La problématique du déficit en AEP réside dans la gestion des ressources en eau    Ligue 1 - 2e journée / Le champion sans pitié    Ligue de diamant/Paris - 800m messieurs : la 2e place pour Makhloufi en 1:42.98    A l'étranger / Inter Milan : 45 millions d'euros pour Joao Mario    La fin du gros œuvre prévue d'ici à décembre    Les Kurdes se défendent contre les chars turcs    Brésil : l'ex-chef d'Etat Lula inculpé    Nous adhérons à la constitution d'un conseil législatif issu du peuple    Automobile : les investisseurs craignent la contrefaçon    La réunion de l'Opep à Alger s'annonce difficile    Rajevac : "Ce match face au Lesotho est très important pour moi"    Mouassa : "Il ne faut pas s'enflammer !"    2 morts et 1 blessé dans un accident    Plus de 9 000 places pédagogiques prévues    Des entrepreneurs volontaires pour la réalisation d'un évitement    Festival national du théâtre amateur : Tizi Ouzou et Adrar entrent en lice    ...SORTIR...    "Billahi ya hamami" revisitée par Chéryf Dady    Projet de loi de Finances 2017: Des taxes, beaucoup de taxes    L'accueil et l'hébergement des hadjis algériens dans de «bonnes conditions»    Benghebrit dans les tranchées    La réalité et nos illusions    Mostaganem: Les travaux vont bon train au Complexe du tennis de La Salamandre    La bête du sacrifice : Des prix "bas" au niveau des marchés hebdomadaires    Gouvernement d'union tunisien : Obtention de l'accord de confiance du Parlement    Cession de son activité réacteurs : Areva signe avec EDF un protocole d'accord    Monde arabo-musulman : Quel dialogue ?    TICAD VI : Messahel prend part aux travaux du Kenya    Scandale de dopage fabriqué : La Russie a été malgré tout véritablement au top    Le Conseil de sécurité envisage une visite    El Islah plaide pour un dialogue national    Le FLN bouge à Annaba    Les petits partis y pensent sérieusement    On veut des noms!    360 comprimés de psychotropes saisis et trois personnes arrêtées    Ruée vers la prime de rentrée scolaire    "Les prix de l'Aadl augmenteront de 19% et 23%"    L'Algérie appuie le Conseil présidentiel libyen    Les groupes des Algériens connus    Mesloub revient sur l'épisode marseillais    "N'écoutent que ceux qui veulent entendre"    Le concours du Fibda 2016    Pourquoi Sarkozy n'aime pas les médias publics    Marseille accueillera Manifesta en 2020    Appel à l'arbitrage du président de la République    BOUMERDÈS    Rentrée scolaire pour les trois paliers    Les forces navales se renforcent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ecole privée dalia de dély ibrahim : Des élèves en visite à El Watan
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 26 - 05 - 2011

Des élèves de l'école privée Dalia, à Dély Ibrahim, Alger, étaient en visite, hier, au siège du quotidien El Watan.
Accompagnés de leurs professeurs de français et d'art plastique, une vingtaine d'élèves des classes de 3e et 4e années moyennes, découvrent pour la première fois le fonctionnement d'un journal.
Les bambins sont passés par les différents services du journal où des explications fournies et précises leur ont été données sur les différentes étapes permettant la conception du journal. C'est ainsi que, très curieux, ils n'ont pas manqué de «bombarder» les journalistes avec des questions aussi pertinentes que diversifiées sur les différentes étapes de la conception du journal. «D'où ramenez-vous les informations ?» «Les journalistes divulguent-ils leurs sources d'informations ?» «Comment décidez-vous de la une du journal ?» «Etes-vous libres de donner votre avis sur vos articles ?» sont, entres autres, les questions que n'ont pas hésité à poser les élèves de Dalia.
Mais ces derniers n'en sont pas restés là, puisqu'ils se sont même intéressés aux volets économique, commercial et publicitaire d'El Watan. Ainsi, ces questions sur les ventes et les gains d'El Watan ! L'un des élèves s'est même interrogé si c'est avec les
10 DA du prix du journal que le personnel du journal est payé ! D'autres, par contre, n'ont pas hésité à faire des remarques sur le contenu du journal. «Pourquoi il y a plus de politique qu'autre chose dans votre journal ?» interrogent certains élèves.
Au demeurant, en quittant le siège, satisfaits, certains souhaitent déjà revenir, mais pour… exercer cette profession. Vous n'êtes que les bienvenus dans le métier bambins !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.