Algérie:La fièvre aphteuse a touché 23 wilayas, la situation épidémiologique "maîtrisée" (INMV)    En raison de l'aggravation de l'insécurité, la Libye ferme son espace aérien avec la Tunisie et l'Egypte    Le Maroc dispose de tous les atouts lui permettant de faire partie du club restreint des pays émergents (Universitaire)    Pour un Etat démocratique et laïque dans l'ensemble de la Palestine historique    Algérie:Délivrance du premier lot des nouveaux permis de conduire sécurisés aux wilayas    Algérie:Le FFS appelle à tirer les leçons du consensus ayant prévalu durant la Lutte de libération nationale    Ligue 2 Mobilis (2e journée)    JO de la jeunesse-2014 (Tennis de table-matchs de classement)    Programme de la 2e journée de la Ligue 1 Mobilis    Offensive    Algérie Télécom Tébessa    Importations, salaires, projets et finances à rallonge...    Il réitère l'engagement de l'Algérie à aider les pays voisins    10 Palestiniens morts à la reprise des bombardements israéliens    BRÈVES    Dans le sillage de la mobilisation internationale menée par l'ONU    Coup d'envoi de Miss Algérie 2014    Algérie:Les Algériens ne vont pas revivre la crise de disponibilité de l'eau (ministre)    «Tout dépassement sera sanctionné !»    Algérie-Permis de conduire biométrique:la commission interministérielle installée    «De nouvelles démarches pour améliorer les performances»    «Le stade de Larbaâ est prêt à abriter le match face au CSC»    Libye:La production de pétrole connaît un léger mieux (NOC)    La wilaya d'Alger rend hommage aux martyrs    Festival international des arts plastiques de Mahrès-Sfax    La longue histoire de la guerre de Libération nationale    Israël interdit à Amnesty International de se rendre à Ghaza    Tendance à la baisse parmi les universitaires    Davutoglu prochain Premier ministre    Les Gabonais en stage à Alger, en janvier    Du poisson et de la paella pour accueillir Gourcuff à Oran    Mariages d'Algérie    L'Association Avicenne dénonce l'imam Birbach Rachid    370 bovins contaminés par la fièvre aphteuse    Gourcuff se contentera de Neghiz et Mansouri    Guerres par procuration!    La plate-forme de la Soummam fait le consensus    Les malheurs du même sang    La protesta monte au siège national    L'histoire des vacances de l'Algérien    5e édition du Concours national du scénario 2014    Ghourk ay Ul en vente chez les disquaires    Aéroport international d'Alger : Saisie d'une somme de 80.000 euros    Alors que la loi algérienne est stricte sur le sujet : Le travail des enfants en été bat son plein    Vers où se tournerait le regard, sinon vers l'armée ?    Bourses : Les places européennes revigorées par un indicateur immobilier américain    Chimie française : Le gaz de schiste insuffisant pour rattraper les Etats-Unis    Projet de construction à la cité des Sources: Saïd Bouteflika défie de donner une seule preuve pouvant justifier les rumeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Parution. Aurès, vivre la terre chaouie Instantanés aurésiens
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 21 - 07 - 2011

Enfin, les Aurès se dotent d'un beau livre à la hauteur de leur splendeur. Un ouvrage digne de ce nom signé par des plumes expertes et illustré par des instantanés spectaculaires.
Le livre, sorti aux éditions Chihab, est coordonné par Azeddine Guerfi, fils de la région à laquelle il rend hommage à travers cet ouvrage qui manquait manifestement à son tableau de chasse et à la collection des éditions qu'il dirige. Aurès, vivre la terre chaouie est le titre choisi pour ce livre qui se décline comme un documentaire raconté par des textes et des photos. L'ouvrage a nécessité un travail titanesque au personnel embarqué dans cette aventure, et qui a duré trois années. Nadia Bouseloua, Azeddine Guerfi, Rachid Mokhtari, Philippe Thériez, et le photographe Kaïs Djilali ont sillonné les wilayas de Batna, Biskra, Khenchela et Oum El Bouaghi à la recherche de ce quelque chose que renferme cette terre généreuse et altière.
D'ailleurs, l'équipe au complet était présente lors de la présentation du livre à Batna, début juillet. Les journalistes et les invités ont rencontré aussi quelques personnages dont les portraits figurent dans le livre.
Aurès, vivre la terre chaouie se veut à la fois un guide et un fonds documentaire riche en informations géographiques, historiques et culturelles.
Il est conçu de manière à «offrir au lecteur un panorama de la terre chaouie à travers un regard singulier, vivant, humain et actuel», témoigne Guerfi.
Sans prétendre résumer la région, son histoire et sa culture, le livre «repose essentiellement sur des rencontres avec les femmes et les hommes qui y vivent, portent sa mémoire, s'en inspirent dans leurs créations ou leurs passions, contribuent à son développement, assurent la translation de la mémoire chaouie, la chantent, la peignent, l'écrivent, protègent ses sites anciens, vouent leur passion à régénérer son patrimoine ou la propulsent par des technologies de pointe dans le futur», souligne encore l'initiateur du projet.
L'introduction générale, cite Yamina Mechakra, fille de Meskiana qui en parlant d'Arris dans son deuxième roman, Cri d'une enfance orpheline, disait : «Je creuserais le roc à mains nues que je ne quitterais pas le pays».
Ainsi parlent les Chaouis, d'hier et d'aujourd'hui, de cette terre mythique. Et le livre est friand d'entretiens, portraits, biographies, chronologies, notices, faits et événements qui racontent ce lien ombilical entre l'homme et ces contrées aurésiennes. Voilà un beau livre qui a sa place dans la bibliothèque.
Aurès, vivre la terre chaouie
Auteurs : Nadia Bousseloua, Azeddine Guerfi, Rachid Mokhtari, Philippe Thériez
Photographie : Kaïs Djilali
Chihab Editions, juillet 2011
300 pages. Prix : 3900 DA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.