"Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Le P/APC de Mekla suspendu par le RCD    Marche pour la libération des détenus d'opinion    Les proches de Hamrouche ne chôment pas    128 milliards de centimes de créances à recouvrer    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    L'étrange décision du ministère de l'Enseignement supérieur    2 000 logements seront réceptionnés à Jijel d'ici décembre    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    Chérif El-Ouazzani prend deux matches    Al-Badri nouveau sélectionneur    Le labyrinthe    À tout jamais…    L'Algérie 4e en Afrique et 38e au niveau mondial    Les systèmes d'irrigation au cœur de la visite ministérielle    Il sauve 2 vies et perd la sienne    Perturbation en alimentation en eau potable    Plusieurs carences relevées à Ras El-Ma    Ouverture demain    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    Réfléchir sur le temps long pour comprendre les enjeux du présent    Une rencontre amicale face à l'Albiceleste pour très bientôt ?    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    Quel Président pour les Algériens ?    En bref…    47 harraga secourus au large d'Oran    Skikda: Protesta des travailleurs d'ALTRO    Pour «menace et destruction de documents officiels»: Le SG du FLN en prison    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    Chlef: Ouverture d'une école privée    Constantine - Six individus arrêtés: Ils ont dépouillé les magasins généraux de l'APC de Constantine    De l'optimisme, de la vie !    Les manifestants maintiennent le cap    Les explications de la DGSN et du parquet    10 postulants ont retiré les formulaires de souscription    Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Salon du Sport et de la remise en forme    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    Le miroir enchanteur d'une belle époque    L'AMBASSADEUR LEE EUN-YONG REVELE: 2,5 milliards de dollars d'échanges entre l'Algérie et la Corée    AIGLE AZUR : Quatre candidats pour reprendre la compagnie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bensalah réitère son appel au dialogue
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 08 - 2019

  Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah a renouvelé, lundi, son appel à toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre «rapidement» ses objectifs. «Je renouvelle mon appel à toutes les bonnes volontés parmi les forces politiques, les acteurs de la société civile et les personnalités nationales à contribuer à la réunion des conditions appropriées et à faire avancer le processus de dialogue pour atteindre rapidement ses objectifs», a indiqué M. Bensalah dans son message à l'occasion de la commémoration de la journée nationale du Moudjahid (20 août), affirmant que «ce dialogue est national sérieux, élargi et sans exclusion en tant que voie garantissant au peuple algérien le droit de choisir le président de la République, le plus rapidement possible, une fois instaurée la confiance en les mécanismes assurant la régularité et la transparence de l'élection présidentielle». Dans le même contexte, le chef de l'Etat a souligné que «la voie du dialogue est la seule et unique à permettre de surmonter la situation actuelle et partage la conviction de l'impératif de cette démarche, favorablement accueillie par l'opinion publique et enregistrant une adhésion et un soutien croissants de la part des acteurs de la scène nationale». Le chef de l'Etat a salué la noble démarche engagée par l'Instance de dialogue et de médiation «avec lucidité, efficacité et ouverture dans la facilitation du dialogue, qui se trouve être incontournable pour la réalisation du plus large consensus national possible permettant au peuple algérien d'exercer sa souveraineté à travers une élection présidentielle crédible et incontestable». Il a a souligné que «cette élection est aux yeux de la majorité du peuple et des forces politiques, non seulement une nécessité impérieuse mais également une solution urgente à même de garantir à notre pays un nouveau départ avec des institutions constitutionnelles pleinement légitimes pour faire face aux défis socioéconomiques urgents et consolider la confiance de nos citoyens en un avenir meilleur». M. Bensalah a estimé que «l'Algérie forte et inexpugnable pour laquelle se sont sacrifiés les chouhada et tant vénérée par ses enfants exige, plus que jamais en cette conjoncture particulière, une hiérarchisation des priorités afin d'éviter des conséquences incertaines, quand bien même leurs prémices sont perceptibles».
Hommage au haut commandement de l'ANP
Le chef de l'Etat a rendu hommage, par la même, à l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée nationale de libération (ALN), soulignant qu'elle était «un rempart imprenable de l'Algérie et garant de la protection du territoire national, du peuple algérien et de ses institutions, et particulièrement le haut Commandement de l'ANP pour son engagement dévoué en faveur de notre peuple en cette période décisive de son histoire ainsi que pour son attachement sincère à la préservation du caractère constitutionnel de l'Etat et sa pérennité». De même, il a salué l'ensemble des corps de sécurité «pour leurs efforts et sacrifices en suivant fidèlement les pas de nos aïeux chouhada et moudjahidine pour veiller à la sécurité et à la stabilité de notre chère patrie». Evoquant la commémoration de la journée du Moudjahid, le chef de l'Etat a appelé à «la conjugaison des efforts et à l'unification des actions pour verser dans cette voie sacrée, dont les 20 août 1955 et 20 août 1956 sont deux étapes phares. Une voie que les générations doivent parachever pour bâtir l'Etat algérien fort et moderne», exprimant, dans ce sens, «sa profonde conviction que les développements positifs et encourageants que connait la scène nationale sont la preuve de la capacité de notre grand peuple, qui a réalisé des miracles, à s'inspirer de son génie collectif pour surmonter la conjoncture actuelle et construire un avenir meilleur et prometteur pour nos citoyens et générations futures».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.