« Ne pas verser dans l'imitation ni dans l'improvisation »    L'informatique pour alléger les procédures administratives    « L'histoire du front sud est jalonnée de martyrs »    Nigeria    Soudan    Irak : Les forces gouvernementales reprennent des zones proches de la frontière iranienne    Présidentielle en Tunisie : Marzouki et Essebsi au coude-à-coude    Dans une déclaration lue en son nom    PRÉSIDENTIELLES TUNISIENNES    Incapacité à tempérer ou à récupérer    L’avancée d’Ebola au Mali inquiÚte en Algérie    LyÚs Tizi Oualou (entraîneur national) :    MC Alger    Coupe du Monde des clubs : Engouement pour le trophée à Sétif    International : Top, flop et faits marquants des championnats européens    Madjer à contre-courant    Soutien et accompagnement, une orientation stratégique de l'état    La chute des prix du brut défie le boom du schiste aux Etats-Unis    Intégration et emploi des jeunes : Le PNUD salue les efforts de l'Algérie en la matière    Ouargla : Le rôle des énergies renouvelables dans la préservation de l'environnement souligné    Libye : Une solution politique difficile mais pas impossible    ACTUCULT    Le coup de bill’art du Soir    Musique    Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Volonté réaffirmée de garantir une formation de "qualité" aux étudiants    Secousse tellurique de 3,4 degrés sur l'échelle de Richter à M'sila    Baba à la chantilly    Moussaka    Reparution après une longue absence    « Les mutations se font avec la souffrance de la femme »    Une salle de cinéma transformée en annexe d'un service d'état civil    Au-delà du mépris pour la Palestine, la haine de Netanyahu    Les «portes des négociations ouvertes» mais à quel prix ?    Recherche désespérément accord sur le nucléaire iranien    L'Algérie veut diversifier le partenariat économique avec le Mexique    Sud-ouest : renforcer les fonctions des grandes villes    Opération de relogement sous haute tension au Val d'Hydra    Trois morts et quatre blessés dans un accident de la circulation à Mostaganem    Le tribunal criminel près la cour d'Alger examine le 2 décembre prochain une affaire de massacres collectifs    Ligue 1 Mobilis (mise à jour) ES Sétif-MC Alger : un choc avec des objectifs opposés    Le ministre qatari des Affaires étrangères, souligne le poids de l'Algérie et son rôle dans la stabilité de la région    Tunisie: la bataille du second tour engagée entre Marzouki et Essebsi    Ouverture du 7e Festival des musique et chanson du Souf    «Nous avons beaucoup travaillé pour revenir en force»    «KBS, nouvelle génération» reçoit le prix du jury    Quelles perspectives pour le sommet Turquie-Afrique ?    Un plan anticancer sera mis en œuvre à partir de 2015    Une brèche dans le front    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Guelma
Des projets qui somnolent
Publié dans El Watan le 18 - 08 - 2004

Région à vocation agricole, céréalière par excellence, située au cœur de l'extrême nord-est, la wilaya de Guelma n'a jamais joué et ne joue toujours pas son rôle de carrefour par où transitent personnes et marchandises.
Ses richesses, entre autres les récoltes maraîchères et céréalières, ne sont pas partagées par les autres wilayas. A titre d'exemple, souvent la production de pommes de terre d'arrière-saison pourrit dans des hangars faute de transport et d'infrastructures de conditionnement. Evidemment, le transport y est pour beaucoup. Son essor économique est tributaire de l'efficacité de ce secteur. Ainsi, le coordinateur du RPR de la région de l'Est, Mohamed Yazid Miliani, basé à Guelma, prend sa plume et dit à ce propos les quatre vérités au wali de Guelma, selon une correspondance qu'il lui a dernièrement adressée et dont il nous a remis une copie. « La wilaya du 8 mai 45 et de Houari Boumediène », selon ses propres mots, s'est vu privée d'une desserte reliant Guelma à Bouchegouf depuis des années. Les responsables de la SNTF avancent le fait que cela est dû à la non-rentabilité de cette navette à cause de la concurrence. Selon le coordinateur, ce raisonnement ne tient pas la route, du moment que les moyens de transport privés sont modestes, voire dérisoires par rapport à ceux dont dispose cette grande entreprise. Il relève aussi dans sa correspondance le fait que la réhabilitation de la ligne El Khroub-Bouchegouf de 137 km, dont 108 se trouvent dans la wilaya de Guelma, se fait attendre depuis l'indépendance. Comme on le sait, ce projet avait fait dans les années 1980 l'objet de deux études, l'une par la SNTF, l'autre par un bureau hindou Rites, en vain. Les grands travaux initiés par l'Etat l'ont toujours mis à côté, dira ce responsable du RPR. Et de citer les retombées économiques de cette réalisation, notamment le négoce avec les autres régions du pays, une bonne résorption du chômage et d'autres activités non moins importantes, dont spécialement le transport de voyageurs. Par ailleurs, bien que classé aéroport de l'Etat selon le décret 98-81 du 16 mai 1981, celui de Guelma, datant de l'époque coloniale, a été mentionné dans cette correspondance pour qu'il fasse l'objet d'une réhabilitation. Il y a là une possibilité d'en faire à tout le moins un aéroclub. « L'aéroport se trouve au lieudit Boukerbas, dans la ferme pilote Richi, dans la commune de Belkheir, s'étendant sur une superficie de 106 ha, dont 3 ha comme annexes. La piste a une longueur de 1500 m et une largeur de 30 m », indique-t-on. A présent, l'aérogare sert d'étable pour des vaches laitières. Un autre dossier a été ouvert, celui du secteur de la santé. Le coordinateur du RPR écrit que généralement « les malades sont évacués vers les hopitaux de Annaba », lesquels sont sollicités par plusieurs wilayas. Aussi plaide-t-il pour un centre hospitalo-universitaire (CHU) à Guelma.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.