Fête de l'indépendance: le MAE rend hommage à ses diplomates et cadres décédés en fonction    JM: programme des athlètes algériens    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Saïd Chanegriha promu au grade de général d'armée (Vidéo)    JM/Handball - dames (match de classement) : l'Algérie s'incline face à la Macédoine du Nord (31-23) et termine 8e    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Mali: les sanctions de la Cédéao levées, le nouveau calendrier électoral dévoilé    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    60e anniversaire de l'indépendance : une série de mesures adoptées pour permettre aux citoyens d'assister au défilé militaire    ANP: Saïd Chanegriha promu au grade de Général d'armée par le Président Tebboune    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes et Hawza    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    JM (8e journée) : tableau des médailles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Géostratégie en gestation    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    Tebboune à coeur ouvert    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «Vous avez une bataille à mener»    En dents de scie    «Nous revenons par la grande porte»    Contacts établis avec Ziyech    10e place pour Reguigui en course en ligne    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tlemcen: Plaidoyer pour l'agriculture urbaine et périurbaine
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 05 - 2022

Depuis le 21 mars dernier, la wilaya de Tlemcen connaît une saison printanière pluvieuse.
Après un hiver marqué essentiellement par un déficit de précipitations, les herbes ont poussé et le remplissage des barrages a été accueilli avec un grand soulagement par les agriculteurs de Maghnia, Sebdou, Hennaya, Sabra, Fehoul, El-Aricha, Ain Youcef, Ghazaouet, Nedroma, Ouled Mimoun, Bensekrane, Ain Nehala, Aïn Tallout, Béni-Boussaid, Bouhlou, Tounane et de bien d'autres localités de la wilaya, qui disposent d'importantes superficies agricoles urbaines et périurbaines. Particulièrement vulnérables aux conséquences des variations climatiques, puisque la base de leur économie dépend directement de l'exploitation des ressources naturelles, les agriculteurs et fellahs ont souffert, ces dernières années, de la sécheresse des sols superficiels et de la dégradation rapide des nappes d'eau. À la raréfaction des ressources hydriques, qui impose une diminution de la part consommée par l'agriculture, s'ajoute le problème de la dégradation de la qualité des eaux disponibles. L'agriculture est à l'interface de plusieurs éléments du milieu naturel, tels que l'eau, le sol et le climat, mais aussi de la société sur le plan économique, politique et démographique.
En outre, les bienfaits de ces apports pluviométriques ont également des retombées favorables sur l'agriculture urbaine et périurbaine de nombreuses agglomérations du territoire de la wilaya. « Dans un contexte de crainte d'un avenir où les périodes de sécheresses seraient plus fréquentes et plus longues, s'intéresser au développement de l'agriculture urbaine et périurbaine, qui peut apporter de nombreux avantages, à savoir, la production d'une alimentation locale et bio en ville, mais aussi la réintroduction de la biodiversité dans les espaces urbains. Elle peut réduire la pollution atmosphérique ainsi que les émissions en CO2 et en carbone et peut être une alternative face à la raréfaction des terres cultivables et l'artificialisation des sols.
Il faut donc s'engager en faveur de l'agriculture urbaine et péri-urbaine. L'accélération du changement climatique ajoutée aux modifications des pratiques alimentaires et des attentes citoyennes doivent inciter les services de l'agriculture à agir sur la place à accorder à l'agriculture dans son développement urbain et périurbain.
D'autant que le territoire agricole de la wilaya de Tlemcen a des atouts, une histoire et un savoir-faire. Il s'agit de multiplier des jardins partagés et les initiatives d'agriculture urbaine très diverses, allant des exploitations agricoles sur les franges de la ville aux productions spécialisées sur les toits et terrasses intra-muros, pour donner une nouvelle dimension aux territoires de ces villes, celle d'une agglomération plus verte, plus naturelle et plus attractive », explique Azzedine Lablack, ingénieur agronome. Et d'ajouter : « il est temps d'accorder une importance accrue à cette forme d'agriculture, pour aboutir à une alimentation plus durable.
La nature en ville est un outil en faveur de l'environnement, de l'emploi, un facteur de renforcement de l'attractivité des centres villes et un vecteur pour créer du lien dans les zones urbaines.
Il faut donc sensibiliser le public à une alimentation locale et mener des actions en faveur de l'agriculture urbaine et périurbaine ». Selon un professeur de l'université de Tlemcen, « il faut penser à mettre en place une stratégie efficace et impliquer tous les acteurs institutionnels et autres pertinents.
Pour sa part, l'université pourra développer la conception des projets de recherche et d'actions pouvant promouvoir l'agriculture urbaine et périurbaine ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.