Des cours sur la télévision publique à partir du 5 avril    Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie    Real Madrid: son avenir, Modric a tranché    Kheddad a joué un rôle fondamental dans la bataille juridique du Polisario    Décès de Kheddad: un combattant infatigable pour les droits du peuple sahraoui    Biologie médicale: nécessité de création d'un réseau national de laboratoires accrédités    Benbouzid réitère "la gratitude" de l'Algérie à la Chine pour son aide face au Covid-19    Oran: fin de confinement au complexe des "Adalouses"    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Coronavirus : facilitations exceptionnelles à l'importation des matières premières nécessaires    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Vers une plus forte chute de la demande    Abdelhafid Benchebla. Boxeur algérien (91 kg) : «Mon rêve : décrocher une médaille aux JO et passer en professionnel»    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    "La reprise du Calcio ? Il est trop tôt pour prédire quoi que ce soit"    CSC : Les blessés se remettent sur pied    JS Kabylie : Solidarité avec le personnel médical    Les stations d'essence prises d'assaut à Alger    Vers un nouvel ordre mondial    Appel à la libération des détenus d'opinion    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    Tlemcen: «Il n'y aura pas de pénurie de fruits et légumes»    Les f et les e 5, la theorie du 100e singe    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    El Kala: Un mandataire de poissons se fait subtiliser 32 millions de cts    Tébessa: Les panneaux publicitaires dans l'anarchie    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Prolongation de la suspension des vols jusqu'à nouvel ordre    L'ambassade de Chine en Algérie réagit    "Il y a quelques malades qui, symptomatiquement, sont bien"    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon Guitouni: Une baisse de la production de pétrole n'est pas à écarter
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 13 - 02 - 2019

Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, s'est montré rassurant, hier, en affirmant que le prix du baril de pétrole est stable actuellement. Les cours de l'or noir se situent entre 60 et 64 dollars depuis le début de cette année, a-t-il précisé, lors d'une conférence de presse tenue, en marge de la réunion extraordinaire de la Commission africaine de l'énergie nucléaire (AFICONE), au niveau du siège du Commissariat à l'énergie atomique (COMENA) à Alger.
Le ministre fera remarquer que de nombreux facteurs, notamment géopolitiques, peuvent contribuer à la détérioration des prix du pétrole comme les situations prévalant au Venezuela, en Libye et en Iran. Il rappellera tout de même que «depuis notre dernière décision de décembre 2018, les prix se stabilisent», précisant que «l'Opep est souveraine et pourrait décider d'une nouvelle coupe dans sa production». Mais il revient pour dire que «rien n'est tranché pour l'instant, une telle décision est tributaire des résultats de l'analyse du comportement du marché pétrolier au premier trimestre 2019, notamment par rapport au développement des industries qui connaissent actuellement un certain ralentissement». Selon Guitouni, la décision de baisser la production des pays de l'Opep sera tranchée lors de la prochaine réunion de l'organisation, prévue en avril prochain à Vienne, afin de soutenir les prix. Le ministre de l'Energie a, toutefois, écarté toute divergence entre les pays de l'Opep et les pays non Opep, précisant textuellement : « L'Opep va très bien, la coopération entre les pays de l'Opep et ceux non Opep va très bien. Il y a une cohésion totale, il y a convergence de points de vue notamment par rapport à la stabilité du marché». Sur la question du nucléaire, le ministre a affirmé, à l'ouverture des travaux de la réunion d'AFICONE, que l'Algérie a subi et continue de subir les affres et les conséquences catastrophiques sur sa population et sur l'environnement des essais nucléaires menés sur son territoire. Il poursuit que l'Algérie demeure convaincue que «l'élimination totale des armes nucléaires est l'unique garantie pour faire face aux dangers de ces armes de destruction massive». Le ministre a précisé, en outre, que l'Algérie a été parmi les Etats africains qui ont signé en avril 1996 et ratifié en février 1998 le Traité de Pelindaba (traité instituant une zone exempte d'armes nucléaires en Afrique). En soulignant que depuis, notre pays n'a cessé de déployer des efforts en vue de son entrée en vigueur en 2009, de la mise en place de l'AFICONE, ainsi que la mise en œuvre effective des programmes d'activité adoptés par les quatre conférences des Etats Parties. M. Guitouni a émis le souhait de voir l'ensemble des pays africains ratifier les trois protocoles du traité pour que l'autorité de cet instrument soit renforcée et son application effective dans toute sa dimension. En appelant, parallèlement, les partenaires de l'Algérie à s'engager aux côtés de l'Afrique et d'appuyer les efforts de l'AFICONE, dans le cadre de son plan stratégique, en vue de conforter la dynamique qu'elle a enclenchée dans le domaine du désarmement nucléaire et du développement technologique de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques. Il a affirmé, par ailleurs, que l'Algérie s'est engagée dans le développement des applications pacifiques de l'énergie nucléaire. Notamment, dans les domaines de la santé, de l'agriculture, des ressources en eau, de la planification énergétique et autres.
En précisant que l'Algérie ambitionne de produire de l'électricité à partir du nucléaire pacifique. Rappelons-le, le projet de loi relative aux activités nucléaires, qui sera présenté devant l'Assemblée populaire nationale (APN) la semaine prochaine, a pour objet de définir le cadre législatif et réglementaire des activités liées à la recherche, la production et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire dans le respect des obligations internationales auxquelles a souscrit l'Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.