LE TERRORISTE, PROCLAME CALIFE SOUS LE NOM D'IBRAHIM : Qui est Abou Bakr Al-Baghdadi !?    DEFICIT, SURCHARGE ET RETARD DANS LA REALISATION DES PROJETS : Encore une rentrée scolaire difficile à Oran    MASCARA : 14 000 doses de vaccins pour 37 000 têtes bovines    Le crash d'un Antonov au départ de Tamarasset fait sept morts, la série noire continue    Les deux derniers otages algériens enlevés à Gao libérés (MAE)    Algérie:Sonatrach a réalisé 18 découvertes durant les huit premiers mois de 2014    L'euro termine la semaine en baisse face au dollar sur le marché européen    Il souffre d'une fracture au bras gauche    Sa dépouille mortelle a quitté Alger jeudi à 17h et devait arriver hier soir à Douala    Télécom    Son commandant, le général Rodriguez, reçu par Sellal, Gaïd Salah et Lamamra    Alors que les aides humanitaires commencent à affluer    LOI DE FINANCES 2015 : ACCROISSEMENT DE LA DEPENSE PUBLIQUE ET TENSIONS BUDGETAIRES    Pour accélérer les activités de manutention    Recettes touristiques    Bilan de la CNEP-Banque    COUP D'ENVOI DE LA 9e EDITION DU FNTP    FESTIVAL NATIONAL DE LA POéSIE MELHOUN DE MOSTAGANEM    Mouvement dans la magistrature    Parlement    Emigration clandestine    LE Ministre de l'Enseignement supérieur à Médéa    Guelma    Libye:La liste des individus ciblés par les sanctions ONU connue le semaine prochaine    Le volume en hausse de 5,32% : 3,5 millions de tonnes de produits traités au port d'Oran    Signature électronique : Satisfecit du patronat    Eliminatoires CAN-2015 : Le match Algérie-Mali maintenu à Blida    Les syndicats de l'Education déçus : La rentrée scolaire risque d'être mouvementée    TIZI-OUZOU: Deux morts et 25 blessés sur les routes    Journée de sensibilisation et d'orientation au profit des futurs hadjis    L'OTAN appelle Moscou à «cesser ses actions illégales»    Freeklane et El Dey, un style fédérateur dans une ambiance conviviale    La malédiction du FLN    9e FESTIVAL NATIONAL DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL D’ALGER    LE COUP DE BILL’ART DU SOIR    FESTIVAL DE LA MUSIQUE, LA CHANSON, LA DANSE ET L’HABIT TRADITIONNEL NAÏLI    Le repos du guerrier    Un plaidoyer pour les artistes    GUELMA    L’entretien de la semaine    FOOTBALL    LIBRE DE TOUT ENGAGEMENT    LE SC QATAR BATTU    Vous avez dit abus?    Davutoglu présente son gouvernement    RENTRÉE SCOLAIRE    Une célébration très discrète en Algérie    Elimination de Belakhal et Agouar aux premiers tours    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Ecole privée dalia de dély ibrahim : Des élèves en visite à El Watan
Epoque : les autres articles
Publié dans El Watan le 26 - 05 - 2011

Des élèves de l'école privée Dalia, à Dély Ibrahim, Alger, étaient en visite, hier, au siège du quotidien El Watan.
Accompagnés de leurs professeurs de français et d'art plastique, une vingtaine d'élèves des classes de 3e et 4e années moyennes, découvrent pour la première fois le fonctionnement d'un journal.
Les bambins sont passés par les différents services du journal où des explications fournies et précises leur ont été données sur les différentes étapes permettant la conception du journal. C'est ainsi que, très curieux, ils n'ont pas manqué de «bombarder» les journalistes avec des questions aussi pertinentes que diversifiées sur les différentes étapes de la conception du journal. «D'où ramenez-vous les informations ?» «Les journalistes divulguent-ils leurs sources d'informations ?» «Comment décidez-vous de la une du journal ?» «Etes-vous libres de donner votre avis sur vos articles ?» sont, entres autres, les questions que n'ont pas hésité à poser les élèves de Dalia.
Mais ces derniers n'en sont pas restés là, puisqu'ils se sont même intéressés aux volets économique, commercial et publicitaire d'El Watan. Ainsi, ces questions sur les ventes et les gains d'El Watan ! L'un des élèves s'est même interrogé si c'est avec les
10 DA du prix du journal que le personnel du journal est payé ! D'autres, par contre, n'ont pas hésité à faire des remarques sur le contenu du journal. «Pourquoi il y a plus de politique qu'autre chose dans votre journal ?» interrogent certains élèves.
Au demeurant, en quittant le siège, satisfaits, certains souhaitent déjà revenir, mais pour… exercer cette profession. Vous n'êtes que les bienvenus dans le métier bambins !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.