Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Ligue 1: le CR Belouizdad tient bon, le RC Arba respire mieux    Serie A : Bennacer champion avec le Milan AC !    Météo: des températures au-dessus des moyennes saisonnières    L'actrice Chafia Boudrâa s'est éteinte à l'âge de 92 ans    Hausse des températures: le ministère de la Santé prodigue des conseils préventifs    Le DG de l'ALECSO salue la proposition de l'Algérie concernant le plan arabe d'éducation en temps de crises    Benbouzid préside les travaux de la 57e session ordinaire du Conseil des ministres arabes de la Santé    Sahara occidental: le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Industrie: prioriser le rendement économique lors de l'importation des chaînes et équipements de production rénovés    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans le secteur de Smara    "Andaloussiates El Djazair" : prestation de l'association "Mezghenna" d'Alger    Football - Ligue 2: Le MCEB et l'USMK champions, le MOB, la JSMB et le CRBAO rétrogradent    ES Sétif: Une lacune impardonnable    LIRF - Inter-régions: Une fin de saison entachée par la violence    Fertial: Asmidal reprend les 17% du groupe «ETRHB Haddad»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Tlemcen: Quatre morts par noyade sur les plages de Bider et Moscarda    Pour la quatrième année consécutive: Mort massive de poissons au lac Oum Ghellaz    A quelques semaines des jeux Méditerranéens: Des invasions de moustiques enveniment le quotidien des Oranais    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Réfugiés climatiques    La pression jusqu'en 2023 ?    15 hôtels réservés aux journalistes    La FSF épingle la FFF    Accord avec Mbappé?    «L'heure de l'unification arabe a sonné»    Dialogue national sans partis politiques    Les forces sionistes ont tué un jeune de 17 ans    La déclaration devant l'APN en septembre    Quelle place pour les partis?    Comment sauver les récoltes?    Les recasés de Saket s'impatientent    La grande inquiétude!    Les serments de Belaribi aux ingénieurs    34 milliards pour la zone d'activité    Le pari vital de Tebboune    Un grand homme s'en va!    Formation au ciné-concert    «Nous sommes ouverts à tous les Algériens»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    Une manœuvre dissuasive    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'indépendance, rien que l'indépendance
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 01 - 2022

Le Front Polisario entame-t-il une nouvelle phase dans sa lutte contre l'occupation du Sahara occidental par le Maroc ? A l'occasion d'une première tournée dans la région de l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU, pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, qui l'a mené au Maroc et dans les camps des réfugiés sahraouis, à Smara, en attendant de se rendre dans les deux pays voisins, en Algérie et en Mauritanie, les membres du Conseil consultatif sahraoui ont soulevé leur revendication relative à «l'indépendance nationale totale». C'est ce qui a été dit à M. Staffan de Mistura, lors de ses discussions avec les responsables du Front Polisario, dans les camps de réfugiés. La même revendication a été soulevée vendredi dernier, avant son arrivée dans les camps des réfugiés, par le représentant du Front Polisario à l'ONU, Sidi Mohamed Ammar, qui a annoncé à la Communauté internationale que son mouvement «ne considère plus le référendum d'autodétermination comme une solution possible, mais s'accroche directement à son droit légitime à l'indépendance totale du Sahara occidental». En termes plus collaboratifs, les membres du Conseil consultatif sahraoui ont souligné, dans ce contexte, que «le référendum demeure une solution médiane acceptable». Si certains y voient une hausse de ton du Front Polisario conjoncturelle, en lien avec la visite de l'envoyé spécial du SG de l'ONU, les Sahraouis rappellent que la situation a changé depuis le mois de novembre dernier, quand le Maroc a violé le cessez-le-feu, en envoyant ses troupes militaires dans la zone tampon d'El Guerguerat. Depuis, on est dans une logique de confrontation militaire et de blocage du processus de règlement pacifique du conflit, et la situation peut se radicaliser davantage.
Peut-être que tout l'avenir repose sur cette mission de M. Staffan de Mistura. Arrivera-t-il à concilier les points de vue des deux parties en conflit ? Si le Maroc a réitéré, jeudi dernier, en recevant le nouvel émissaire de l'ONU, son soutien à la reprise du «processus politique» sous l'égide des Nations Unies pour régler le conflit du Sahara occidental, soit la mise en application d'un plan d'autonomie sous sa souveraineté, le Front Polisario plaide, pour sa part, «pour une indépendance nationale totale», en invitant le nouvel émissaire du SG de l'ONU à bien peser «les raisons de l'échec de toutes les démarches et processus engagés, et les efforts des précédents envoyés spéciaux du SG de l'ONU». De Mistura arrive-t-il à un moment où le conflit a atteint une voie sans issue ? Pourra-t-il trouver une nouvelle issue qui éviterait une guerre ouverte entre les deux parties ? Tout le monde s'accorde à dire que la mission de M. De Mistura est très difficile, mais tout le monde doit bien se rendre à l'évidence de la fin nécessaire du statu quo qui a, jusque-là, prévalu dans ce conflit.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.