de route"    Les explications de l'ambassade US    Des familles évacuées et plusieurs routes coupées    "C'est l'Algérie qui décide de son avenir"    L'Algérie est devenue un "exemple à suivre"    Création prochaine de la 1re école de musique militaire en Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Education: L'intersyndicale envisage de nouvelles actions de revendications
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 02 - 2019

  L'intersyndicale a annoncé jeudi dans un communiqué qu'elle envisage prochainement de nouvelles actions de revendications pour «arracher ses droits», après qu'elle a rejeté les projets de PV transmis individuellement par le ministère aux syndicats.
«Les syndicats autonomes du secteur de l'éducation nationale ont reçu des projets de PV des rencontres tenues avec les responsables du ministère après l'annonce de la grève du 21 janvier dernier», indique ce communiqué, qui précise qu'après que «chaque syndicat a lu le PV qui le concerne, il s'est avéré que les projets de PV sont tout à fait le contraire des discussions qui se sont déroulées durant ces rencontres menées avec les représentants du ministère, et cela dans l'ensemble des dossiers qui avaient été discutés». «Dès lors, les syndicats rejettent le contenu de ces projets de PV et ont informé le ministère de leurs commentaires», explique l'intersyndicale, composée de l'Unpef, du Snapest, du Snte, du Cela et du Satef, dans son communiqué. Le Cnapest n'a pas reçu de PV, car il n'a pas participé à ce round de dialogue tenu mi-janvier dernier par le ministère avec les syndicats, y compris ceux qui n'avaient pas appelé à la grève du 21 janvier dernier. En outre, «les syndicats maintiennent leurs revendications antérieures et renouvellent leur invitation au ministère pour adopter un vrai dialogue menant vers la résolution des dossiers encore pendants, selon un calendrier précis et clair», et «appellent les travailleurs du secteur à ne pas cautionner les campagnes d'intimidation et de division au sein des personnels du secteur, et à serrer les rangs pour la réussite des prochaines actions de revendications pour arracher leurs droits».
Les syndicats membres de l'Intersyndicale ont également refusé de signer ces PV, qui comportent «des modifications», selon le porte-parole de l'Union nationale des personnels de l'éducation et de la formation (Unpef), Abdelouahad Zegar. «En décortiquant le PV qui nous a été adressé, on avait l'impression que ceux qui l'ont rédigé n'ont pas assisté aux réunions», indique-t-il dans des déclarations de presse.
Il donne l'exemple du statut particulier, qui «devait être pris en charge dans les plus brefs délais, mais dans le PV, il est mentionné que ce problème sera soulevé au ministère des Finances durant le premier semestre de l'année en cours. Ce PV est loin de refléter l'authenticité de ce qui était convenu», relève encore le porte-parole de l'Unpef. Même son de cloche du côté du Satef, où on estime qu»'il faudrait que le texte signé reflète ce qui a été réellement dit», car «il est judicieux que les PV rédigés soient conformes et fidèles à ce qui a été abordé lors des réunions».
La ministre de l'Education nationale Nouria Benghabrit avait indiqué que »le projet de PV des rencontres bilatérales avec les syndicats relevant du secteur de l'Education, a été communiqué à l'ensemble des syndicats», notamment ceux ayant appelé à la grève du 21 janvier ou ceux souhaitant soulever une série de préoccupations au ministère. Elle a expliqué que le ministère travaille sur la base d'un protocole de dialogue avec le partenaire social. Pour des membres de l'intersyndicale, cependant, le discours de la ministre n'est pas clair, et ne porte sur aucune proposition concrète quant aux revendications actuellement sur la table. La ministre a expliqué, quelques jours après la clôture de ces rencontres bilatérales et l'envoi des projets de PV aux syndicats, qui y ont participé, que «nous ne sommes plus dans la problématique des années 2014 - 2015, où les syndicats obligeaient le ministère à appliquer leurs revendications». Estimant qu»'un responsable n'a pas intérêt à ne pas résoudre les problèmes de ses travailleurs», la ministre a précisé qu»'il y a de grands désaccords entre les syndicats, alors que le dossier sur lequel ils insistent le plus est celui des œuvres sociales». Sur les autres points, notamment celui du statut particulier, Mme Benghabrit a indiqué que «nous leur avons dit qu'il y a une commission du ministère qui travaille avec la fonction publique». Elle reconnaît cependant que «nous avons mis en place une commission du statut particulier, qui nous a pris du temps». La ministre a ajouté que dans le cadre du dialogue avec les syndicats, «nous avons adopté la stratégie de discuter dans le calme plusieurs dossiers, dont le statut particulier de 2012'', avant de préciser que «nous sommes à la fin de ce débat, mais les syndicats ne sont pas tous d'accord, car il y a des désaccords entre eux». Sur le dossier des œuvres sociales, elle a souligné qu»'il n'y a pas un consensus autour de ce dossier, et s'il a tardé, ce n'est pas de la responsabilité de l'administration. Aujourd'hui, on doit reposer le problème et voir les points sur lesquels on est d'accord et ceux sur lesquels on ne l'est pas. Mais, ce qui est important, est qu'il doit y avoir de la franchise», a-t-elle ajouté, avant d'appeler les syndicats à ne pas «s'opposer aux points sur lesquels on s'est déjà mis d'accord».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.