Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Le Brent continue sa progression    Le communiqué du Premier ministère    104 nouveaux cas et 9 décès    86% des Algériens sont inquiets    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    Ghannouchi fragilisé    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    Mellal veut éviter la surenchère    "Je suis optimiste pour la reprise des compétitions"    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Les conseils de classe convoqués ce lundi    Hommage au personnel médical de l'hôpital d'El-Amria    Les élus fustigent l'exécutif    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    "ADN" de la Franco-Algérienne Maïwenn parmi les 56 films retenus    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    DETOURNEMENT DE 13 MILLIARDS DE CTS A L'AGENCE "MOBILIS" DE TIARET : La directrice et un cadre de la direction régionale écroués    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    AUTOSUFFISANCE EN CARBURANT : Arkab annonce la réalisation d'une raffinerie à Tiaret    Lotfi Nezzar dément la saisie des biens de sa famille    L'épreuve    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    JM d'Oran-2022: réunion entre la Commission de coordination du CIJM et le COJOM-2022    Pétrole: l'Opep+ avance sa vidéoconférence ministérielle à samedi    Foot/ Algérie: " Il y a un risque de contamination en cas de reprise"    Algérie : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG de l'ONU    Evocation du peintre Etienne Dinet dans le deuxième numéro du magazine "Inzyahat"    "Questionnement du colonialisme", ouvrage sur l'esprit d'hégémonie des anciennes colonies    Collectivités locales: la création d'associations communales à caractère caritatif et solidaire autorisée    La décision de rouvrir les mosquées relève du seul ressort du Gouvernement    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Vers un intérimaire à la tête du MPA    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





INSTINCT ET SOLIDARITE
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 03 - 2020

Très souvent l'instinct de survie ne fait pas bon ménage avec la solidarité. Le constat est valable aussi bien pour les individus que pour les Etats. Arracher le drapeau européen à Rome et le remplacer par le chinois ne répond pas seulement à un élan de colère et surprendre les vociférations du Premier ministre portugais contre le ministre des Finances luxembourgeois qui a formulé une grande réserve quant à une aide, donne une idée précise sur la virtualité d'une union continentale n'ayant d'union que la très vague intention saupoudrée. De même que les fortes récriminations des officiels comme de la population italienne étalées sans prise de gants et sans langage diplomatique ne présagent pas une consolidation de l'esprit européen et l'on doit admettre d'ores et déjà, avec la montée des nationalismes, un autre confinement des Etats. Il n'aura rien à voir avec celui imposé aujourd'hui par le corona.
Autrement mieux que la crise économique mondiale, la pandémie du coronavirus est en train de démailler les bonnes intentions et certains indices nouveaux sont en passe de démontrer que l'Union européenne se dirige vers l'éclatement. Malgré quelques initiatives de deux ou trois pays, pour un rassemblement solidaire et effectif, et les efforts marqués par quelques-uns de ses Etats, il est clair que chacun d'entre eux a d'abord le souci de sauver sa peau et son périmètre. On a vu comment ont été gérés les déboires grecs et on comprend un peu mieux les réticences que les Britanniques ont en permanence manifestées pour une entière intégration dans une union qui s'avère de plus en plus symbolique. La dernière mésentente autour de la réclamation d'un bloc financier européen pour sauver le peu qui reste pourrait être le glas qui sonne pour une UE régulièrement en désaccord face à des sujets d'importance qui recommandaient pourtant une harmonie nécessaire pour l'Union.
L'enchevêtrement des problèmes multiformes, tous imparables, que plaque la pandémie forge un sauve-qui-peut inédit chez les Etats. L'esprit de Schengen, on le voit bien, n'est pas né sur une base solidaire mais sur la base d'un individualisme d'Etat. Comme à l'issue des deux dernières guerres mondiales, un fameux coronavirus s'est abattu sans prévenir pour un retraçage des frontières et pour la prédominance du chacun pour soi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.