Commerce: Rezig préside une réunion avec les cadres centraux    Boumerdes : remise de clés aux bénéficiaires de 4.450 logements    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    COVID-19 : le wali d'Alger exclut la possibilité d'imposer un confinement partiel aux communes de la wilaya    470 nouveaux cas confirmés et 8 décès en Algérie    La PCH instruite de distribuer les moyens de protection au personnel médical le plus tôt possible    10 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE UN COUPLE : Vaste escroquerie immobilière à Oran    ALGERIENNE DES EAUX (ADE) : Réception de 06 projets en juillet à Mostaganem    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION A MOSTAGANEM : 08 morts et 590 blessés au 1er semestre    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres consacrée au Plan national de relance socioéconomique    Le chanteur Belkhir Mohand-Akli s'éteint à 69 ans    Marchandises-prix: baisse de 14,3 % à l'exportation, hausse de 1,3 % à l'importation au 1er trimestre 2020    "Nous devons la vérité aux Algériens"    Le RCD dénonce la "reconduction de schémas sortis des laboratoires de la police politique"    Les 4 samedis    Goudjil et Chenine s'impliquent lourdement    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    La BAD octroie une aide d'urgence pour la Libye    Forte convergence sur le dossier libyen entre Alger et Rome    La reprise à nouveau renvoyée    Khacef veut continuer à Bordeaux    34 personnes qui fêtaient un anniversaire, arrêtées    Les athlètes «qualifiés et qualifiables» autorisés à reprendre les entraînements    Mohamed Yahiaoui installé à la tête de la commission    Le blues des colonies et l'implacable holocauste des origines    Les journalistes seront expulsés des chambres de Sidi Fredj    La France risque de perdre le marché algérien    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Vers un mouvement de désobéissance civile au Mali    Le P-DG et 3 responsables de l'EPMC sous mandat de dépôt    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    "Nous avons 25 milliards en instance d'encaissement"    Boussouf prêté à Courtrai puis à Eindhoven    L'exemple français    Khaled rêve d'un Maghreb uni    Numidia TV dans la tourmente    L'ONEC dénonce les déclarations de Marine Le Pen contre l'Algérie    Suite à une panne dans le réseau: Des coupures du courant électrique dans plusieurs quartiers à Sidi Chami    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Entre la liberté de réfléchir et l'interdiction de penser    Institut Cervantès d'Oran: Le cycle « Hispanistadesdecasa » à partir de demain    Les précisions de Ferhat Ait Ali    Les Algériens non concernés    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen: «Plaidoyer» pour les personnes handicapées
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 06 - 2019

  Le siège de l'association «Dar El-Ihssane» de Tlemcen a abrité, les 21 et 22 du mois courant, deux journées de formation sur les méthodologies à suivre par les personnes handicapées afin d'exposer efficacement leurs besoins ou leurs préoccupations aux responsables d'administrations, aux leaders politiques et aux autorités locales concernées. Intitulé « le plaidoyer », cet atelier animé par le directeur d'établissement médico-social, M. Noredine Abdesselam, formateur de l'Institut méditerranéen de formation (IMF) de Marseille, a regroupé des présidents et représentants des associations et organisations représentatives des personnes handicapées de la wilaya de Tlemcen, à savoir, l'union des handicapés moteurs, l'union des déficients mentaux, des associations El Amel et Nour El Ayne pour aveugles et le challenge club des étudiants universitaires handicapés, qui bénéficient de l'appui du projet « Nahda 13 Tlemcen handicap », financé par l'ambassade de France en Algérie. Selon les explications fournies sur place par M. Nordine Abdesselam, le plaidoyer est un ensemble de techniques et de méthodes d'actions, basé sur un dialogue continu avec une gamme variée de décideurs. Il vise à apporter des changements positifs et durables à une situation qu'on estime problématique. « Le plaidoyer peut se faire de manière directe en allant discuter directement avec les leaders politiques, pour essayer de convaincre du bien-fondé des propositions des personnes handicapées, ou indirecte en attirant l'attention d'une communauté sur un problème pour amener ces mêmes décideurs à envisager une solution.
Pour être efficace, il est crucial de définir des objectifs de plaidoyer », a indiqué l'intervenant qui a précisé qu'il est nécessaire de définir un objectif global et un besoin bien défini. « Les associations de Tlemcen se sont réunies pour promouvoir l'amélioration des conditions de vie des personnes en situation de handicap qui se déclinent en plusieurs besoins comme l'accès aux droits et la reconnaissance du statut de la personne handicapée, l'éducation et la scolarité, l'accès à la formation professionnelle et l'emploi, l'accessibilité, la clarté des financements et des reversions de 1% par les établissements publics et privés, les applications de la Loi de 2002 non effective jusqu'à présent, repérer les responsables politiques spécialement dédiés aux personnes handicapées notamment ceux du ministère de la Solidarité, former des intervenants auprès du public en développant des modules de formation spécifiques en Algérie et des stages pratiques, impliquer les parents dans les processus de formation et former des encadreurs pour la formation continue», a ajouté M. Nordine Abdesselam.
Les personnes handicapées qui doivent jouer un rôle central pour s'assurer que leurs droits se traduisent en mesures concrètes qui améliorent réellement leur qualité de vie, doivent aussi connaître tous les obstacles qui se posent à elles, notamment en ce qui concerne la multitude d'intervenants (administration), le manque de coordination entre les différentes institutions (qui ont un pouvoir décisionnaire) et les finances disponibles aujourd'hui qui demeurent insuffisantes.
Selon l'orateur, les personnes handicapées doivent disposer pour cela de tous les moyens nécessaires en faisant un état des lieux sur les différentes situations vécues (accessibilité), en faisant appel aux responsables d'administrations locales (scolarité, transports, urbanisme, etc.) et le grand public, en demandant des ressources financières à la hauteur de l'objectif et en rappelant à l'ordre des administrations ou des responsables qui ne répondent pas aux exigences de la Loi et aux règlements en vigueur.
En conclusion, M. Noredine Abdesselam a souligné que des solutions existent. Elles consistent en la redéfinition de la cartographie de l'offre médico-sociale de la wilaya de Tlemcen, la proposition à la DAS de travailler ensemble sur l'existant (structures médico-sociales au regard des différentes formes de handicap repérées), la modification du rapport de force entre les associations du réseau et les autorités, la modification du statut des associations en tant que service d'utilité publique pour rendre service aux personnes en situation de handicap, la sollicitation des familles à soutenir l'effort du plaidoyer (renforcer leur position et le pouvoir dont ils disposent en s'unissant) et le renforcement des liens partenariaux entre familles et associations (structures accueillantes) pour une meilleure prise en charge et la valorisation des droits des personnes handicapées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.