Chorfi installé dans ses fonctions de président de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel    «L'urgence est d'équilibrer les relations économiques»    25 matchs après, l'USMA tombe    La JSK exclue de la compétition africaine durant deux ans    Enquête sur le Crash de l'avion SwiftAir affrété par Air Algérie    Chambre algérienne de commerce et d'industrie    Quelles incidences sur l'économie algérienne ?    Concours du Festival national du malouf    «Mon département est prêt à travailler avec l'ensemble des instances pour généraliser l'enseignement de tamazight»    Rencontre wali-société civile : le conflit virtuel    «La double vacation est une situation provisoire liée à la capacité de réalisation des infrastructures scolaires»    Bitam a-t-il les preuves de ses accusations ?    Sidi Fredj et Harraoua accueillent les 8e et 9e étapes    300 athlètes attendus à Mostaganem    Explosion d'une bombe au Caire    Echange de prisonniers entre l'armée et les insurgés    Le président Bouteflika préside une réunion sur la situation sécuritaire aux frontières méridionales et orientales de l'Algérie    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 13 morts et 32 blessés en une journée    LE SYNDICAT NATIONAL DES VETERINAIRES RASSURE : Aucun cas de fièvre aphteuse n'est signalé au sein du cheptel ovin    78 étudiantes victimes d'une intoxication alimentaire à Oran    Ankara l'a annoncé hier    Il a été reconduit pour un nouveau mandat de 4 ans    Contribution exclusive de L'ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie    Tunisie    Jijel    Affaire ébossé    Le CLA à propos de la rentrée scolaire    Sidi Bel-Abbès    Un groupe tunisien lié à Al-Qaïda annonce son soutien à l'EI    L'appui aux exportations hors hydrocarbures, thème d'une journée d'étude, jeudi à Sétif    Ligue 1 française/ FC Metz : l'Algérien Ahmed Kashi rejoue après plusieurs semaines d'absence    Changement syndical ou politique ?    Suite À ses critiques contre les Magistrats contenues dans le dernier rapport de la CNCPPDH    Visite du ministre des Travaux publics à TLEMCEN    Commerce extérieur    Algérie:un numéro vert mis à la disposition des jeunes demandeurs d'emploi avant la fin de l'année (ANEM)    Ouverture hier du colloque international sur la Numidie de Massinissa    Libye:Des assassinats ciblés font quatorze morts à Benghazi    EN BREF    Tolérances    Les projets de la confusion    Volée de bois vert contre Ould Khelifa    Nouveaux combats au sud de Malakal    Ennahda dénonce l'exclusion    L'Orchestre multinational fait un tabac    La CAF a accéléré l'installation de l'Autorité audiovisuelle    Ça patine dans 22 lycées    51 kilogrammes de drogue saisis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Parution. Aurès, vivre la terre chaouie Instantanés aurésiens
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 21 - 07 - 2011

Enfin, les Aurès se dotent d'un beau livre à la hauteur de leur splendeur. Un ouvrage digne de ce nom signé par des plumes expertes et illustré par des instantanés spectaculaires.
Le livre, sorti aux éditions Chihab, est coordonné par Azeddine Guerfi, fils de la région à laquelle il rend hommage à travers cet ouvrage qui manquait manifestement à son tableau de chasse et à la collection des éditions qu'il dirige. Aurès, vivre la terre chaouie est le titre choisi pour ce livre qui se décline comme un documentaire raconté par des textes et des photos. L'ouvrage a nécessité un travail titanesque au personnel embarqué dans cette aventure, et qui a duré trois années. Nadia Bouseloua, Azeddine Guerfi, Rachid Mokhtari, Philippe Thériez, et le photographe Kaïs Djilali ont sillonné les wilayas de Batna, Biskra, Khenchela et Oum El Bouaghi à la recherche de ce quelque chose que renferme cette terre généreuse et altière.
D'ailleurs, l'équipe au complet était présente lors de la présentation du livre à Batna, début juillet. Les journalistes et les invités ont rencontré aussi quelques personnages dont les portraits figurent dans le livre.
Aurès, vivre la terre chaouie se veut à la fois un guide et un fonds documentaire riche en informations géographiques, historiques et culturelles.
Il est conçu de manière à «offrir au lecteur un panorama de la terre chaouie à travers un regard singulier, vivant, humain et actuel», témoigne Guerfi.
Sans prétendre résumer la région, son histoire et sa culture, le livre «repose essentiellement sur des rencontres avec les femmes et les hommes qui y vivent, portent sa mémoire, s'en inspirent dans leurs créations ou leurs passions, contribuent à son développement, assurent la translation de la mémoire chaouie, la chantent, la peignent, l'écrivent, protègent ses sites anciens, vouent leur passion à régénérer son patrimoine ou la propulsent par des technologies de pointe dans le futur», souligne encore l'initiateur du projet.
L'introduction générale, cite Yamina Mechakra, fille de Meskiana qui en parlant d'Arris dans son deuxième roman, Cri d'une enfance orpheline, disait : «Je creuserais le roc à mains nues que je ne quitterais pas le pays».
Ainsi parlent les Chaouis, d'hier et d'aujourd'hui, de cette terre mythique. Et le livre est friand d'entretiens, portraits, biographies, chronologies, notices, faits et événements qui racontent ce lien ombilical entre l'homme et ces contrées aurésiennes. Voilà un beau livre qui a sa place dans la bibliothèque.
Aurès, vivre la terre chaouie
Auteurs : Nadia Bousseloua, Azeddine Guerfi, Rachid Mokhtari, Philippe Thériez
Photographie : Kaïs Djilali
Chihab Editions, juillet 2011
300 pages. Prix : 3900 DA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.