Egypte. L'excroissance irrésistible de l'appareil policier    Secousse tellurique de magnitude 3,2 à Tipaza    Les opérateurs désirant produire ou importer le gel hydro-alcoolique invités à retirer une pré-autorisation    Barça : Bartomeu obtient la démission de six membres de la direction    Barça : Messi réagit à la rumeur qui l'envoie à l'Inter Milan    Registre de commerce: 11.427 nouveaux inscrits en mars    Coronavirus à Chlef : un médecin volontaire pour soigner les paysans dans les zones reculées    Tlemcen : Belkhir Nesrine, une infirmière face au coronavirus    Coronavirus: l'agenda culturel chamboulé en Algérie    OPEP + : Accord pour une réduction de 10 millions de barils/jour dont 200 000 barils pour l'Algérie    Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Suspension de la rotation des Casques bleus    L'Adra lance une cagnotte    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    Les marchés pétroliers entre doute et optimisme    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    La FIFA contre les championnats à blanc    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Education: Des syndicats et des parents d'élèves demandent le report du bac et du BEM    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    L'Armée détaille son plan de bataille    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira: Les céréales et l'intérêt des analyses des sols
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 02 - 2020

La Chambre de l'Agriculture, en collaboration avec la direction des Services agricoles (DSA) et le Conseil interprofessionnel des céréales, vient d'organiser une journée de vulgarisation sur le thème: «L'intérêt des analyses des sols pour une fertilisation raisonnée des céréales».
Le thème de la journée a été développé, dans tous ses moindres détails, par un spécialiste qui n'est autre que le directeur général de l'Institut national des sols, de l'irrigation et du drainage (INSID), M. Cherif Negri, vu la vocation scientifique et technique, de l'Institut qu'il dirige. Ce dernier nous donnera un aperçu de sa démonstration, «L'importance de l'analyse des sols est plus que recommandée aux céréaliculteurs qui sont tenus de faire des prélèvements d'échantillons de leurs sols afin de les analyser en laboratoire. C'est en fonction de la nature de leurs terres que les agriculteurs pourront savoir ce dont elles ont besoin comme engrais et autres intrants, pour améliorer le rendement de leurs cultures» Sur le sujet des frais d'analyses des sols que les agriculteurs estiment coûteux, cet expert se défendra :« J'entends dire que les analyses des sols valent très cher, alors qu'on oublie fort bien que quand le céréaliculteur ne connaît pas la vraie nature de son sol cultivable, il dépensera des sommes exagérées dans les quantités d'engrais qu'il utilisera de façon incontrôlée.» En somme, un gaspillage que l'agriculteur peut économiser, en analysant sa terre.
Pour cela, le Laboratoire de l'INSID sis à El Harrach est spécialisé dans le domaine et détient une expérience éprouvée, en pratiquant également des prix raisonnables, selon le responsable de cet institut. «Le constat est établi et d'ailleurs il est sans conteste, pour vous dire que la plupart de nos agriculteurs et céréaliculteurs souffrent d'un gros déficit de connaissances et de technicité et ne maîtrisent pas parfaitement la fertilisation des sols. Ce pour quoi nous sommes là, aujourd'hui, pour informer les agriculteurs notamment les céréaliculteurs de la wilaya de Bouira.»
Notre interlocuteur poursuivra : «l'objectif étant de convaincre les agriculteurs que c'est l'utilisation rationnelle des engrais qui améliorera leur production des céréales, en faisant le bon choix des engrais à inclure, du dosage des quantités à utiliser et de la période de leur application sur les céréales ». Les informations rapportées par ce spécialiste au profit des céréaliculteurs contribueront certainement à améliorer la productivité, s'ils prennent soins de les traduire sur le terrain, en respectant, bien entendu, les informations fournies. Ainsi, nous saurons que le céréaliculteur peut avoir des rendements convenables, en bonne année agricole. Par contre, quand il y a une mauvaise fertilisation, l'efficacité du rendement au cours de l'année, ne sera effective qu'avec l'apport en eau. Suivant le raisonnement de cet expert quand il abordera la conduite de la céréale, avec l'eau et l'engrais, qui sont deux facteurs fondamentaux sans lesquels il n'y a pas d'équilibre. «L'eau, facteur de production certes, mais n'est pas le seul élément permettant de réaliser un bon rendement, s'il n'y a pas une très paerefaite fertilisation.» dira-t-il.
M. M'hamed El-Bouali, directeur des Services agricoles (DSA) de la wilaya de Bouira, associée à cette journée de vulgarisation, interviendra pour affirmer que cet évènement s'inscrit «dans le cadre d'appui au programme de renforcement de capacités et assistance technique (PA-PRCHAT), pour instruire les agriculteurs à améliorer leur production et à s'initier aux nouvelles formules et techniques de fertilisation et d'irrigation d'appoint également» Il a été également démontré par le DSA que le respect de l'itinéraire technique par l'agriculteur aura un impact plus que positif dans l'amélioration du rendement des céréales.
En somme, cette journée de vulgarisation sur l'intérêt des analyses des sols pour une fertilisation raisonnée des céréales, a été, à plus d'un titre, bénéfique aux agriculteurs et potentiels céréaliculteurs de la wilaya de Bouira, «quant à être informés sur les moyens et techniques de développement de fertilisation mais également et de d'irrigation, notamment l'irrigation d'appoint.» a précisé M'hamed El-Bouali.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.