OM – Villas-Boas: «Brahimi était dans nos plans, mais…»    Les marches dénonçant l'ingérence étrangère,"une preuve irréfutable" de la conscience du peuple algérien    OIT: "faire du travail décent une réalité pour la jeunesse africaine"    Mobilisation exceptionnelle à Alger    MDN: large campagne sanitaire pour les habitants de zones enclavées à Ouargla    Mazouz a donné 39 milliards à Bouteflika    MASCARA : Création d'une zone industrielle à Mohammadia    ANSEJ MOSTAGANEM : 352 projets validés en 9 mois    PROGRAMME DE LOGEMENTS LPA : Les souscripteurs d'Alger convoqués fin décembre    CAMPAGNE ELECTORALE : La campagne de Benflis visée par un plan d'infiltration    A TAMANRASSET : Tebboune s'engage à faire de la wilaya un pôle touristique    TISSEMSILT : Saisie de 80 kg de viandes blanches impropres à la consommation    BECHAR : Arrestation de 4 braconniers à Beni Ounif    SURETE DE WILAYA DE TIARET : 307 permis de conduire retirés en novembre    Cancer de la prostate : des spécialistes plaident pour "un dépistage de masse précoce"    Harbi s'attaque à l'Armée    Sonatrach "qualifiée" pour évaluer les actifs d'Anadarko en Algérie    Loukal rappelle en Egypte l'engagement de l'Algérie pour l'autonomie financière de l'UA    Gaïd Salah : l'Algérie mérite de la part de ses enfants qu'ils demeurent la "forteresse impénétrable"     Championnats arabes de Cyclisme sur route: deux autres médailles pour l'Algérie en clôture de la compétition    Ligue 2: La 14e journée reportée au vendredi 14 décembre    Chelsea: le club peut recruter cet hiver !    Le projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays adopté, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Lutte antiterroriste: Une bombe artisanale détruite à Tlemcen    Jeux Paralympiques Tokyo-2020: l'Algérie candidate à l'organisation de deux tournois qualificatifs    La pièce de théâtre "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités", un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    JM Oran-2021 : la "nouvelle dynamique" des préparatifs de la 19e édition saluée    LOPIS: vulgarisation du contenu du guide scientifique au niveau des établissements éducatifs    Prix Assia-Djebar 2019: les noms des lauréats dévoilés    Les services de la Sûreté déjoue un plan de sabotage fomenté par le MAK    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    54 appareils distribués aux handicapés    Projecteurs braqués sur Vienne    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    ACTUCULT    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le drapeau
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 06 - 2019

Ils ont levé un drapeau qui n'est pas celui de l'occupant ni des ennemis intimes encore moins d'un pays terroriste qui exerce l'apartheid. Ils n'ont fait que brandir leurs couleurs, celles des origines et de l'histoire, de la langue maternelle et des ancêtres communs. Ils ont bravé l'interdiction ordonnée par l'autorité réelle comme l'ont fait, ce jour-là, des centaines de milliers de bras dans toute l'Algérie. Et ils ont fini en prison, accusés d'avoir tenté de saborder l'unité nationale alors que d'autres voix aboient matin et soir appelant à lyncher tous ceux qui ne parlent pas leur langue, qui n'ont de maîtres que leur propre ombre et qui ne se reconnaissent pas dans cette Algérie qui n'est ni civile ni démocratique.
Les 17 manifestants qui ont été écroués représentent cette autre Algérie que les anciens valets ont peur de voir. Ils sont la quintessence de cette jeunesse qui ne se retrouve plus dans ce discours désuet sur le nationalisme des mandats et des indus avantages accordés sur le dos du peuple. Ils sont la voix portée haut et fort de cette rue qui est sortie le 22 février pour dénoncer un régime qui s'accroche encore au pouvoir. Ils ont chanté le pays où ils rêvent de vivre et hué ces fantômes du passé qui déversent leur venin, cachés derrière un écran. Notre propos n'est ni d'évoquer une de ces pauvres caricatures en particulier mais il se trouve malheureusement que la surenchère appelle parfois à des réactions virulentes voire violentes. Et il est temps que la justice s'autosaisisse pour empêcher ces créatures allaitées au biberon de la haine de l'autre de sévir davantage avant que les choses dérapent. Appeler ouvertement à l'apartheid comme l'a fait une certaine Naïma Salhi pour ne pas la citer est d'une gravité sans pareille mesure et ouvre la porte à tous les dépassements inimaginables. Ces propos discriminatoires et racistes convoquent l'urgence d'une réaction salutaire des pouvoirs publics et n'était-ce le sens de la responsabilité et l'unité du peuple, on pourrait facilement verser dans le scénario catastrophe. Un scénario déjà vu quand l'Algérie était divisée entre islamistes et républicains et maintenant on cherche à allumer les feux de la sédition en instrumentalisant la question identitaire. Insulter cette créature, l'invectiver, la traiter de tous les qualificatifs n'est pas en soi une réponse intelligente à apporter au débat même si la tentation est grande, et les Algériens sont en droit d'attendre de cette justice, qu'on promet au-dessus de tous les justiciables quels qu'ils soient, qu'elle fasse son job.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.