Ligue 1: Le programme des rencontres de la 10ème journée    Huit activistes condamnés à 10 000 DA d'amende    Le ministre de l'Enseignement supérieur chahuté par les étudiants    Report du procès en appel de Zoukh au 6 février    Attar insiste sur le développement de la pétrochimie    La première session du Cnes «nouveau» se tiendra en février    Aït Ali rencontre les représentants de la filière    Inquiétudes sur l'offre et le prix des viandes    La patrie d'Armstrong et la dignité des peuples : un challenge existentiel    L'Afrique du Sud appelle Biden à annuler la décision de Trump    Rome attend du Caire une collaboration "complète"    Revoilà les manifestations du pain au Soudan    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Charfi répond aux «petits» partis    Leknaoui à la rescousse    Isla de retour, forfait de Rebiai    "Difficile de prédire le vainqueur de la League anglaise"    La rue assaillie par les mécontents    Faible mobilisation des travailleurs    Un mort et trois blessés    Les réactions s'enchaînent en Algérie et en France    Des gargotes pour les haltes solitaires    Lupin ou la consécration des séries télévisées européennes    Mesures à l'encontre des coupables    Mémoires sur le mouvement syndical algérien    Distinction des lauréats du concours de la "Meilleure interprétation théâtrale"    Paroles d'un porte-parole    Jean-Philippe Ould Aoudia : Mémoire, vérité et réconciliation    MO Béjaïa : L'ère Karouf a commencé    US Biskra : La dégringolade semble inexorable    CNAS Alger : Appel à la déclaration annuelle des salaires (DAS 2020)    Le monde en bref...    Des figures historiques oubliées par l'école de la République    Culture : Le sociologue Liess Boukraa s'est éteint    Hadjer Ben Boubakeur. Chercheuse en musicologie : «C'était risqué pour le régime algérien de contrecarrer la musique hirakiste»    Exercices pour soigner les douleurs du nerf sciatique    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    Tiaret: Prochaine connexion de la wilaya avec l'autoroute Est - Ouest    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    «Salaire dérisoire» et «prime Covid-19 non perçue»: Protestation des communaux devant le siège de l'APC    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Des histoires à raconter    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le nouveau directeur de l'éducation installé    La justice se déjuge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SE VOILER LA FACE
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 11 - 2020

Ne se contentant pas de nous donner des faces de canidés, le jusqu'ici indéfinissable Covid a fini par nous faire tourner en bourriques. Une puissance reconnue comme la France vient d'attribuer une notion désopilante à une réglementation préventive pour que soit mise en place une arme qui ne concernait jusqu'ici que les appareillages et les fonctionnements des outillages.
Obligées de lâcher du mou pour respecter les accompagnements d'une fête religieuse sacrée et pour tempérer les colères sociales, les autorités françaises n'ont pas trouvé mieux que de se rabattre sur le procédé trop incongru de jauges corporelles pour redéfinir la distanciation humaine. Une surface de huit mètres carrés est accordée à chaque être pour se mouvoir seul et isolé dans un magasin pour faire des achats. Dites jauges humaines pour maîtriser une mouvance impossible à cadrer leur tenue préfigure une articulation dramatique dont seuls les félins sauvages connaissent le goût. La similitude est catastrophique et il faudra peut-être convenir dorénavant que l'intervalle entre l'homme et la faune s'est sérieusement rétréci. Si les découvertes de vaccins annoncés se révèlent être une mauvaise blague, il ne sera pas exagéré de supposer que les hommes soient en passe de devoir prévoir des camisoles lunaires pour se protéger.
Les demi-remèdes initiés ici et là pour une parade vue par toutes les populations comme une lourde entorse à l'existence ont tracé des clôtures à l'utilité des intelligences qui se tamponnent pour ne plus produire que le désarroi.
On le constate partout, il y a de tout et du n'importe quoi dans les approximatives approches et les retouches face à la mort devenue un outrage familier. Fermer les yeux sur le bouillonnement humain dans les marchés et exiger d'un conducteur d'automobile isolé de cacher le nez et la bouche ne rend pas réceptives les plus autoritaires des recommandations.
La symbolique de se voiler la face est en tout point de vue un aveu d'échec qui témoigne d'une véritable dégénérescence pour on ne sait combien de temps.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.