CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Vitoria-Gasteiz hôte de la 44ème Eucoco, plusieurs délégations au rendez-vous    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Les étudiants des hydrocarbures réclament des emplois    Il y a tromperie sur la marchandise    Gaïd Salah appelle à une véritable mobilisation nationale    Bengrina s'en prend à l'opposition    La Palestine refuse toute médiation américaine    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Mihoubi: la campagne électorale est "largement suivie"    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Colonies israéliennes en Palestine: réunion lundi à la Ligue arabe    Se disputer avec soi-même    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Football - Ligue 2: L'OMA piégé à domicile, l'ASMO dompte le leader    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Sûreté de wilaya dresse son bilan: Près de 7.000 affaires résolues en 2018
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 02 - 2019

  Le professionnalisme de la police algérienne et les efforts consentis par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour hisser ce corps sécuritaire au rang du progrès ont été mis en exergue par le chef de la sûreté de la wilaya d'Oran, le divisionnaire Boumesbah Abdelmalek lors d'une conférence de presse, organisée jeudi, sur le bilan de l'activité de la sûreté d'Oran durant l'année 2018 à l'unité de maintien de l'ordre de Dar El Beïda.
« Le citoyen est un partenaire indispensable de l'équation sécuritaire » a noté le responsable, rappelant ainsi les différentes infrastructures réalisées et l'important travail de proximité mené, lesquels ont permis d'augmenter considérablement le taux de couverture sécuritaire et répondre ainsi aux attentes de la population.
La sûreté d'Oran a tracé un important plan sécuritaire basé sur une étude minutieuse des données de la police judiciaire avec une analyse de la situation criminelle en plus d'un meilleur déploiement des unités et des effectifs de la police sur le terrain, a souligné le premier responsable du service de la police judiciaire, le commissaire principal Bouhafs. Celui-ci met en relief les opérations d'intervention menées quotidiennement à travers les différents quartiers et précisément dans les points noirs. Dans ce registre, on saura que 7.570 opérations de police ont été effectuées lesquelles ont permis d'interpeller 34.164 individus dont 2.574 ont été présentés au tribunal pour port d'armes prohibées, détention et commercialisation de stupéfiants et individus recherchés.
Par ailleurs, le service de la police judiciaire fait ressortir 8.376 affaires enregistrées en 2018 dont 6.843 ont été résolues et traitées, soit un taux de résolution de 81,70% comparativement à 2017 où le taux de résolution était de 81, 38%.
Cette augmentation dans le nombre d'affaires s'explique, selon le chef de la sûreté, par l'ouverture des deux nouvelles sûretés réalisées à Sidi El Bachir et El Hassi. Le responsable indique également que 4.241 affaires d'atteintes aux biens et aux personnes ont été enregistrées en 2018 dont 2.989 affaires ont été traitées, soit un taux de résolution de 70, 47%. Pas moins de 3.710 nationaux et 23 étrangers ont été arrêtés dont 1.251 ont été écroués. Pour ce qui est des affaires de détention et de commercialisation des stupéfiants, l'on apprend que le nombre d'affaires a diminué avec 1.028 affaires enregistrées et traitées et 1.295 individus ont été arrêtés dont 647 ont été écroués.
Les policiers ont saisi près de trois quintaux de kif, 461,261 grammes de cocaïne et 39.386 comprimés psychotropes. Le bilan fait état également de 17 affaires d'homicide volontaire traitées.
Par ailleurs, 160 affaires de cybercriminalité ont été enregistrées dont 98 ont été solutionnées. Il s'agit d'affaires liées à l'escroquerie sur les réseaux sociaux, menaces, diffamation et atteinte à la vie privée, entre autres. D'autre part, le responsable du service de la voie publique, le commissaire principal Benaouda, a indiqué que 307 accidents de la route ont été enregistrés en 2018 contre 338 en 2017. Ceux-ci ont fait 343 blessés et 37 morts en 2018 contre 355 blessés et 47 morts en 2017. Cette baisse s'explique par l'important travail de sensibilisation menée par les équipes de la voie publique afin de lutter contre la criminalité de la route.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.