Pour une commission de transition et une transparence des élections    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Installation des Commissions de candidatures et de recours    Médaille d'or pour l'Algérien Ameur sur 10 000 m marche    L'Algérien Sahnoune qualifié aux JO-2020    De nouveaux projets bientôt lancés    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Crise politique et crise de nerfs    Paëlla    Le fait de se réveiller toujours fatigué, malgré de longues nuits de sommeil, est-il un signe d'insomnie ?    Manchester City-Tottenham acte 3    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Masques spécial peaux grasses et sèches    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    LETTRE D'UN HARAGUE CHERCHANT AILLEURS LA DIGNITE    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    En bref…    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    Préparatifs de la saison estivale: Lancement prochain de la formation des administrateurs des plages    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Quatre dealers arrêtés et saisie de psychotropes et d'armes blanches    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Sonatrach augmente la production de carburants    Les tentatives ciblant la stabilité de l'Algérie ont néchoué et vont encore échouer    Fin de mission pour Mouad Bouchareb    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran
Publié dans Réflexion le 19 - 03 - 2019

Une grève de trois jours vient d'être déclenchée depuis lundi 18 mars par l'ensemble des travailleurs des 14 inspections des impôts, de la wilaya d'Oran, englobant les recettes des impôts, les recettes communales et le Trésor public.
Cette dernière a été largement suivie hier par les travailleurs de ce secteur qui ont, dès la première heure de la matinée, déserté leurs bureaux, et ce, afin de dénoncer "le mutisme de la tutelle" qui, selon la coordination des travailleurs, tarde à prendre en charge les revendications des employés. Un communiqué a été placardé à l'entrée des inspections notamment celle d'Oran Est, sise au 9 boulevard de Tripoli dans la circonscription d'El Emir. Selon le communiqué placardé à l'entrée des inspections des impôts, annonçant la grève de trois jours, il est noté que le mouvement intervient après la sanction des membres du conseil syndicale qui ont été licenciés après s'être soulevés contre l'actuel secrétaire général de l'UGTA Sidi Said. Dans une déclaration, la section syndicale des finances relève 13 points de revendication dont, entre autres, la révision des régimes indemnitaires, la création d'une nouvelle indemnité pour les deux corps au taux de 30%, le rehaussement de la prime de rendement à 40%, la mise en place d'une prime de départ à la retraite à l'instar d'autres secteurs et la révision du statut particulier et la suppression de l'article 87 bis. Les travailleurs des finances réclament également l'actualisation de l'abattement de l'IRG au nouveau SNMG évalué à 18 000 DA, la révision du système de bonification des postes spécifiques et leur unification au sein des régies, l'actualisation des majorations pour le personnel du Sud et des Hauts-Plateaux. Au final, ils demandent de "définir le statut juridique du cadastre en associant le partenaire social, la restructuration de l'ONS et la mise en place d'un statut pour le personnel et le rejet de l'augmentation de 10%, allouée récemment aux corps communs». Pour ainsi dire, les revendications étaient essentiellement d'ordre socioprofessionnel, notamment la révision des lois sur les indemnités des corps communs des travailleurs professionnels, la titularisation des travailleurs contractuels et l'abandon des intimidations et pressions exercées sur les syndicalistes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.