Tunisie:Le FP ne cherche pas à renverser le gouvernement. Il ne fait qu'évaluer et avertir (responsable)    Libye:l'armée de l'air bombarde un pétrolier grec    Maroc:6ème édition de Women's Tribune dédiée aux enjeux climatiques les 29 et 30 mai prochain à Skhirat    Algérie:approbation de 4 contrats d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures    Affaire Khalifa : Les éclairages de Mohamed Djellab    SKIKDA - L'Entreprise portuaire : bilan et perspectives    Boumerdès : 10 ans de réclusion requis contre Oultache    Air Algérie, Sonatrach, banques publiques... L'autre «remaniement» de Bouteflika    Football - Ligue 1 : L'ESS confirme sa suprématie, l'USMBA de retour à la case départ    MC Oran : Le Mouloudia n'a pas osé    JSK : Hannachi échappe à un lynchage    ALGER: Les éboueurs de la mer reviennent    Bilan macabre des accidents sur les routes d'Oran : 23 morts et 228 blessés en trois mois    Le rêve monstrueux d'une Algérie sans jambes    Trime, trime    L'opération de nettoiement de la casbah se poursuit : Entre engouement citoyen et désintérêt de l'APC    USM Alger, le grand gâchis    L'Irak face à l'étrange évolution de Daech    Changements à la tête d'entreprises et institutions financières    Redécouverte de la facette méconnue du poète de l'Enfant-jazz    Affaire de dilapidation de deniers publics : Audition des témoins à la Cour de Boumerdès    Une évolution linéaire    Ligue 1 Mobilis L'ES Sétif remporte son 7e titre de champion    Verts d'Europe : Feghouli buteur et passeur à Almeria    Liga BBVA : Le Barça finit en roue libre    Conférence panafricaine sur l'assainissement et l'hygiène en Afrique : Abdelouahab Nouri prend part à la 4ème édition à Dakar    Algérie-Egypte : Renforcement des relations bilatérales    Terrorisme : Procès jeudi prochain de 34 individus pour assassinats, rapts et pose de bombes    Ouargla : Nouvelles mesures pour éradiquer les parkings anarchiques    Pour le meilleur accueil des nouveaux bacheliers : M. Hadjar affirme que toutes les conditions sont réunies    Yémen : Des raids aériens visent des bases militaires à Sanaa    Attaque anti-américaine à Benghazi : Emails de Hillary Clinton rendus publics par le département d'Etat    Réseau Internet à M'sila : Mécontentement des abonnés d'Algérie Télécom    Grèce : Athènes ne fera pas son remboursement au FMI en juin    Tébessa : Une exposition-concours de photographies prochainement    L'EI est entré dans le musée de Palmyre    Deux djihadistes français auteurs d'attentats suicide    Bras de fer entre le Satef et le ministère    15 personnes victimes d'enlèvements au cours du mois de mai    Une priorité nationale    Ali Benflis à Constantine : «L'ANP garantira la transition démocratique»    L'Entente au septième ciel    Bensalah poussé vers la sortie : Ouyahia reviendra-t-il par la grande porte ?    Bouteflika préside un Conseil des ministres    L'Algérie à Rabat les 25 et 26 mai    Tizi-Ouzou rend hommage à Rabah Ouferhat !    Agenda culturel    «Nous voulons organiser des journées algériennes en Serbie»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Parution. Aurès, vivre la terre chaouie Instantanés aurésiens
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 21 - 07 - 2011

Enfin, les Aurès se dotent d'un beau livre à la hauteur de leur splendeur. Un ouvrage digne de ce nom signé par des plumes expertes et illustré par des instantanés spectaculaires.
Le livre, sorti aux éditions Chihab, est coordonné par Azeddine Guerfi, fils de la région à laquelle il rend hommage à travers cet ouvrage qui manquait manifestement à son tableau de chasse et à la collection des éditions qu'il dirige. Aurès, vivre la terre chaouie est le titre choisi pour ce livre qui se décline comme un documentaire raconté par des textes et des photos. L'ouvrage a nécessité un travail titanesque au personnel embarqué dans cette aventure, et qui a duré trois années. Nadia Bouseloua, Azeddine Guerfi, Rachid Mokhtari, Philippe Thériez, et le photographe Kaïs Djilali ont sillonné les wilayas de Batna, Biskra, Khenchela et Oum El Bouaghi à la recherche de ce quelque chose que renferme cette terre généreuse et altière.
D'ailleurs, l'équipe au complet était présente lors de la présentation du livre à Batna, début juillet. Les journalistes et les invités ont rencontré aussi quelques personnages dont les portraits figurent dans le livre.
Aurès, vivre la terre chaouie se veut à la fois un guide et un fonds documentaire riche en informations géographiques, historiques et culturelles.
Il est conçu de manière à «offrir au lecteur un panorama de la terre chaouie à travers un regard singulier, vivant, humain et actuel», témoigne Guerfi.
Sans prétendre résumer la région, son histoire et sa culture, le livre «repose essentiellement sur des rencontres avec les femmes et les hommes qui y vivent, portent sa mémoire, s'en inspirent dans leurs créations ou leurs passions, contribuent à son développement, assurent la translation de la mémoire chaouie, la chantent, la peignent, l'écrivent, protègent ses sites anciens, vouent leur passion à régénérer son patrimoine ou la propulsent par des technologies de pointe dans le futur», souligne encore l'initiateur du projet.
L'introduction générale, cite Yamina Mechakra, fille de Meskiana qui en parlant d'Arris dans son deuxième roman, Cri d'une enfance orpheline, disait : «Je creuserais le roc à mains nues que je ne quitterais pas le pays».
Ainsi parlent les Chaouis, d'hier et d'aujourd'hui, de cette terre mythique. Et le livre est friand d'entretiens, portraits, biographies, chronologies, notices, faits et événements qui racontent ce lien ombilical entre l'homme et ces contrées aurésiennes. Voilà un beau livre qui a sa place dans la bibliothèque.
Aurès, vivre la terre chaouie
Auteurs : Nadia Bousseloua, Azeddine Guerfi, Rachid Mokhtari, Philippe Thériez
Photographie : Kaïs Djilali
Chihab Editions, juillet 2011
300 pages. Prix : 3900 DA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.