Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    A l'instar des précédents ramadhans: Tension sur le lait en sachet    Fin de mission ou redéploiement ?    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Fruits et légumes: Les prix de la pomme de terre et la tomate continuent leur flambée    Adrar: 90 étudiants victimes d'une intoxication alimentaire    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    Quand la vie se résume à un poème    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le chiffre «insolite» de la vaccination    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Témoignage inédit et émouvant sur Matoub Lounès    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Le gouvernement allège la procédure    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    La libération des détenus d'opinion réclamée    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tébessa: La radio locale occupe toujours une place de choix
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 02 - 2021


Après plus d'un siècle d'existence, la radio, ce moyen de communication de masse, occupe toujours une place de choix dans la vie des gens. Un média chaud selon la définition et classification établie par Marshall Macluhan. L'information de proximité en continu, c'est la radio, une multitude de stations régionales ou locales ont vu le jour en Algérie, dans un paysage de l'audiovisuel en total configuration, ces deux dernières décennies. L'avènement de la radio au niveau local a bouleversé certaines habitudes. L'animatrice ou le journaliste radiophonique par une voix familière fait irruption chez les gens, sans demander l'autorisation. Depuis les émissions radiophoniques d'information, de divertissement, de conseils pratiques retiennent notre attention, pas souvent pour la qualité dans leur conception ou présentation, mais les foyers du pays profond recourent encore à ce média du début de l'explosion de la révolution des télécommunications, car la radio, c'est plus intime, plus proche, moins distante. Dans le temps, le poste radio faisait réunir la famille, autour d'un feu. On écoutait la radio, de la musique, dans un silence religieux. Les sketches, des jeux et les retransmissions de manifestations sportives garnissaient nos longues nuits hivernales. Il y a longtemps, la radio constituait l'unique source pour s'informer sur ce qui se passe dans le monde, les évènements heureux et les guerres. La culture populaire s'est démocratisée grâce en partie à la radio, les pièces de théâtre, les concerts de chants. Les chroniques radiophoniques changeaient notre quotidien, par habitude des émissions s'incrustaient dans notre vie, pour ne plus les oublier. Aujourd'hui, la radio continue d'avoir ses adeptes, certes la mode est plutôt aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, la radio par la douceur des ses ondes offrait des moments de quiétude, de repli, de rêve. La radio peut se rendre utile, avec l'évolution de la technologie, elle s'accroche à son passé, combien de fois on a prédit sa prochaine disparition. Oui, elle est toujours en notre compagnie, comme pour narguer le temps. Tiens, on vient de lancer sur les ondes locales un vieux air d'une chansonnette du folklore, elle repasse sur un faux rythme lent, ça fait du bien, les nostalgiques vous diront que c'est dans les vieilles marmites qu'on mijote les bons plats !!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.